•  

    Brochettes de canard et nectarines - marinade à l'huile d'olive, miel, sauce soja, thym, romarin

    Source :  Site CuisineJournalDesFemmes de Sandra Heraud   ...  recette légèrement revue à ma façon

     

    Brochettes de canard/nectarine - marinade à l'huile d'olive, miel, sauce soja, thym, romarin

     

     

    Pour 4 personnes et 4 belles brochettes ... j'ai réussi à faire 5 brochettes :

    2 magrets de canard
    4 nectarines jaunes moyennes (+1 pour la 5ème brochette)
    pour la marinade :

    2 CS d'huile d'olive
    2 CS de miel
    2 CS de sauce soja
    1 cc de mon mélange thym-romarin

     

    Pour info, plusieurs recettes du net sont avec la peau des magrets ... perso, j'ai préféré l'enlever.
    Découper les magrets en cubes et les déposer dans un plat.

    Mélanger tous les ingrédients de la marinade et verser sur le canard, bien mélanger puis recouvrir d'un film alimentaire et laisser mariner au frais au moins 2 heures.

    Laver et essuyer les nectarines, les couper en quartiers. Faire un peu de place dans le plat à côté des morceaux de canard et déposer les morceaux de nectarines, mélanger afin qu'ils soient un peu dans la marinade.

    Enfiler la viande dans des pics à brochette en alternant avec les fruits.
    Faire cuire sur la plancha (ou pierrade) 4 à 5 mn de chaque côté en arrosant avec la marinade.

    Servir et accompagner éventuellement de pommes de terres rissolées en persillade.

     

    Observations : Le fait d'enlever la peau n'a pas séché la viande car, avec le jus de la marinade, le canard est resté tendre. Ne pas dépasser les 5 mn de chauffe sur chaque face pour garder une cuisson tout juste bien (un peu plus et cela aurait été trop cuit).
    Pour la dégustation : oh là là !!! quel plaisir ces brochettes canard/nectarine ... un sucré/salé parfumé par une marinade caramélisée ... un délice !!!!

     

    Brochettes de canard/nectarine - marinade à l'huile d'olive, miel, sauce soja, thym, romarin
    Brochettes de canard/nectarine - marinade à l'huile d'olive, miel, sauce soja, thym, romarin

     

    Brochettes de canard/nectarine - marinade à l'huile d'olive, miel, sauce soja, thym, romarin

     


    7 commentaires
  •  

    Gâteau "Poisson" au chocolat

    Source :  Site 750g

     

    Gâteau "Poisson" au chocolat

     

    Pour 6 à 8 personnes :

    125 g de sucre ... j'ai mis 110 g
    125 g de chocolat
    3 œufs ... j'ai mis 4 petits oeufs
    3 CS de Maïzéna
    75 g de beurre ... j'ai mis 65 g de margarine 60% + un peu pour le moule à manqué
    Pour la déco :
    2 pots de mousse au chocolat ... j'ai utilisé la moitié d'un pot de Danette Chocolat
    Barquettes de Lu au chocolat + Smarties et autres bonbons pour le plateau

     

     

     

    Dans un saladier, mélanger le chocolat fondu avec le beurre ramolli. Ajouter les oeufs, le sucre, puis 3 CS rases de maïzena. Verser dans le plat à manqué beurré et faire cuire dans le four préchauffé à 180°C pendant 20 à 30 mn ... perso, 20 mn ont été suffisants.

    A la sortie du four, démouler le gâteau sur un plateau et laisser refroidir. Puis, couper une petite part (le creux fera la bouche du poisson), faire une légère entaille à l’arrière du gâteau pour pouvoir placer la petite part (celle-ci fera la queue du poisson).

    Tartiner le gâteau de mousse au chocolat à l’aide d'une spatule ... ou comme moi, de la Danette au chocolat à l'aide d'un pinceau de cuisine.

    Décorer ensuite le gâteau avec les biscuits barquettes coupés en deux pour représenter les écailles et les Smarties pour l'oeil et pour donner des belles couleurs au poisson (pour la gourmandise, on peut également mettre des bonbons dans le plateau tout autour du poisson).

    Servir nature ou avec quelques cuillères de crème anglaise et une pointe de chantilly ...

     

    Observation : Après les gâteaux "chat" au chocolat pour ma petite-fille (voir ICI) , j'ai profité de l'arrivée de mon petit-fils pour faire ce gâteau "poisson".
    Ayant fait ce dessert dans la chaleur du mois de juillet, j'ai préféré le mettre un petit moment dans le réfrigérateur jusqu'au moment de servir.
    Pour la dégustation, la texture est restée au top et le rajout des bonbons, d'un peu de crème anglaise et de chantilly ont rendu ce dessert très gourmand !!! ... P'tit Mari, enfants et petits-enfants ont tous bien apprécié !!!

     

    Gâteau "Poisson" au chocolat

     

    Gâteau "Poisson" au chocolat

     

    Gâteau "Poisson" au chocolat

     

    Gâteau "Poisson" au chocolat

     


    7 commentaires
  •  

    Comme je l'avais précisé dans mon dernier article, cette canicule suffocante oblige, P'tit mari et moi, à nous décaler le matin afin de profiter d'une température plus respirable au moins pour une bonne moitié de la matinée.

    Ainsi, le réveil se fait à la fraîche pour bien aérer la maison, puis nous prenons la route qui nous sépare du bord de mer.

    Il est 7h45, 23°C et un soleil tout juste levé avec une légère brise ... que ça fait du bien !!!
    Très peu de monde mais déjà des gens motivés qui profitent de ce moment pour faire de la marche, de la course à pied, du vélo, du roller, de la pêche et même une baignade !!!

     

    Nous commençons par longer toute la plage de St George de Didonne,
    qui démarre de la pointe des falaises jusqu'à la base nautique...

    Voici les quelques photos à notre arrivée ... tout est calme, tranquille !!!

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Après la base nautique, nous continuons vers une grande allée de promenade qui mène au petit port et au phare de St George, le retour se fera par un sentier en hauteur de l'allée

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    De retour vers la base nautique, nous longeons à nouveau la plage  ... entre 9h et 10h, la marée va remonter peu à peu,  la plage va se remplir de plus en plus : sportifs, retraités, jeunes parents avec leurs petits, tous viennent profiter d'une chaleur et d'un soleil encore supportables

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Balade matinale à St George de Didonne

     

    Il est 11h et de retour à la maison ... et la chaleur accablante déjà revenue elle aussi !!

     


    5 commentaires
  •  

    Même si je ne m'y rends pas beaucoup en ce moment, car bien trop chaud et trop de monde actuellement, j'essaie d'apporter un peu de fraîcheur à ce blog avec quelques vues de la mer
    à St George de Didonne  ...

    Oh là là !! vivement la fin de la canicule, je ne supporte pas cette horrible chaleur !!!
    Marre de faire la taupe enfermée dans la maison les volets clos !!!
    D'ailleurs, P'tit mari et moi avons décidé de nous lever très tôt demain matin afin de faire la route "à la fraîche" et ainsi faire une grande marche au bord du littoral.

    A moi peut-être l'occasion de faire des photos en été à St George de Didonne (j'ai seulement hiver et printemps) ... les photos ci-dessous provenant du net par l'Office du Tourisme de la région.

     

    St George de Didonne

     

    St George de Didonne

     

    St George de Didonne

     

    St George de Didonne

     


    7 commentaires
  •  

    Tian provençal

    Source : page d'un magazine

     

    Tian provençal

     

    Pour 4 personnes :

    2 petites aubergines
    2 ou 3 courgettes
    4 tomates
    2 oignons ... j'en ai mis qu'un
    1 gousse d'ail ... de la poudre d'ail
    8 filets d'anchois ... oups, j'ai acheté des anchois entiers (pas grave car voir observation)
    12 olives noires dénoyautées
    de l'huile d'olive
    2 brins de romarin ... mon mélange thym-romarin
    sel, poivre

     

     

    Préchauffer le four à 180°C
    Peler et couper finement oignon et ail.
    Laver et essuyer les légumes, les couper en rondelles de même épaisseur.

    Dans un plat à gratin beurré, monter le tian en faisant une rangée de chaque légume, intercaler les anchois et les olives en les enfonçant légèrement, parsemer le hachis d'oignon et d'ail (ou la poudre d'ail), saler, poivrer et enfin arroser d'huile d'olive.

    Recouvrir le plat d'une feuille d'aluminium et mettre au four pendant 1 h. Puis retirer la feuille d'alu et poursuivre la cuisson encore de 15 mn.

    Servir chaud avec un poisson ou une viande grillée ... perso, j'ai servi en plat principal (voir obs.)

     

     

    Observations : Je me suis trompée de boîte d'anchois mais finalement, en les prenant entiers et non en filets, le goût salé était moins prononcé et donc plus agréable.
    Je n'ai pas servi ce plat en accompagnement mais en plat principal ... avec la chaleur de cet été, P'tit mari et moi avons trouvé les portions suffisantes même en gardant 2 parts pour un autre repas.
    Pour le goût : les légumes bien cuits tout en restant tendres et bien parfumés avec les anchois-olives-aromates ... un vrai régal !!!

     

    Tian provençal

     

    Tian provençal

     


    4 commentaires
  •  

    Brochettes de porc aux poivrons et abricots, marinade au lait de coco/curry/citron

    Source :  Site CuisineJournalDesFemmes   ....   recette avec poulet et revue à ma façon avec porc

     

     

     

    Pour 4 personnes :

    1 filet mignon de porc de 560g
    1 petit pot de poivrons rouges grillés et marinés
    env. 235g d'oreillons d'abricot ... perso, des abricots frais mais voir dans observation
    20 cl de lait de coco
    1 CS rase de curry
    1 citron
    sel, poivre

     

     

    Dans un grand bol, mélanger le lait de coco, le curry, le jus de citron et assaisonner généreusement avec sel et poivre.

    Couper le filet mignon en dés réguliers et les plonger dans la marinade. Recouvrir le bol d'un film alimentaire et laisser mariner au moins 2h au frais.

    Egoutter les abricots (perso, avec abricots frais : laver, sécher et couper en 4).
    Couper les poivrons en morceaux réguliers.

    Sur 8 pics en bois à brochettes, alterner les dés de poulet marinés / poivrons / abricots ... garder le reste de marinade pour la réchauffer en guise d'accompagnement (si la quantité est insuffisante pour les 4 assiettes, délier le reste de la marinade avec un peu de lait ou de crème fraîche).

    Faire cuire environ 15 mn sur une plancha ... ou comme moi, sur une pierrade en retournant les brochettes régulièrement.

    Servir à l'assiette : 2 brochettes + 1 coupelle de marinade préalablement chauffée dans une petite casserole + 1 petit cercle de couscous royal Tipiak (sachet pour 3 pers. mais la quantité suffisante pour 4).

     

    Observations : En cette période d'été, j'ai préféré mettre des abricots de saison, peut-être n'étaient-ils pas assez mûrs car le goût rendu était un peu aigre et il a fallu bien tremper les morceaux dans la coupelle de sauce pour adoucir le goût peu agréable ... je recommande donc de faire la recette comme indiqué avec des oreillons d'abricot au sirop ou éventuellement avec des abricots secs ... ou alors bien choisir les abricots frais afin que le goût soit bien sucré.
    Dommage pour ce bémol, car les dés de porc étaient très tendres ainsi que les morceaux de poivrons et la sauce de la marinade extra ... à refaire donc mais avec les abricots adéquats !!

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Gâteaux "chat" au chocolat

    Source :   Site Odélices        

     

    Gâteaux "chat" au chocolat

     

    Pour info : la recette initiale étant pour un goûter avec beaucoup d'enfants, j'ai divisé les doses des ingrédients par 2 ... j'ai utilisé 8 ramequins de 10 cm de diamètre / 2,5 cm de profondeur ... j'ai ainsi obtenu 4 petits chats.

    Afin de comprendre le procédé et de laisser le choix de fabrication (1 gros chat ou plusieurs petits), voici ci-dessous en copier/coller la recette du site avec le dessin de découpe puis mes changements perso.

     

    Gâteaux "chat" au chocolat

    Version du Site Odélices :

    Il faudra réaliser 2 gâteaux au chocolat pour faire ce joli matou. Le premier gâteau sert à former le corps du chat, le second permet d’obtenir une queue, des oreilles et une tête. Ensuite, décorez le gâteau à votre goût !
    Très facile - Préparation : 40 min - Cuisson : 30 min - Repos : 1 h

     Pour 10 à 15 enfants :
    225 g de chocolat noir
    150 g de beurre
    6 oeufs
    150 g de farine
    1 sachet de levure chimique
    75 g de poudre d'amande
    225 g de sucre
    Pour la décoration :
    100 g de chocolat

    70 g de crème fraîche liquide
    Smarties
    Crayon pâtissier

    1. Dans une casserole, faites fondre le beurre et le chocolat. Retirez du feu puis incorporez la levure, la farine et la poudre d’amandes.
    2. Dans une jatte, battez les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Mélangez-le au chocolat.
    3. Battez les blancs en neige avec une pincée de sel. Ajoutez-les au chocolat.
    4. Versez la préparation dans 2 moules à manqué beurré et fariné (26 cm de diamètre). Enfournez pendant 30 min dans le four préchauffé à 180°C. Surveillez la fin de la cuisson en piquant le gâteau avec la lame d’un couteau : elle doit ressortir sèche. Laissez refroidir avant de démouler.
    5. Placez le premier gâteau sur un plat de présentation. Découpez une lune dans le second gâteau, pour formez la queue du chat. Découpez la tête et les oreilles dans ce qui reste du second gâteau.
    6. Faites fondre le chocolat et la crème et badigeonnez-en le chat. Laissez refroidir.
    7. Décorez avec des smarties et un crayon pâtissier.

    Gâteaux "chat" au chocolat   

     

     

     

    Voici mes doses d'ingrédients et mes changements :

    Pour 4 petits chats et 8 ramequins (10 cm/2,5 cm) :

    125 g de chocolat noir dessert
    70 g de margarine 60%
    3 gros oeufs
    75 g de farine
    1/2 sachet de levure chimique
    30 g de poudre d'amande
    110 g de sucre
    Pour la décoration :
    1 yaourt "danette" au chocolat pour faire le nappage à l'aide d'un pinceau de cuisine
    1 crayon pâtissier à la vanille pour dessiner les formes du chat
    des smarties pour faire les yeux + autres bonbons pour la déco dans le plateau

     

    Faire pareil que sur les N° 1 - 2 - 3 de la recette initiale.

    N° 4 : beurrer et fariner les 8 ramequins et verser la préparation (j'ai pu mettre une grosse louche dans chacun) ... enfourner pendant environ 15 à 20 mn dans le four préchauffé à 180°C (surveiller et vérifier avec la lame d'un couteau) ... laisser refroidir.

    N° 5 : démouler les ramequins et placer 4 ronds sur un grand plateau ... avec les 4 ronds suivants, faire les découpes comme sur le dessin.

    N° 6 : badigeonner avec un pinceau les petits chats avec la danette choco afin de faire l'enrobage.

    Finir comme pour le N° 7.

     

    Observation : Avec la chaleur du mois de juillet, j'ai préféré mettre le plateau des petits chats au réfrigérateur afin de conserver intact l'enrobage et les dessins du crayon "vanille", tout en étant un peu inquiète de ce passage au froid pour la dégustation ... et bien, j'ai été agréablement surprise par le moelleux de ces petits gâteaux même au frais ... des petits chats bien tendres au bon goût chocolaté avec, en prime tout autour les bonbons pour la gourmandise !!!
    Petit regret : que mes chats ne soient pas aussi beaux que sur la fiche de la recette initiale, mais bon, c'est juste un détail ... surtout que ma petite-fille les a trouvés extra, alors que demander de plus ...

     

    Gâteaux "chat" au chocolat

     

    Gâteaux "chat" au chocolat

     

    Gâteaux "chat" au chocolat

     


    4 commentaires
  •  

    Octobre 2017 ... Monpazier et sa bastide - 1ère partie

    La ville est située au sud de la Dordogne, à 45 km de Bergerac et de Sarlat.
    Au cœur du Pays des Bastides, la bastide de Monpazier créée en 1284 par Edouard Ier roi d'Angleterre est classée parmi les plus beaux villages de France. Elle a conservé presque intact son aspect et ses dimensions d'origine.

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

    La bastide possède la superbe Place des Cornières est entourée de maisons construites entre le XIIIème siècle et le XVIIème siècle et d'une jolie halle en bois. Huit siècles après sa fondation, elle se présente aux visiteurs comme un authentique joyau de l'architecture médiévale.

    La ville telle qu'on la visite aujourd'hui forme un quadrilatère, 3 des 6 portes sont fortifiées, des rues s'étirent d'une extrémité à l'autre.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    La Halle est située sur la Place des Cornières qui était le centre économique et administratif de la bastide, le lieu des marchés, des foires et des réunions publiques. Elle daterait du XIIIème siècle.
    Couverte d’une charpente en châtaignier reposant sur trois rangées de piliers supportés par des pilastres en pierre, Un grand parapet de pierre présente trois mesures à grains de capacités différentes, cela servait notamment pour taxer le paysan les jours de prélèvement des impôts.
    La halle a été classée au titre des monuments historiques en 1960.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 5

     

    A suivre dans la 2ème partie : le reste de la bastide, l'église et l'autre bout de la bastide vers la fin du village et son panorama ...

     


    1 commentaire
  •  

    Tarte amandine aux nectarines

    Source : d'après une idée du  Blog RecettesHanane   et revue à ma façon

     

    Tarte amandine aux nectarines

     

    Pour 6 ou 8 parts :

    1 pâte feuilletée
    4 ou 5 nectarines jaunes
    50g de beurre mou ou de margarine 60%
    50g de sucre
    60g de poudre d’amande
    1 sachet de sucre vanillé
    2 petits oeufs
    1 CS bombée maïzena
    1 CS de cassonade

     

     

    Battre le beurre mou avec le sucre et la vanille, ajouter les œufs puis bien mélanger. Incorporer la poudre d’amande et la maïzena. Placer la crème au réfrigérateur pendant 30 mn.

    Pendant ce temps, laver et essuyer les nectarines, puis les couper en lamelles.

    Déposer la pâte feuilletée dans le moule à tarte avec sa feuille de cuisson. Piquer le fond et verser la crème, bien l'étaler uniformément puis placer les tranches de nectarines.

    Saupoudrer de cassonade et mettre à cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant environ 25 mn.
    A la sortie du four, badigeonner de nappage ou comme moi de confiture déliée avec un peu d'eau afin de donner de la brillance.

    Laisser refroidir et démouler.
    Servir nature ... ou pour faire plus gourmand : avec une boule de glace à la vanille et une pointe de chantilly !!!

     

    Observations : En cette période de chaleur, ce dessert s'est trouvé un peu trop consistant ... mais tant pis, pas de regret puisque cette tarte bien sympathique était délicieuse !!!

     

    Tarte amandine aux nectarines

     

    Tarte amandine aux nectarines

     

    Tarte amandine aux nectarines

     


    7 commentaires
  •  

    Lapin aux poivrons, champignons et sauce tomate

    Source : un mélange des recettes  du Blog CuisineSimple67   et  du Blog JeSuisUnPetitCuisinier

     

    Lapin aux poivrons, champignons et sauce tomate

     

     

    Pour 6 personnes :

    1 beau lapin entier coupé en morceaux ... perso, 6 pattes avec haut du dos, soit 1,450 kg
    200 g de lardons fumés

    250 g de champignons de paris
    3 poivrons (1 rouge, 1vert, 1 jaune)
    1 kg de tomates fraîches ou 800 g de tomates en boîte  ... mon coulis de tomate "maison" avec thym/romarin
    10 cl de vin blanc  ...  j'ai mis du Muscat
    5 CS d’huile d’olive

    1 oignon pelé et ciselé
    1 gousse d'ail  ...  j'ai mis 2 cc d'ail en poudre
    1 feuille de laurier

    du thym, du romarin  ...  pas mis car déjà dans mon coulis maison
    2 CS de persil haché

    sel, poivre

     

     

     

    Laver les tomates et enlever leur pédoncule. Les couper en morceaux, les mixer, puis les passer à travers une passoire pour faire un coulis. Réserver ... perso, j'ai sorti du congélateur mon coulis de tomate fait l'été dernier.

    Rincer les poivrons sous l’eau, retirer la tige et les graines. Les tailler en petits morceaux. Puis, avec 2 CS d'huile d'olive, les faire revenir à feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient tendres (environ 10 mn). Remuer fréquemment pour éviter qu’ils brûlent, au besoin ajouter un peu d'eau. Réserver.

    Essuyer et couper en morceaux les champignons. Réserver.

    Dans une cocotte avec 3 CS d'huile d'olive, faire revenir l'oignon émincé, la gousse d'ail écrasée (*) et les lardons, laisser suer l'ensemble quelques minutes.

    Puis mettre les morceaux de lapin et les faire revenir sur chaque face ... (*) j'ai mis ma poudre d'ail à ce moment-là pour ne pas trop dessécher le fond de ma cocotte. Déglacer avec le vin blanc.
    Ajouter les herbes, le persil, la feuille de laurier, sel, poivre, le coulis de tomate maison (ou les tomates concassées en boîte), les poivrons et les champignons.. Bien mélanger le tout.

    Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 50 min puis découvrir et laisser encore 10 mn afin de faire réduire la sauce ... perso, mes morceaux étant assez gros, j'ai laissé cuire 60 mn + 15 mn.

    Servir avec en accompagnement du riz, des pâtes ou des pommes de terre.
    Perso, pendant que je finissais ma cuisson à découvert, j'ai profité de ces 15 mn pour réchauffer au four quelques pommes de terre Duchesse surgelées, celles-ci ont servi d'accompagnement dans l'assiette.

     

    Observation : Un plat en cocotte bien parfumé et un repas très apprécié !!!

     

    Lapin aux poivrons, champignons et sauce tomate

     

    Lapin aux poivrons, champignons et sauce tomate

     



    5 commentaires
  •  

    Bavarois à la confiture de fraises

    Source :   Site CuisineJournalDesFemmes

     

    Bavarois à la confiture de fraise

     

    Dessert à faire la veille pour le lendemain

    Perso, j'ai divisé les portions de la recette initiale pour avoir 4 bavarois individuels
    Pour 4 petits cercles :

    90 g de biscuits "galettes bretonnes"
    40 g de margarine 60%  (ou beurre)
    2,5 feuilles de gélatine
    20 cl de crème liquide entière bien froide
    180 g de confiture de fraise

     

     

    Mettre le saladier et les fouets au réfrigérateur en prévision de la crème fouettée.
    Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant au moins 10 mn.

    Pendant ce temps, réduire en poudre les biscuits et réserver dans un récipient. Faire fondre la margarine (ou beurre) et mélanger avec les biscuits.

    Déposer les cercles individuels sur 4 petites assiettes, puis verser le biscuit dans chaque fond et tasser à l'aide du poussoir ou avec le dos d’une cuillère. Placer au réfrigérateur.

    Mixer la confiture et la passer au chinois ... perso, je n'ai pas eu besoin de le faire car c'est une confiture "maison" qui a été mixée à la préparation avec de légères petites pointes de fruit que j'ai préféré laisser.

    Dans une petite casserole, faire chauffer 60 g de confiture, puis hors du feu, faire fondre la gélatine essorée. Ajouter le reste de la confiture, bien mélanger et laisser refroidir.

    Monter la crème bien froide en chantilly dans le saladier froid et avec les fouets froids . Incorporer délicatement la confiture à l’aide d’une maryse dans la crème fouettée. Verser cette mousse sur le biscuit et lisser avec précaution.

    Réserver une nuit au réfrigérateur.
    Le lendemain, passer une lame de couteau autour des cercles pour le démoulage, décorer suivant son envie et servir.

     

    Observation : Voilà une mousse qui se tient bien, qui reste aérienne par sa légèreté et toute douce par son goût "façon fraise tagada" ... plus le petit fond de biscuit pour rehausser le tout ... un dessert qui plaira aux petits et aux grands !!!!

     

    Bavarois à la confiture de fraise
    Bavarois à la confiture de fraise

     

    Bavarois à la confiture de fraise
    Bavarois à la confiture de fraise

     

    Bavarois à la confiture de fraise

     

     


    8 commentaires
  •  

    St Jacques au curcuma en émulsion de lait de coco

    Source :   Blog JojoCuisine   ...   recette légèrement revue à ma façon

     

    St Jacques au curcuma en émulsion de lait de coco

     

     

    Pour 2 personnes en plat principal :

    8 grosses noix de St Jacques (pour moi, avec corail)
    1 CS de beurre
    10 cl de lait de coco
    1 grosse CS de citron
    1 cc de curcuma

    1/2 cc de gingembre en poudre
    1/2 cc de piment d'Espelette
    sel, poivre
    en accompagnement : 100 g de riz basmati

     

     

    Commencer par cuire le riz avec une pincée de gros sel, environ 11 à 12 mn.

    Rincer et essuyer les St Jacques. Réserver.

    Mettre dans une petite casserole : le lait de coco, le jus de citron, le curcuma, le gingembre, le piment d'Espelette, sel, poivre. Mélanger et réserver.

    Dans les 5 dernières minutes de cuisson du riz, faire revenir les noix de St Jacques dans une poêle avec le beurre
    2 mn de chaque côté.

    Mettre également la sauce à chauffer doucement, et tout en chauffant, faire émulsionner avec l'aide d'un fouet.

    Dès que tout est prêt, disposer dans l'assiette 4 noix de St Jacques, napper de sauce mousseuse, accompagner avec le riz.

     

    Observation : oh là là !!!! un délice !!! d'habitude je ne fais jamais d'émulsion pour la sauce, mais je dois avouer que de cette façon, la sauce est un nuage de légèreté et remonte les arômes des épices ... un vrai succès à refaire absolument !!!!

     

    St Jacques au curcuma en émulsion de lait de coco

     


    4 commentaires
  •  

    L'année dernière, c'est Daniel qui nous avait offert des cerises de son jardin et j'avais confectionné confiture et clafoutis avec ses belles cerises !! (voir article ICI )

     

    Cette année, profitant d'une petite pause dans le Périgord Vert près de Brantôme, nous avons été hébergés dans une maison de location saisonnière où les propriétaires ont été des plus charmants.

     

    Aussitôt, une belle camaraderie s'est installée avec Mireille et J.Claude qui nous ont offert avec leur grand coeur un apéritif agrémenté de toasts aux produits du terroir "fait maison"  ... mais aussi en nous faisant profiter des bons oeufs de leurs poules  ... et des cerises de leur jardin !!

     

    Ce séjour nous a fait découvrir des petites villes à caractère fort sympathique, des châteaux, des grottes, le parc naturel du Périgord-Limousin ... mais aussi, la connaissance de ce couple chaleureux qui, en guise de cadeau de départ, nous a encore fait un présent d'oeufs et de cerises.

     

    De retour à la maison, après rangement et tournées de linge, puis un repas avec des bons oeufs à la coque et des mouillettes de pain frais et croustillant acheté sur le retour, P'tit mari et moi-même nous nous sommes mis à la tâche de trier les cerises afin d'en garder une corbeille, les autres servant à la confiture.

     

    Voici la photo 2018 (même recette que d'habitude, voir le lien de l'article 2017 plus haut)

    Les cerises de M et JC

     

     

    Après avoir profité de quelques poignées de cerises, P'tit mari avait envie d'un clafoutis avec le reste de la corbeille ... aussitôt dit, aussitôt fait ... et préparé avec les bons oeufs de Mireille et J.Claude !!

     

    Voici la photo 2018 (même recette que d'habitude, voir le lien de l'article 2017 plus haut)
     Seul petit changement : j'ai coupé et dénoyauté les cerises afin de vérifier si l'intérieur n'était pas abîmé et, en fin de cuisson j'ai parsemé du sucre roux pour donner un peu de brillant

    Les cerises de M et JC

     

    Tout comme en 2017 pour Daniel, cet article n'amène pas de nouveauté de recette, mais je tenais à faire un petit "clin d'oeil" pour Mireille et J.Claude ... P'tit mari et moi nous les saluons très amicalement.

     

     


    16 commentaires
  •  

    Octobre 2017 ... Cadouin : 3ème partie - encore un peu quelques clichés du Cloître + l'Auberge Jeunesse installée dans l'autre bâtiment de l'Abbaye.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Les bâtiments conventuels, restaurés aux XVIIème siècle, ont été transformés en une auberge de jeunesse modèle.

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4Ter

     

     


    1 commentaire
  • Octobre 2017 ... Cadouin : 2ème partie - le cloître

     

    Le Cloître :
    Détruit au cours de la guerre de Cent Ans, la communauté de Cadouin a rebâti le cloître à la fin du XVème siècle dans un tout nouveau style pour l’époque. C’est l’unique exemple de la période gothique tardive en Périgord.
    Des colonnes richement sculptées supportent des voûtes compliquées. Dans la galerie nord, on trouve un magnifique siège abbatial en pierre. Aux angles se trouvent des portes du XVème siècle et des portes Renaissance du XVIème siècle.
    L’activité monastique de Cadouin s’est interrompue en 1790 lors de la révolution.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4bis

     

    A suivre : 3ème et dernière partie de Cadouin ... encore un peu du cloître et l'auberge de jeunesse dans l'autre bâtiment de l'abbaye.

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Octobre 2017 ... Le village de Cadouin : 1ère partie
                               sa mairie, sa halle, ses ruelles et son abbaye

    Cadouin est un village touristique qui s'est développé autour de son abbaye cistercienne. Situé au "Pays des Bastides et Cités Médiévales", entre Bergerac et Sarlat, le village est associé à la commune du Buisson-de-Cadouin.
    L'ensemble abbatial, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en tant qu'étape des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle, constitue le plus bel exemple d'architecture religieuse du Périgord.

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Depuis 1115, l’Abbaye de Cadouin dresse fièrement ses murs du haut de ses 900 ans. Témoin de l’art des bâtisseurs de l’époque, c’est le site idéal pour évoquer la vie monastique médiévale, les styles architecturaux et les pratiques artistiques développées par les moines cisterciens. Isolée au fond de son vallon, elle conserve encore l’ensemble de ses bâtiments : église abbatiale, cloître et partie commune.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    La mairie annexe (face à la halle) occupe une partie du bâtiment abbatiale.

    La halle médiévale (du XVème siècle) a une caractéristique peu habituel dans la région, elle est soutenue sur des piliers en pierre plutôt que des piliers de bois.

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    L'Abbaye Notre-Dame de la Nativité de Cadouin est un ancien monastère créé en 1115.
    C'est une église romane de 3 nefs avec 4 travées voûtées en berceau brisé. Elle est consacrée en 1154.
    La façade occidentale, à la saintongeaise, se présente comme un grand mur austère et massif.
    L'intérieur est marqué par la sobriété de la décoration. La croisée du transept est dominée par une superbe coupole à pendentifs. Le chœur est décoré de chapiteaux aux motifs végétaux traditionnels dans l'architecture cistercienne primitive. Les chapiteaux de la nef sont en revanche plus frustes.
     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 4

     

    A suivre dans la 2ème partie : le cloître de Cadouin ...

     


    1 commentaire
  •  

    Petites crèmes au citron meringué

    Source :   Site JournalDesFemmes   ... recette légèrement revue à ma façon

     

    Petite crème au citron meringué

     

     

    Pour 4 ramequins .... perso, j'ai pu en faire 5

    • 1/2 de litre de lait
    • 2 oeufs
    • 60 g de farine
    • 80 g de sucre en poudre
    • 2 citrons       ... j'en ai mis qu' 1
    • 1 sachet de sucre vanillé

     

     

     

    Faire chauffer le lait.

    Pendant ce temps, à l’aide d’un fouet, travailler les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, puis incorporer petit à petit la farine ... perso, avant de mettre la farine, je me suis aidée en mélangeant avec un peu de lait puis j'ai versé la farine en plusieurs fois. Verser le lait chaud sur le mélange en fouettant bien.

    Remettre la préparation dans la casserole sur feu doux et remuer constamment. Laisser cuire jusqu’à ce que la crème fasse des petits bouillonnements et soit assez fluide ... perso, ma crème avait la consistance d'une crème pâtissière.
    Ajouter le jus de citron dans la crème. Bien mélanger puis verser dans les ramequins. Réserver.

    Monter les blancs en neige bien ferme, incorporer le sachet de sucre vanillé et fouetter encore un peu. Disposer la meringue sur la crème de chaque ramequin en faisant des décorations à l’aide d’une fourchette ou d'une poche à douille. Placer les ramequins au four pendant 8 mn à 200°C (*) puis les placer sous le gril un instant, le temps que la meringue soit dorée.
    (*) perso, je n'ai pas fait cuire au four mais j'ai placé directement sous le gril pour dorer la meringue ... en lisant quelques commentaires du site, j'ai eu peur que la crème devienne trop compact en la cuisant même que 8 mn.

     

    Observation : Est-ce le fait que je n'ai pas placé la crème au four ... en tout cas, celle-ci est restée onctueuse comme une crème pâtissière ... crème qui avait un doux parfum de citron, juste ce qu'il faut avec son seul citron sans donner d'acidité. La petite touche meringuée agrémente ce petit dessert bien agréable !!

     

    Petite crème au citron meringué

     

    Petite crème au citron meringué

     

     


    4 commentaires
  •  

    Palette d’agneau glacée au miel

    Source :   Blog UneAbeilleEnCuisine   ...   recette revue à ma façon

     

    Epaule ... Palette ... je ne savais pas trop comment nommer le morceau que j'ai cuisiné.
    En effet, à la base, c'est un gigot d'agneau qui a été découpé afin d'obtenir des portions raisonnables pour 2 ou 3 ou 4 personnes (rôti, escalopes, etc). Cette partie du gigot avait un os plat façon palette d'où mon titre.

     

    Palette d’agneau glacée au miel

     

    Pour 4 personnes :

    800 g de "palette" ou d'épaule d’agneau
    4 CS de miel liquide (fleurs ou acacias)
    1 cc du mélange Epices Marocaines
    2 CS de jus de citron
    2 CS d’huile d’olive

     

     

    Essuyer la viande à l’aide d’un papier absorbant et faire quelques incisions dans sa partie supérieure à l’aide d’un couteau.

    Préparer la marinade : dans un bol, mélanger ensemble le miel, l'épice, le jus de citron et l’huile d’olive.
    Mettre l'épaule d'agneau dans un plat à four, le badigeonner généreusement de marinade et verser le reste dans le plat. Couvrir avec un film alimentaire et laisser mariner au moins 3 heures.

    Préchauffer le four à 240°C et enfourner pour 15 mn environ, jusqu’à ce que la viande soit dorée des 2 côtés.
    Baisser ensuite la température du four à 200°C et laisser cuire encore 20 à 25 mn en arrosant et en retournant régulièrement la viande (si le miel caramélise et épaissis trop la sauce, rajouter un filet d'eau).

    Servir quelques tranches d'agneau nappées de la sauce au miel et accompagnées de légumes : pommes de terre sautées ou légumes verts ... perso, j'ai réchauffé à la poêle un sachet surgelé de légumes à la provençale.

     

    Observation : J'ai modifié le temps de cuisson par rapport au poids de ma "palette" d'agneau, si vous cuisinez une épaule de taille traditionnelle, reprendre le temps noté sur le blog-source .
    Pour ma part, et au vu de mon morceau de viande, j'ai réussi à bien doser les ingrédients et le temps de cuisson.
    Résultat : une viande cuite à point (ni trop cuite, ni trop saignante) et une sauce au miel super bonne (pas trop sucrée grâce l'équilibre du jus de citron) ... un régal !!!

     

    Palette d’agneau glacée au miel

     

     


    4 commentaires
  •  

    Octobre 2017 ... 2ème partie de Monbazillac :  le terroir, la dégustation, les vignes, les vendanges et le village

     

    Le Terroir et la dégustation :
    La grande vertu du terroir de Monbazillac est, comme à Barsac ou Sauternes, sa propension à la pourriture noble. C’est l’action du Botrytis cinerea, ce champignon microscopique, qui va transformer les grains de raisins durant les chaudes arrière-saisons, pour offrir son sucre miraculeux aux célèbres liquoreux.

    Le Monbazillac, si renommé au 17e siècle avait profité de l’exode des protestants en Hollande à la suite de la révocation de l’édit de Nantes. Ces exilés devinrent les prescripteurs zélés de ces grands vins blancs liquoreux, forts appréciés de leurs hôtes. Quatre siècles plus tard, le Monbazillac revendique toujours cette notoriété, grâce au savoir-faire de ses vignerons passionnés et opiniâtres, conjuguée à une implication scientifique qui a forgé la qualité des grands crus du vignoble.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

     

    Le vin et les vendanges :
    Monbazillac est la plus grande appellation de liquoreux au monde. Vendangé par tris successifs, le Monbazillac est un liquoreux très élégant, qui révèle un bouquet puissant aux nuances de miel d’acacia et d’épices.

    Deux types de Monbazillac s’offrent à vous :
    - le Monbazillac classique dont la sucrosité́ se situe dans la première tranche des liquoreux trouve toute sa place à l’apéritif et au cours du repas avec des mets choisis.
    - le Monbazillac "sélection de grains nobles" affiche d’emblée une sucrosité supérieure à 85g et s’offre en plaisir de dégustation pure ou avec un dessert bien choisi.

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

     

    Le village de Monbazillac est un hameau avec seules curiosités : l'église, le Maison du touristique et des Vins et quelques maisons autour de la place.

    La Maison du Tourisme et du Vin de Monbazillac possède une cinquantaine de références de Monbazillac produits par les viticulteurs indépendants sont proposées à la dégustation et à la vente.

    L’église Saint-Martin de Monbazillac, détruite pendant les guerres de Religion, est remplacée en 1607 par un temple détruit à son tour sur ordre royal en 1682. L’église actuelle a été reconstruite à la fin du règne de Louis XIV.

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

     


    votre commentaire
  •  

    Octobre 2017 ... Château de Monbazillac : 1ère partie
    Il est classé au titre des monuments historiques depuis le 20 février 1941. Le château présente une architecture singulière qui associe avec talent à l’architecture médiévale et l’époque Renaissance.
    Ce château emblématique du Bergeracois est demeuré imperturbable depuis la fin du XVIe siècle, alors que la qualité de ses vins était notoire bien au-delà des frontières de l’Aquitaine. Cette constance fait figure d’exception dans une région où les guerres, les révoltes paysannes ou la révolution ne laissèrent guère en repos les aristocratiques façades qui parsemaient le paysage.

    Le Château de Monbazillac, propriété de la cave de Monbazillac depuis 1960 est planté au cœur du vignoble prestigieux qui porte son nom, la vue qui s’offre depuis les terrasses du parc constitue un panorama extraordinaire sur la vallée de la Dordogne.
    Entièrement meublé, le Château est ouvert toute l’année en visites libres ou guidées.
    A l’issue de la visite du Château, une dégustation de Monbazillac est offerte à chaque visiteur.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Le sous-sol :
    La cuisine voutée du XVI° siècle avec cheminée, four à pain, puits, évier.
    La cave avec son mur de 6000 bouteilles de Monbazillac aux couleurs jaunes dorées, la vitrine des "marques" qui témoigne du passé glorieux de la région.

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

     A suivre : la 2ème partie de la découverte de Monbazillac ainsi que son village ...

     


    3 commentaires
  •  

    Pavlova aux fraises

    Source :  Site CuisineAZ

     

    Pavlova aux fraises

     

    Pour 4 personnes :

    Pour la meringue :
    2 blancs d'oeufs

    70 g de sucre en poudre ... j'ai mis 50 g
    50 g de sucre glace
    1 cc de Maïzena
    1 cc de vinaigre blanc  ... pas mis

    rajout perso : 1 pincée de sel
    Pour la garniture :
    400 g de fraises
    20 cl de crème liquide bien froide
    20 g de sucre glace ... j'ai mis 40 g
    1 CS de confiture de fraises diluée avec un peu d'eau pour le brillant
    perso : quelques feuilles de menthe pour la déco

     

     

    Avant de commencer, mettre le saladier et les fouets dans le réfrigérateur afin de faciliter plus tard le montage de la crème fouettée.

    Préparer la meringue :

    Préchauffer le four à 100°C.
    Fouetter les blancs en neige avec la pincée de sel. Lorsqu'ils sont déjà assez fermes, ajouter le sucre en poudre, puis le sucre glace et la maïzena sans cesser de fouetter.

    Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, déposer l'appareil en formant un disque épais (s'aider d'une cuillère). Creuser le centre du disque, afin de laisser de la place pour la garniture. Enfourner pendant 1 h.

    Stopper la cuisson et laisser la meringue refroidir dans le four éteint, porte entrouverte. Réserver ensuite la meringue sur un plat de service.

    Perso, j'ai eu le même souci qu'avec mes minis pavlovas aux nectarines ( recette ICI ) : la meringue pas assez ferme pour faire le creux avant cuisson et donc à créer après cuisson, la chaleur de mon four pas assez basse et donc palier en laissant un filet d'air en coinçant la tige d'une cuillère en bois au bord de la porte du four.

     

    Préparer la garniture :

    Rincer et équeuter les fraises. Les déposer sur un papier absorbant; elles doivent être bien sèches. Les couper deux dans le sens de la longueur.

    Verser la crème liquide froide dans le saladier froid et battre avec les fouets froids, puis verser le sucre glace et continuer de fouetter jusqu'à ce que la crème prenne la texture d'une chantilly.

    Garnir le centre de la meringue de crème fouettée. Ajouter les fraises et, à l'aide d'un pinceau de cuisson, les napper d'un peu de confiture diluée pour donner du brillant. Décorer éventuellement avec quelques feuilles de menthe. Servir bien frais.

     

    Observation : La meringue croquante et moelleuse à la fois, la crème fouettée délicieuse qui accompagne parfaitement les fraises ... cette gourmandise n'est que du plaisir ... un vrai bonheur !!!

     

    Pavlova aux fraises

     

    Pavlova aux fraises

     

    Pavlova aux fraises

     

    Pavlova aux fraises

     


    6 commentaires
  •  

     

    Brochettes de St Jacques et crevettes - sauce marinade

    Source :   Site Croquons la vie

     

    Brochettes de St Jacques et crevettes - sauce marinade

     

     

     

    Pour 4 personnes  ... perso, j'ai servi pour 2 personnes en plat principal :

    8 belles noix de saint jacques  ... pour moi, avec corail
    12 crevettes roses décortiquées ... pour moi, un peu plus car de petites tailles
    1 cc de Fumet de Poisson
    le jus d'1 citron  ... je conseille vivement le jus d'1/2 citron  (* voir explication plus bas)
    1 CS d' huile d'olive + 1 autre CS
    1 CS de baies roses écrasées
    2 CS de coriandre fraîche ciselée ... j'ai mis 2 CS de persil haché
    2 CS d' eau
    2 CS de crème fraîche liquide

    * avec le jus d'1 citron, le goût était beaucoup trop fort et j'ai dû ajouter plus de crème liquide pour adoucir la sauce (d'où un surplus de sauce) ... c'est pour cela que je conseille de mettre seulement le jus d'1/2 citron.

     

     

    Préparer la marinade en mélangeant ensemble le jus de citron, 1 CS d'huile d'olive, l'eau, le fumet, le persil et les baies roses écrasées.

    Sur 4 pics à brochettes, répartir les crevettes et les noix de St Jacques.

    Dans un plat creux, placer les brochettes et verser la marinade dessus. Filmer et laisser mariner pendant 1 heure au frais.

    Dans une grande poêle contenant 1 CS d'huile d'olive, faire cuire les brochettes, sans la marinade, à feu moyen environ 5 minutes, en les retournant à mi-cuisson.

    Retirer les brochettes, déglacer la poêle à feu vif avec le restant de marinade. Faire réduire, ajouter la crème et lier un petit instant ... perso, c'est en goûtant à ce moment-là que j'ai senti trop d'acidité avec le citron et que j'ai dû ajouter de la crème.

    Servir immédiatement les brochettes nappées de cette sauce ... perso, j'ai servi 2 brochettes par assiette, j'ai mis la sauce dans des coupelles individuelles et j'ai accompagné le plat avec quelques pommes Duchesse.

     

    Observation :  A part la sauce rectifiée pour qu'elle soit plus agréable, ce plat délicieux et a été très apprécié !!!

     

    Brochettes de St Jacques et crevettes - sauce marinade
    Brochettes de St Jacques et crevettes - sauce marinade

     

    Brochettes de St Jacques et crevettes - sauce marinade

     

    Brochettes de St Jacques et crevettes - sauce marinade

     

     

     


    3 commentaires
  • Octobre 2017 ...  Bergerac : 2ème partie

     

    L’Église Notre-Dame
    Achevé en 1865 sur les plans de Paul Abadie, l’édifice compte parmi les réalisations néo-gothique les plus exemplaires du célèbre architecte.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

     

     

    La Maison des vins de Bergerac
    Tout d'abord couvent, à sa création en 1630, puis temple protestant à partir de la Révolution, le joli cloître des Récollets a fini par abandonner toute activité religieuse pour se reconvertir au service de la vieille tradition viticole de la région. En effet, le cloître est aujourd'hui le coeur de la Maison des Vins de Bergerac.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

     


    votre commentaire
  •  

    Coupes "Tiramisu" à la poire

    Source :  Blog LaPopotte de PB   ...   recette revue à ma façon

     

    Coupes "Tiramisu" à la poire

     

    Pour 6 coupes ou verrines:

    1 pot de mascarpone (250g)
    1 sachet de sucre vanillé
    2 oeufs
    1 pincée de sel
    60 g de sucre en poudre
    1 grosse boite de poires au sirop
    le jus de la boîte des poires
    1 CS de kirsch
    des biscuits à la cuillère (perso : 3,5 biscuits/coupe) à voir suivant la taille des coupes ou verrines utilisées
    du cacao non sucré en poudre

     

     

     

    Sortir les demi-poires de la boîte mais garder le jus. Déposer les demi-poires dans une assiette et les couper en dés ... en garder 1 ou 2 pour la déco de présentation. Réserver.

    Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
    Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter ensuite le sucre vanillé en mélangeant bien. Ajouter le mascarpone, puis 4 CS du jus de la boîte et bien mélanger à nouveau.

    Ajouter le sel dans les blancs et battre en neige assez ferme. Les ajouter dans la préparation en soulevant doucement.

    Récupérer dans un bol une bonne moitié du reste du jus de la boîte, verser le kirsch et mélanger.
    Plonger rapidement les biscuits dans le jus et les placer au fond de chaque coupe, puis parsemer de dés de poires et recouvrir de crème ... recommencer une autre couche : biscuits imbibés, dés de poire, crème.

    Placer au frais 6 heures.
    Avant de servir, saupoudrer le dessus des coupes avec le cacao en poudre (utiliser un chinois) et déposer au centre 2 lamelles de poires.

     

    Observation : J'ai pour habitude de faire le tiramisu dans un grand plat à partager, mais cette fois-ci, j'ai voulu innover en présentant dans des coupes individuelles.
    Tout était top ! car non seulement la présentation était plus sympa mais, et surtout, la dégustation était parfaite avec le mélange biscuits imbibés / petits dés de poires / crème légère et onctueuse rehaussée de la poudre cacao ... un régal !!

     

    Coupes "Tiramisu" à la poire

     

    Coupes "Tiramisu" à la poire

     

    Coupes "Tiramisu" à la poire

     

    Coupes "Tiramisu" à la poire

     

     


    6 commentaires
  •  

    Filet mignon en croûte

    Source :  Site Marmiton

     

    Filet mignon en croûte

     

    Pour 4 personnes :

    1 filet mignon de porc ... le prendre pas trop gros, le mien de 650g était un peu grand pour ma pâte feuilletée
    1 pâte feuilletée
    2 tranches de jambon blanc
    100 g de gruyère râpé
    1 oignon jaune
    du beurre ... ou margarine 60%
    1 jaune d'oeuf mélangé à 1 cc d'eau

     

     

    Peler et émincer l'oignon. Le faire revenir dans une sauteuse avec le beurre. Retirer de la sauteuse et réserver dans un bol.

    Dans la même sauteuse, rajouter un petit morceau de beurre et faire revenir le filet mignon de chaque côté. Laisser cuire 15 mn à feu doux en le retournant régulièrement. Saler, poivrer. Réserver.

    Dérouler la pâte feuilletée. Déposer au centre les tranches de jambon et parsemer de gruyère.
    Puis déposer le filet mignon et disperser l'oignon dessus.

    A l'aide d'un pinceau alimentaire, badigeonner le tour de la pâte avec le jaune d'oeuf battu avec l'eau. Replier la pâte autour de la viande et bien souder les bords. Badigeonner le dessus et le tour avec le reste du jaune d'oeuf, faire un décor sur le dessus avec un couteau.

    Déposer le feuilleté sur une plaque de four recouverte de papier de cuisson.
    Faire cuire pendant 45 mn dans un four préchauffé à 200°C .

    Servir avec une salade verte ... perso, des haricots verts chauffés à la poêle avec beurre, sel, poivre, persil haché et ail en poudre.

     

     

    Observation : Du fait de mon filet mignon un peu trop imposant + la garniture, j'ai eu un peu de mal à bien recouvrir le tout avec la pâte feuilletée ... résultat : un rendu visuel moins beau que prévu.
    A part ce détail, la dégustation n'a posé aucun problème : la viande cuite en restant tendre, le feuilleté agrémenté de la garniture jambon/râpé/oignon et le tout accompagné d'haricots verts persillés ... un régal !!!

     

    Filet mignon en croûte

     

    Filet mignon en croûte

     


    6 commentaires