•  

    Blanquette de dinde (avec os)

    Source : Un mélange du  Site PtitChef   et du  Blog LaPopotteaLolo

     

    Blanquette de dinde (avec os)

     

     

     Pour 6 personnes :

    6 bas de cuisses de dinde avec os
    1 boîte de champignons de Paris entiers (230g égoutté)
    1 barquette de 200 g de lardons fumés
    1 gros oignon
    2 carottes
    1 bouquet garni ... moi, j'ai mis quelques feuilles de laurier + du thym et du romarin séchés du jardin
    20 cl de crème fraîche 15%
    2 CS de maizena
    50 cl d'eau chaude
    15 cl de vin blanc
    2 cubes de bouillon de volaille dégraissé
    2 jaunes d'oeufs
    50 g de margarine 60%
    sel, poivre
    En accompagnement : du riz

     

     

     

    Préparer le bouillon avec 70 cl d'eau chaude et 2 cubes de bouillon de volaille. Laisser fondre les cubes dans l'eau.

    Couper et émincer l'oignon. Eplucher et couper en rondelles les carottes. Rincer et égoutter les champignons. Enlever la peau des bas de cuisses de dinde.

    Dans une cocotte avec la margarine, faire revenir les lardons et l'oignon émincé puis ajouter les morceaux de dinde et faire revenir sur toutes les faces.

    Saupoudrer la viande de farine et mélanger, puis arroser de bouillon. Ajouter les champignons, les rondelles de carottes et le bouquet garni, saler et poivrer. Laisser mijoter 1h à couvert.

    Une fois la blanquette cuite, dans un récipient, mélanger les jaunes d'oeuf avec la crème fraîche. Retirer les morceaux de viande de la cocotte puis verser le contenu du bol, bien mélanger la sauce. Remettre la viande dans la cocotte, mélanger et laisser mijoter encore quelques minutes sans faire bouillir et à découvert.

    Servir avec du riz en accompagnement.

     

    Observation : Une viande tendre dans une sauce également tout en douceur, plus le riz et les petits légumes en accompagnement .... voilà un plat mijoté qui nous a régalé !!!!!

     

    Blanquette de dinde (avec os)

     

    Blanquette de dinde (avec os)

     


    5 commentaires
  •  

    Cake au saumon fumé

    Source : Livre de Sophie Dudemaine

     

    Cake au saumon fumé

     

    Pour 6 personnes ou plus suivant les grandeurs des tranches :

    3 œufs
    150g de farine
    1 sachet de levure
    8 cl d'huile de tournesol ... j'ai mis 5 cl
    12,5 cl de lait ... j'ai mis 15 cl écrémé
    100 g de gruyère râpé
    200 g de saumon fumé ... mon paquet de 180g a été suffisant (voir même ne mettre que 160g)
    1 branche d'aneth ... j'ai mis 2 CS d'aneth en flacon

    2 pincées de poivre

     

     

    Préchauffer le four à 180°C

    Dans un saladier, fouetter les œufs, la farine et la levure. Incorporer petit à petit l'huile, le lait chaud, l'aneth ciselé et le poivre. Ajouter le gruyère râpé et le saumon découpé en lamelles. Mélanger.

    Verser le tout dans un moule non graissé et faire cuire au four pendant 45 min.

    Servir tiède avec une salade.

     

    Observation : J'ai diminué la dose d'huile (le saumon fumé étant déjà gras) et j'ai complété avec du lait écrémé, de plus je n'avais que 180g de saumon fumé et finalement c'était suffisant pour le cake (je pense même qu'on peut mettre que 160g pour le rendre encore plus digeste) ... au résultat, un cake agréable à déguster avec la petite salade verte en accompagnement !!!

     

    Cake au saumon fumé

     

    Cake au saumon fumé

     


    8 commentaires
  •  

    Mirliton aux prunes

    Source :   Blog PapillesEtPupilles   ... recette légèrement revue à ma façon ... et une manière d'écouler mon sac de prunes congelées de 2016 avant que la nouvelle récolte de cette année n'arrive.

     

    Mirliton aux prunes

     

     

    Pour 6 à 8 personnes :

    1 moule à manqué de 26 cm de diamètre
    environ 700 g de prunes dénoyautées
    120 g de sucre semoule
    20 cl de crème fraîche épaisse (15%)
    5 oeufs
    60 g de poudre d'amande
    50 g de farine
    1 grosse CS d'amaretto
    de la margarine pour le moule + 20 g de sucre de cassonade
    du sucre glace pour saupoudrer avant de servir

     

     

     

    Beurrer et sucrer le moule à manqué. Préchauffer le four à 180°C.

    Disposer les prunes dans le moule, la face bombée vers le haut.

    Mélanger tous les ingrédients pour faire l'appareil ... perso, j'ai mixé dans le blender.

    Recouvrir les prunes de ce mélange.

    Faire cuire environ 35 à 40 mn (le dessus doit être doré).

    Démouler encore chaud et déposer dans un plat de service.

    Saupoudrer de sucre glace au moment de servir.

     

    Observation : Des prunes fondantes à souhait et un flan bien parfumé ... ce mirliton est une réussite !!!

     

    Mirliton aux prunes

     

    Mirliton aux prunes

     

    Mirliton aux prunes

     

    Mirliton aux prunes

     

     


    6 commentaires
  •  

    Assiette fraîcheur

    Profitons des beaux jours ensoleillés pour se faire des belles assiettes "fraîcheur" à composer selon ses envies.

     

    Assiette fraîcheur

     

     

    Pour cette fois-ci, dans l'assiette :

    1 petite tomate coupée en tranches
    1 oeuf dur coupé en quartiers
    1 poignée de maïs
    1 bâton de coeur de palmier coupé en morceaux
    quelques petits dés de feta
    un peu de persil coupé finement
    pour l'assaisonnement : un ramequin de vinaigrette (huile, vinaigre, sel, poivre, moutarde)

     

    Observation :  Bien évidemment, tous les ingrédients ont été stockés au réfrigérateur afin que tout cela soit bien frais et l'assiette préparée juste avant de se mettre à table ...
    Pour un déjeuner sous la chaleur, rien de meilleur qu'une assiette tout en fraîcheur !!!

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    Tranches de boudin blanc sur lit de pommes et chapelure de pain d'épices

    Source :  Site JournaldesFemmes

     

     

    pour 4 personnes :

    4 petites pommes
    du beurre ou margarine
    70 g de pain d'épices
    3 boudins blancs

     

     

     

    Préchauffer le four à 180°C.

    Emietter le pain d'épices sur une plaque recouverte d'une feuille de cuisson et mettre au four environ 15 mn (attention à ce que cela ne noircisse pas). Sortir du four et laisser refroidir. Quand le pain d"épice est froid il doit être tout sec, le mixer très fin et réserver.

    Enlever le coeur des pommes à l'aide d'un vide-pomme, puis éplucher les pommes et les couper en rondelles mais pas trop fines pour qu'elles se tiennent à la cuisson.
    Faire cuire les rondelles de pommes dans une grande poêle avec la margarine. Laisser cuire jusqu'à ce que les pommes soient tendres et dorées.

    Couper le boudin en tranches légèrement épaisses et faire cuire à feu doux dans une autre poêle avec de la margarine.

    Présenter dans l'assiette quelques tranches de pomme, recouvrir sur chacune d'une rondelle de boudin et parsemer de chapelure de pain d'épices. Servir aussitôt.

     

    Observation : Tranches de pommes/boudins tendres et dorées, le petit plus de la chapelure de pain d'épices qui donne un peu de croquant dans la bouche ... Ce plat est vraiment excellent !!!!

     

     


    5 commentaires
  •  

    Merci à Daniel pour cette grande cagette de cerises fraîchement cueillies dans son jardin, c'est très gentil à lui de nous avoir fait profiter de sa récolte abondante cette année.

     

    Les cerises de notre ami

     

    Après avoir garder plusieurs poignées de ces cerises dans la corbeille à fruits ... j'ai pesé une partie de quoi faire un clafoutis ... le reste a servi à confectionner de la confiture.

     

    Pour le clafoutis aux cerises, la recette est la même que celle faite  ICI   (mais sans rajout d'amandes effilées) ... cependant, j'ai parsemé un sachet de sucre vanillé à la sortie du four, ces cerises étant légèrement moins sucrées.

    Résultat : Tiède, ce dessert est encore meilleur ... moelleux et parfumé à souhait !!! 

     

    Les cerises de notre ami (clafoutis et confiture)

     

    Pour la confiture de cerises, j'ai repris la recette faite  ICI  ... j'ai utilisé la 2ème version : cerises mixées pour obtenir une confiture assez lisse et cuisson avec sachet Vitpris pour obtenir une tenue "façon gelée".

    Résultat : Voilà des belles confitures de cerises à déguster sur des tartines ou des brioches !!!

     

    Les cerises de notre ami (clafoutis et confiture)

     

    En conclusion : Que ce soit à croquer dedans naturellement, dans un dessert ou en confiture  ... nous, on adore les cerises !!!!

     

    Les cerises de notre ami (clafoutis et confiture)

     

     


    3 commentaires
  •  

    Salade d'aile de raie

    Source : Fiche de mon classeur et fait à ma façon

     

    Salade d'aile de raie

     

    Pour 4 personnes :

    2 ailes de raie de 400 g environ chacune
    1 CS de fond de poisson
    quelques feuilles de laurier
    1 salade verte
    quelques tomates-cerises
    4 petites pommes de terre

    pour la vinaigrette :
    10 cl d'huile d'arachide
    5 cl de vinaigre de framboise
    1 cc de moutarde
    du persil haché
    sel, poivre

     

     

     

    Eplucher et rincer les pommes de terre, les disposer dans une casserole d'eau avec 2 ou 3 feuilles de laurier, mettre à cuire environ 15 mn.

    Dans un faitout rempli d'eau, diluer la poudre de fond de poisson puis immerger les ailes de raie, ajouter 2 ou 3 feuilles de laurier et faire cuire à petite ébullition pendant environ 15 à 20 mn.

    Nettoyer et rincer la salade, bien l'essorer soigneusement et la détailler en petits morceaux ou en chiffonnade. Préparer la vinaigrette avec tous les ingrédients.

    Quand la raie est cuite, la poser délicatement sur une planche à découper, enlever les arêtes et la partie gélatineuse pour ne garder que la chair.

    Quand les pommes de terre sont cuites, les égoutter dans une passoire.

    Dans chaque assiette, disposer une poignée de salade, couper chaque pomme de terre en lamelles et les disposer autour de la salade, au centre placer une part d'aile de raie, agrémenter de 3 ou 4 tomates-cerises coupées en deux, et enfin arroser le tout d'un peu de vinaigrette persillée (en cas de besoin en cours de dégustation, laisser le reste du bol de vinaigrette à disposition sur la table).

     Servir aussitôt afin que le poisson et les pommes de terre soient encore tièdes.

     

    Observation : Une assiette garnie "terre et mer" vraiment très bonne !!!!!

     

     

    Salade d'aile de raie

     


    4 commentaires
  •  

    Entremets au yaourt et aux fraises

    Source :   Blog LaCuisinedeDany

     

     

    Pour 6 personnes avec 6 cercles individuels de 7,5 cm de diamètre ... je dirai plutôt pour 8 personnes, mais c'est peut-être dû à mes petits changements dans la composition ... (voir dans Obs.)

    La base :
    Biscuits à la cuillère (environ 12 à 16 biscuits)

    10 cl de liqueur de fruits ... j'ai pris 7 cl de liqueur de cassis complétée par un peu d'eau

    L’entremet au yaourt :
    200 g de fraises équeutées et en petits morceaux ... j'ai mis 240 g

    60 g de sucre
    4 yaourts natures crémeux ... je n'ai mis que 3 yaourts
    4 g d’agar-agar ... j'ai remplacé par 4,5 feuilles de gélatine
    20 cl de crème liquide

    La gelée : 30 cl de sirop de fraises + 2 g d’agar-agar ... j'ai remplacé par 200 g de fraises en petits morceaux + 40 g de sucre + 10 cl d'eau + 2 feuilles de gélatine

     

     

    Tapisser un plateau de papier sulfurisé et déposer les 6 cercles à pâtisserie.

    Tremper rapidement les biscuits avec la liqueur de fruits (perso, crème de cassis diluée dans un peu d'eau) et les répartir dans le fond des cercles (et les verres si besoin). Tasser légèrement. 

    Faire chauffer la crème liquide avec 4 g d’agar-agar, porter doucement à ébullition tout en remuant ... perso, j'ai d'abord fait ramollir mes feuilles de gélatine dans de l'eau froide, puis les essorer et les verser dans la crème chaude en remuant jusqu'à la dissolution complète. Laisser tiédir.

    Mixer les yaourts avec le sucre, les fraises en morceaux et la crème légèrement tiédie.
    Répartir la préparation dans les cercles, réserver au frais 2 heures environ.

    Gelée de Dany avec sirop de fraises : Faire chauffer le sirop avec 2 g d’agar-agar, jusqu’à ébullition et laisser tiédir.
    Ma façon avec fraises : Faire ramollir les feuilles de gélatine. Pendant ce temps, mixer les morceaux de fraises avec l'eau et le sucre. Passer le tout au chinois pour avoir un sirop bien lisse. Mettre ce liquide dans un grand bol, faire chauffer au micro-ondes et ajouter la gélatine essorée, bien remuer jusqu'à la dissolution complète et laisser tiédir.

    Vérifier si la mousse de fraises dans les cercles a eu le temps de se maintenir, puis verser la gelée tiédie sur les entremets figés. Remettre au frais pour 2 heures minimum.

    Au moment de servir, décorer les entremets selon son envie ... fraise fraîche, décor en sucre, brin de menthe, petite meringue, etc ...

     

    Observation : N'ayant que 4 cercles, j'ai pris 2 verres pour avoir mon total de parts, mais comme il restait encore de la préparation à la fraise, j'ai rajouté 1 verre ... donc la recette était plutôt pour 7 personnes. Toutefois, les verres étant plus remplis que les cercles, leur dégustation s'en est ressentie car trop de mousse à la fraise et gelée trop épaisse.

    Si on suit mon procédé de fabrication, je conseille fortement de faire 8 parts afin de retrouver des parts plus égales par rapport aux cercles ... car les petits desserts des cercles, eux, étaient extra !!! on a pu prendre dans la même cuillère biscuit-mousse-gelée, ce qui était très agréable à la dégustation et la quantité de mousse tout à fait correct !!!  Bref, un dessert de qualité mais tout en respectant la quantité.

     

    Pour info :  j'avais fait un dessert à peu près similaire avec fraises, fromage blanc, génoise maison  - voir ici
    Petit bavarois plus présentable grâce à la couche génoise et des ingrédients bien dosés pour ne faire que 4 cercles. Pourquoi pas, une prochaine fois, reprendre les bases de cette première préparation mais avec du yaourt, à voir ...

     

     

    Entremets au yaourt et aux fraises

     


    5 commentaires
  •  

    Mai-Juin et Septembre-Octobre ... période où la météo est agréable et où les plages de la Charente Maritime sont en mode "zen" sans la foule des Juilletistes et des Aoûtiens ... euh ! à part cette année où la fin mai a des allures de mois d'août avec son soleil torride, ses 30°C à l'ombre et en prime le Pont de l'Ascension, ce qui a donné l'envie à plein de monde de s'offrir quelques jours de vacances !!!

    Heureusement quelques jours avant, P'tit Mari et moi avions choisi le bon moment pour nous décider à faire notre merveilleux repas sur la plage, sous un beau ciel bleu accompagné de son soleil pas trop chaud ... le temps idéal pour profiter pleinement de cet instant magique !

    Pour cette fois-ci, nous nous sommes dirigés vers St Palais sur Mer et La Palmyre.
    Entre ces deux stations balnéaires, une immense forêt de pins et tout le long de la côte, une grande plage sauvage.

    Une fois la voiture garée au parking, le plus dur reste à faire : transporter tout le matériel ... car avant de s'installer sur la plage, il faut d'abord prendre le chemin qui traverse la forêt afin de rejoindre le bord de mer.
    Les sacs à dos sur les épaules ... la table et les chaises pliantes, le parasol, la glacière, le cabas avec vaisselle et autres besoins pour la journée, le tout coincé sous les bras et dans les mains ... Prêt, allez go, on y va !!!

    Courage, encore un effort, le bonheur est au bout du chemin et on peut déjà percevoir la mer ... ouf, ça y est, nous y sommes ! Nous choisissons un endroit en bordure de forêt qui est surélevé et qui permet d'avoir une vue panoramique sur l'ensemble de la plage.

     

    Mon Resto 4**** sur la Plage (mai 2017)

     

    Mon Resto 4**** sur la Plage (mai 2017)

     

    Il ne reste plus qu'à nous installer pour déguster notre repas dans ce décor paradisiaque ... ça y est, tout est prêt, on va pouvoir se mettre à table ... évidemment, menu de circonstance : plateau de fruits de mer et le verre de rosé qui va avec !

     

    Mon Resto 4**** sur la Plage (mai 2017)

     

    Mon Resto 4**** sur la Plage (mai 2017)

     

    Mon Resto 4**** sur la Plage (mai 2017)

     

    En toute logique, le menu s'est terminé avec un dessert (mon gâteau à l'ananas dont la recette est ICI ) et avec un café (préparé avant le départ et versé dans une bouteille thermos).

     

    Mon Resto 4**** sur la Plage (mai 2017)

     

    Mon Resto 4**** sur la Plage (mai 2017)

     

     

    L'heure de l'après-midi est déjà bien avancée ... la marée est remontée ... les promeneurs foulent le sable ... les bronzeurs sont installés sur leurs serviettes ...

    Il est temps pour nous de tout remballer ... aïe ! on s'est encore "cassé le dos et les bras" en traversant une nouvelle fois la forêt pour rejoindre la voiture ... mais ça valait le coup pour profiter du décor de notre Resto 4**** sur cette plage sauvage en bordure de l'océan !!!

     


    9 commentaires
  •  

    Poulet créole coco-curry et banane dorée

    Source : un mélange du   Site 750g   et du   Site Recette.net    

     

    Poulet créole coco-curry et banane dorée

     

     

     

    Pour 4 personnes :

    3 blancs de poulet détaillés en lamelles
    20 cl de lait de coco
    1 gros oignon coupé en quartiers
    1 CS de curry
    du beurre (ou de la margarine)
    du poivre ou du piment ... 1 cc de piment doux
    du sel

    2 belles bananes
    du riz blanc en accompagnement
    de la noix de coco râpée

     

     

     

    Faire chauffer dans une poêle un morceau de beurre ou de margarine. Déposer les filets de poulet et faire cuire 2 à    3 mn sur chaque face puis les mettre de côté.

    Faire revenir les lamelles d'oignon dans la poêle. Quand ils ont pris de la couleur, ajouter le lait de coco, le curry, le piment, du sel. Mélanger le tout.
    Remettre le poulet dans la sauce et laisser "napper" la sauce à feu doux pendant 2 ou 3 mn.

    Pendant ce temps, éplucher et couper en deux les bananes, les faire dorer à la poêle dans un peu de beurre ou de margarine.

    Présenter à l'assiette les filets de poulet nappés de sauce avec les lamelles d'oignon, accompagnés d'une part de banane et d'une timbale de riz. Parsemer d'une pluie de noix de coco râpée et servir aussitôt.

     

    Observation : Ce plat exotique change du fait que la banane cuite remplace la traditionnelle tranche d'ananas, la sauce coco parfumée au curry est onctueuse ... bref, c'est délicieux !!!

     

    Poulet créole coco-curry et banane dorée

     

    Poulet créole coco-curry et banane dorée

     


    4 commentaires
  •  

    Crème vanillée aux prunes

    Source : Site CuisineActuelle   ... recette légèrement revue à ma façon

     

    Crème vanillée aux prunes

     

    Pour info : A la base ce dessert était cité comme un "flan" ... mais après l'avoir effectué, je me suis retrouvée avec une "crème" d'où mon changement de titre ... après réflexion, je ne suis pas surprise du résultat du fait qu'il n'y a aucune poudre pour épaissir (farine, maizena ou poudre d'amandes)

     

    pour 4 personnes :

    500 g de prunes (*)
    4 œufs
    50 cl de lait
    40 g de sucre semoule
    2 sachets de sucre vanillé

    1 CS de rhum
    beurre pour le moule
    un peu de sucre cassonade pour la fin de cuisson

     

    Laver et sécher les prunes, les couper en 2 et les dénoyauter. Les tailler en quartiers (je ne l'ai pas fait). Réserver.
    (*) perso, j'ai mis 400 g de mes prunes déjà dénoyautées de l'été dernier en réserve dans mon congélateur que j'ai mis à dégeler et réserver ensuite sur du papier absorbant afin d'enlever l'humidité.

    Fouetter les œufs avec le sucre.

    Ajouter le lait, le sucre vanillé et le rhum sans cesser de fouetter afin d’obtenir une pâte fluide.

    Préchauffer le four à 200 °C.

    Versez la pâte dans un plat à gratin légèrement beurré et ajouter les morceaux de prunes.

    Enfournez pour 30 min environ.

    A la sortie du four, saupoudrer d'un peu de sucre cassonade ... ainsi la cassonade va légèrement se cristalliser au contact des prunes chaudes et donner un petit croquant sucré sur le dessus.

    Servir tiède ou froid.

     

    Observation : Même en ayant une crème et non un flan, la dégustation s'est faite très agréablement ... la crème vanillée délicate et les prunes avec leur petit goût de cassonade. En bref, un très bon dessert léger et fruité !!!
    Toutefois, un petit conseil : du fait du résultat d'une crème vanillée aux oeufs, la découpe des parts dans un plat à gratin n'est pas top ... il est donc préférable de faire ce dessert en part individuel, dans des ramequins ou mini-cocotte par exemple, ainsi pas de découpe et chacun aura son petit gratin de crème aux prunes.

     

    Crème vanillée aux prunes

     

     


    7 commentaires
  •  

    Verrine banane, mousse chocolat, chantilly et caramel au beurre salé

    Source : un dessert vite fait préparé avec les ingrédients disponibles dans ma cuisine

     

    Verrine banane, mousse chocolat, chantilly et caramel au beurre salé

     

     

    Pour 2 verrines  à préparer au moment du dessert :

    6 biscuits sablés broyés en poudre
    1 banane épluchée et coupée en rondelles
    2 petits pots de mousse au chocolat (50 g x 2)
    1 bombe de chantilly
    1 tube de caramel au beurre salé
    1 flacon de sucre doré pour la déco (ou vermicelles de couleur)

     

     

    Dans chaque verrine :
    Verser une moitié de la poudre de biscuit
    Disposer les rondelles d'une moitié de banane autour du verre
    Verser un petit pot de mousse au chocolat
    Recouvrir de chantilly
    Arroser d'un filet de caramel au beurre salé.
    Parsemer d'un peu de sucre doré.
    Servir de suite.

     

     

    Observation : A la maison, même en étant à la retraite, le dimanche est resté un jour "férié" où le repas de ce jour-là est un peu plus "solennel" qu'en semaine et donc avec un petit dessert qui sort de l'ordinaire.
    Parfois, pas besoin de complication pour ce faire plaisir ... il suffit de regarder dans le frigo et le placard pour se faire un dessert, certes sans prétention, mais tout à la fois beau et bon !!!

     

     

    Verrine banane, mousse chocolat, chantilly et caramel au beurre salé

     


    5 commentaires
  •  

    Cabillaud aux tomates et olives, parfumé à l’orange

    Source :   Blog Gastronoome   ... recette légèrement revue à ma façon

     

    Cabillaud aux tomates et olives, parfumé à l’orange

     

     

    Pour 4 personnes :

    environ 600 g de cabillaud (ou autre poisson blanc)
    500 g de petites tomates rondes
    1 petit oignon ... j'ai mis 2 échalotes
    1 orange entière + le jus d'1 orange
    20 olives noires dénoyautées
    1 CS de vinaigre balsamique
    3 CS d'huile d'olive
    1 CS de persil haché
    sel, poivre

     

     

    Préchauffer le four à 200°C

    Peler et hacher l’oignon (ou échalotes). Laver l’orange et la couper en petits quartiers. Presser le jus de la 2ème orange. Laver les tomates et les couper en petits quartiers. Couper les olives en deux.

    Dans un plat à gratin, disperser les morceaux d'oignon ou d'échalotes, les quartiers de tomates et d'orange, les olives. Déposer dessus les filets de cabillaud.

    Mélanger dans un petit bol : l’huile d’olive, le vinaigre balsamique, le jus de la 2ème orange, sel, poivre, persil. Parsemer cette sauce dans le plat.

    Faire cuire dans le four chaud pendant 25 à 30 mn (vérifier la cuisson du poisson).

     

    Observation : Un plat de poisson très agréable et qui change grâce à l'apport de l'orange !!!
    Toutefois, la prochaine fois, je ne mettrai pas la peau de l'orange, chair et jus suffisent pour donner le petit goût acidulé recherché.

     

    Cabillaud aux tomates et olives, parfumé à l’orange

     

    Cabillaud aux tomates et olives, parfumé à l’orange

     

     


    8 commentaires
  •  

    Paupiettes de porc aux légumes, lardons et sauce crémeuse

    Source : Blog LaPtiteCuisineDisa ... recette faite à ma façon, ma liste d'ingrédients tient compte de mes changements

     

    Paupiettes de porc aux légumes, lardons et sauce crémeuse

     

    Pour 6 personnes :

    6 paupiettes de porc
    1 barquette de 200 g de lardons fumés allumettes
    1 gros oignon émincé
    15 cl de vin blanc
    1 cc de fond de veau + 20 cl d'eau
    250 g de champignons de Paris coupés en morceaux
    3 pommes de terre moyennes en cubes
    3 carottes en rondelles
    20 cl de crème fraîche épaisse 15%
    1 CS rase de maizena
    herbes de Provence
    du poivre
    ne pas saler (à cause des lardons)

     

     

     

    Dans une cocotte, faire revenir les lardons et les morceaux d'oignon. Ajouter les paupiettes et faire colorer sur chaque face à feu vif. Au bout de quelques minutes, déglacer avec le vin blanc.

    Mélanger le fond de veau avec l'eau, verser dans la cocotte. Ajouter le poivre et un peu d'herbes de Provence. Mélanger le tout. Ajouter les morceaux de pommes de terre, de carottes et de champignons. Mélanger.

    Couvrir la cocotte et faire cuire sur feu doux pendant 40 minutes.
    Puis enlever le couvercle et continuer la cuisson encore 15 minutes afin que la sauce se concentre.

    Dans un bol, récupérer un peu de jus et délayer la maizena, ensuite mettre la crème et mélanger. Verser le tout dans la cocotte, bien mélanger, laisser un instant le temps de lier la sauce et de réchauffer le tout ... si la sauce épaissit un peu de trop, l'éclaircir en ajoutant un peu d'eau.

    Servir aussitôt.

    Observation : un plat tellement délicieux avec sa sauce si crémeuse !!!!

     

    Paupiettes de porc aux légumes, lardons et sauce crémeuse

     

    Paupiettes de porc aux légumes, lardons et sauce crémeuse

     

     


    8 commentaires
  •  

    Tiramisu aux fraises et fromage blanc

    Source : Blog ??  ...   oh zut, j'ai perdu le lien ... si cette personne reconnaît sa recette, merci de me contacter pour réparer mon oubli (malgré mes légers changements, je pense qu'elle l'a reconnaîtra).  

     

    Tiramisu aux fraises et fromage blanc

     

    Pour 8 personnes :

    500 g de fraises lavées, équeutées et coupées en petits morceaux
    120 g de sucre glace ... j'ai mis du sucre en poudre
    4 feuilles de gélatine
    400 g de fromage blanc ... j'ai mis du 0% Calin
    25 cl de crème liquide entière bien froide ... j'ai utilisé un petit berlingot de 20 cl
    1 grande boîte de biscuits cuillère
    un peu d'eau
    rajout : 1 CS de kirsch     

     

     

     

    Sirop pour tremper les biscuits :
    Mixer 100 g de fraises avec 30 g de sucre en poudre, 35 cl d’eau et la cuillère de kirsch. Réserver.

     

    Coulis de fraises :
    Dans un bol d’eau froide, faire tremper les feuilles de gélatine.
    Pendant ce temps, mixer 200 g de fraises avec 6 cl d’eau et 40 g de sucre en poudre.
    Mettre l’ensemble dans une casserole et faire chauffer jusqu’à ce que le coulis frémisse.
    Essorer la gélatine dans la main et la mettre dans le coulis, hors du feu, tout en fouettant.
    Laisser refroidir dans la casserole.

     

    La crème :
    Monter la crème en chantilly à l’aide d’un fouet électrique et y incorporer 50 g de sucre en poudre.
    Puis ajouter en 2 ou 3 fois le fromage blanc et continuer de mélanger au fouet.
    Ensuite verser le coulis de fraises en mélangeant délicatement à l’aide d’une maryse.

     

    Montage :
    Tremper au fur et à mesure les biscuits quelques secondes dans le sirop de fraises et tapisser le fond du moule en les alignant bien côte à côte.
    Verser la moitié de la crème puis parsemer les 200 g de fraises restantes en petits morceaux.
    Recouvrir de biscuits trempés dans le sirop et verser le reste de la crème.
    Bien lisser le dessus et mettre au réfrigérateur au moins 6 h ... voir même jusqu'au lendemain.  
    Avant de servir, saupoudrer légèrement de cacao non sucré à l'aide d'un chinois et décorer suivant ses envies. Déguster aussitôt.  

     

    Observation : Cette version de Tiramisu au fromage blanc est une réussite, les biscuits sont bien imbibés et bien moelleux, la crème à la fraise est devenue une mousse légère et onctueuse ... bref, ce dessert est un régal !!!!

     

    Tiramisu aux fraises et fromage blanc
    Tiramisu aux fraises et fromage blanc

     

    Tiramisu aux fraises et fromage blanc

     


    7 commentaires
  •  

    Beignets de crevettes

    Source :  Site CuisineAZ 

     

    Beignets de crevettes

     

     

     

    Pour 3 personnes :

    500 g de grosses crevettes roses ... mes crevettes étaient de taille moyenne et je n'ai fait que 260 g car je voulais un accompagnement en plus (riz cantonnais) mais j'ai gardé les mêmes doses d'ingrédients pour pâte/marinade

    Pour la pâte à beignet :
    1 oeuf
    1 petite pincée de sel et de poivre
    100 g de farine
    1/2 sachet de levure chimique
    7,5 cl de lait

    Pour la marinade:
    1 CS de sauce soja
    1 CS de vermouth blanc ... j'ai mis du Muscat
    1/2 cc de gingembre en poudre
    1/2 cc d'huile de sésame ... huile tournesol

    de l'huile de tournesol pour la friture
    et en accompagnement :
    1 bocal de sauce aigre-douce asiatique
    1 sachet surgelé de riz cantonnais
    1 brin de menthe fraîche (du jardin)

     

     

    Préparer la marinade : Dans un plat, mélanger la sauce soja, le vin, le gingembre et l'huile.

    Décortiquer les crevettes en laissant la queue. À l'aide d'un petit couteau pointu, pratiquer une incision le long du dos et ôter le filet noir. Rincer les crevettes, les sécher sur du papier absorbant et les mettre dans la marinade. Mélanger, filmer le plat et réserver au frais.

    Préparer la pâte à beignets : Battre l'oeuf en omelette avec le sel et le poivre puis ajouter la farine mélangée à la levure en plusieurs fois et en coupant au fur et à mesure avec le lait jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène et fluide mais encore assez épaisse pour permettre de bien entourer les crevettes par la suite. Laissez reposer 30 min.

    Passé ce temps, égoutter les crevettes et mélanger de nouveau la pâte à beignets au fouet ... perso, j'ai commencé également à cuire mon riz cantonnais dans une grande poêle pendant 10 mn.

    Faire chauffer l’huile à 175°C dans un récipient de cuisson très stable et aux bords assez hauts pour ne pas risquer de se brûler ... perso, n'ayant pas de thermomètre de cuisson, j'ai testé la température avec une crevette entourée de pâte afin de savoir à quel moment mon huile serait assez chaude.

    Lorsque l'huile est à bonne température, tremper les crevettes dans la pâte à beignets en les tenant par la queue et les plonger dans la friture par petites quantités pour que les beignets ne se collent pas les uns aux autres et que la température de l'huile reste constante.
    Lorsque les beignets sont bien gonflés et dorés, les retirer avec une écumoire et les poser sur du papier absorbant pour les égoutter.

    Servir les beignets chauds avec de la sauce aigre-douce et une belle timbale de riz cantonnais en accompagnement, décorer avec le brin de menthe.

     

    Observation : Il y a longtemps que je voulais tenter ce genre de beignet asiatique ... je me suis enfin décidée et je n'ai aucun regret ... P'tit mari et moi-même avons trouvé ces beignets super délicieux à tremper dans la sauce aigre-douce parfumée et le complément du riz cantonnais en a fait une assiette complète et succulente !!

     

    Beignets de crevettes

     

    Beignets de crevettes

     

    Beignets de crevettes

     

    Beignets de crevettes

     

    Beignets de crevettes

     


    6 commentaires
  •  

    Nids briochés de Pâques

    Source :  Site 750g

     

    Nids briochés de Pâques

     

     

    Pour 5 petites brioches :  voir plus bas  (*)

    250 g de farine
    50 g de beurre
    50 g de sucre
    1 sachet de levure Briochin
    1 oeuf
    10 cl de lait
    1 sachet de sucre vanillé
    1/2 cc de sel
    1 jaune d'oeuf et un peu de lait pour la dorure
    Sucre perlé pour la décoration

     

     

    Verser dans la MAP : le beurre coupé en petits morceaux, l'oeuf battu, le lait, les sucres, le sel, la farine, la levure. Appuyer sur le programme "pâte".

    A la fin du temps, fariner le plan de travail, dégazer la pâte à brioche en la pétrissant légèrement ... au début un peu collante mais en l'enrobant de farine, la pâte devient vite douce et malléable.
    La diviser en petits pâtons de 50 g environ.
    Rouler chaque petit pâton en un long boudin de 25 cm environ ... perso, j'ai vérifié la longueur avec l'aide d'une règle d'école .
    Prendre 2 petits boudins et les tresser ensemble. Former une couronne en collant les extrémités entre elles. Faire pareil avec les restes des boudins.

    (*) La recette prévoyait pour 5 petits nids, mais j'ai eu beaucoup de mal à faire des petits boudins de 50 g ... j'ai donc refait mes pâtons un peu plus gros pour ne faire que 4 briochettes, toutefois les pâtons étaient encore trop fins pour bien les travailler ... finalement, je me suis résolue à tout regrouper, à ne reformer que 4 boudins plus épais pour obtenir que 2 nids !!

    Après cet épisode qui, je l'avoue, m'a un peu stressée ...
    Déposer les couronnes sur une plaque recouverte d'un papier de cuisson.
    Couvrir avec un torchon propre puis laisser lever 1 heure à l'abri des courants d'air.
    Badigeonner les couronnes d'un jaune d'oeuf mélangé à un peu de lait.
    Saupoudrer de sucre perlé et faire cuire dans le four préchauffé à 180°C pendant environ 20 mn ... perso, j'ai laissé 5 mn de plus du fait de la grande taille de mes 2 nids.

     

    Observation : A force d'avoir triturer cette pauvre pâte, celle-ci n'a pas beaucoup levée à la pose.
    Toutefois, le jour même, la mie était bien filante et aérée, le goût délicieux ... mais le lendemain, la mie était devenue plus bourrative ... chose qui s'est un peu arrangée en réchauffant la part de brioche afin de lui redonner un aspect plus léger.

     

    Nids briochés de Pâques

     

    Nids briochés de Pâques

     

    Nids briochés de Pâques

     

    Nids briochés de Pâques

     

    Nids briochés de Pâques

     


    7 commentaires
  •  

    Lapin provençal

    Source : Fiche d'un magazine ... j'ai gardé l'idée de départ (lapin aux tomates, olives et romarin) et j'ai composé cette recette à ma façon.

     

    Lapin provençal

     

     

    Pour 6 personnes :

    1 gros lapin coupé en morceaux
    1 gros oignon
    1 grande boite de tomates pelées ... j'ai utilisé mon coulis de tomate maison préparé cet été et conservé au congélateur dans des barquettes, j'ai utilisé 800 g de coulis pour bien envelopper ma viande
    30 cl de vin blanc ... je n'ai mis que 10 cl du fait de ma grosse portion de coulis
    1 boîte d'olives noires dénoyautées (150 g)
    un peu d'huile d'olive
    3 brins de romarin, sel, poivre ... pas mis car mon coulis est déjà aromatisé
    rajout perso :
    2 pommes de terre moyennes
    2 petites boîtes de champignons de Paris miniatures (115 g égoutté x 2)
    1 flacon de poivron rouge grillé (190 g égoutté)
    1 CS rase de maizena (facultatif)

     

     

     

    Eplucher, laver et couper en morceaux les pommes de terre. Rincer et égoutter les champignons. Egoutter les poivrons macérés et les couper en morceaux. Peler l'oignon et l'émincer finement.

    Faire revenir l'oignon dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive. Intégrer les morceaux de lapin et les faire dorer sur tous les côtés pendant 5 mn à feu vif.

    Ajouter les tomates pelées + un verre d'eau (perso, j'ai mis mon coulis de tomate donc pas besoin d'eau), le vin blanc, les olives. Continuer avec les brins de romarin, sel, poivre ( perso, pas besoin avec mon coulis de tomate parfumé).

    Ensuite, ajouter les morceaux de pommes de terre et de poivrons ainsi que les champignons miniatures. Bien mélanger le tout et compter 1 heure de cuisson à couvert à feu doux (j'utilise toujours un modérateur de chaleur entre le feu et la cocotte afin d'avoir une cuisson très douce).

    Perso, ayant utilisé une grosse portion de coulis de tomate, j'ai préféré récupérer un petit bol de jus afin de délayer un peu de maizena, j'ai remis le tout dans la cocotte, j'ai bien mélangé et j'ai laissé encore sur feu doux et sans le couvercle pendant environ 15 mn.

     

    Observation : Le lapin a bien mijoté doucement dans le coulis parfumé, le rajout d'un peu plus de coulis et de garnitures ont donné de la consistance au plat, la maizena a donné un peu plus de tenue à ma sauce .... bref, ce plat est très réussi et on s'est super bien régalé !!!!

     

    Lapin provençal

     

    Lapin provençal

     

     


    4 commentaires
  •  

    Petits bavarois vanille-chocolat

    Source : Blog RecettesHanane

     

    Petits bavarois vanille-chocolat

     

     

    Hanane a fait un grand cercle de 18 cm, j'ai modifié les doses des ingrédients pour avoir 4 petits cercles ... ma liste tient compte de ces changements :

    Pour le fond sablé :
    100 g de biscuits sablés
    1,5 CS de beurre mou (ou margarine)

    Pour le bavarois vanille :
    60 g de mascarpone
    5 cl de lait
    10 cl de crème liquide
    30 g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
    2 cc d'extrait de vanille
    3 g de gélatine ... attention, j'ai cru que ça faisait 2 feuilles de gélatine mais, à la dégustation, ma crème vanille était trop compact, voir bourrative ... donc par rapport à ma liste, il vaut mieux mettre 1 feuille 1/2

    Pour la ganache chocolat :
    40 g de chocolat noir dessert
    10 cl de crème liquide
    1/2 feuille de gélatine

     

     

     

     

    Le biscuit :
    Mixer les biscuits pour obtenir une poudre fine, ajouter le beurre, bien mélanger pour former une sorte de pâte homogène. Tasser ce sablé au fond de chaque cercle.

     

    Le bavarois à la vanille :
    Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide.
    Battre la crème liquide et les sucres pour obtenir une chantilly, ajouter le mascarpone, continuer à battre. Faire tiédir le lait, puis incorporer la gélatine ramollie et essorée et mélanger. Ajouter le lait tiède sur la chantilly, mélanger et verser la préparation sur le fond sablé. Mettre au frais.

     

    La ganache au chocolat :
    Faire chauffer la crème, y faire fondre le chocolat, puis retirer du feu et ajouter la feuille de gélatine ramollie et essorée. Bien mélanger. Laisser cette crème tiédir avant de la verser sur le bavarois à la vanille.

     

    Petits bavarois vanille-chocolat

     

    Placer au frais pendant au moins 4 heures.
    Avant de servir, enlever les cercles à l'aide d'un couteau pointu et décorer selon son envie ... perso, une petite fleur en sucre et des grains de sucre doré.

     

    Observation : La surdose de gélatine (expliquée dans la liste d'ingrédients) à gâcher le plaisir de la dégustation de ce dessert malgré le croquant du lit de biscuit et la douceur de la couverture au chocolat.
    Heureusement, j'ai toujours dans le frigo un petit berlingot de crème anglaise en dépannage, ce qui a permis de terminer notre petit bavarois avec une texture un peu plus agréable qu'au début.

     

    Petits bavarois vanille-chocolat

     

    Petits bavarois vanille-chocolat

     

    Petits bavarois vanille-chocolat

     

     


    8 commentaires
  •  

    Non loin du Prieuré de Trizay :

    Dominant les berges du Lac du Bois Fleuri (plan d'eau artificiel aménagé en 1995), les Jardins de Compostelle ont été conçus en 1998 et offrent plusieurs séquences paysagères entre bassins et jet d’eau .

    Après avoir découvert le Prieuré de Trizay et ayant fait cette visite début Mai 2014, le jardin n'était pas encore au sommet de sa splendeur, mais malgré tout, les fleurs déjà en place et cette journée printanière ensoleillée ont rendu ce moment très agréable !!

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

    Trizay - Jardins et Lac

     

     


    10 commentaires
  •  

    Prieuré de Trizay - début Mai 2014
    (A ne pas confondre avec l'Abbaye de Trizay en Vendée)

     

    Le Prieuré Saint-Jean-l'Évangéliste de Trizay, est un ancien prieuré bénédictin fondé au XIè siècle.
    Il est situé à Trizay en Charente Maritime, à 12 km de Rochefort, et a été classé "Monument Historique" sur la liste des "Trésors de Saintonge".

    Longtemps laissé à l'abandon, il est restauré à partir de 1994. Les bâtiments conventuels et les vestiges de l'église sont depuis ouverts à la visite. Des oeuvres de sculptures et de peintures y sont exposées depuis l'ouverture d'un Centre d'Art Contemporain en 2003.

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Trizay - le Prieuré

     

    Non loin de là ... le Lac du Bois Fleuri et les Jardins de Compostelle .... à voir dans le prochain article ....

     

     


    7 commentaires
  •  

    Verrine de Crevette, Mangue, Avocat, Tomate (et jardin printanier)

    Source :   Site CuisineActuelle   -   recette revue à ma façon

     

    Verrine de Crevette, Mangue, Avocat, Tomate

     

     

    Pour 4 verrines en entrée :

    250 g de crevettes roses
    1 avocat
    1 petite boîte de mangue au sirop
    1 petite tomate
    1 cc de baies roses
    Pour la vinaigrette :
    le jus d'1/2 citron
    2 CS d'huile d'olive
    sel, poivre
    de l'aneth en flacon

     

     

    Pendant quelques heures, mettre au réfrigérateur : crevettes, avocat, boîte de mangue, tomate, citron, afin que tous les ingrédients soient frais au moment de la préparation.

    Dans un petit bol, faire la vinaigrette en mélangeant les ingrédients. Réserver au frais.

    Ouvrir la boîte de mangue et en prélever environ 180 g, les égoutter sur un papier absorbant, puis les couper en dés.

    Décortiquer les crevettes et enlever le filet noir du dos, puis les couper en petits morceaux (mettre de côté 4 crevettes entières avec leur queue pour la présentation).

    Ouvrir l'avocat, enlever le noyau et la peau, découper la chair en petits dés.

    Couper la tomate également en petits dés.

    Mettre dans un saladier : les morceaux de mangue, de crevettes, d'avocat, de tomate. Verser la vinaigrette et mélanger.

    Partager dans les 4 verrines, parsemer de quelques grains de baies roses écrasées, puis mettre la crevette entière en déco. Servir bien frais.

     

    Observation : Des ingrédients qui se marient bien ensemble, des verrines rafraîchissantes avec de jolies couleurs ... voilà une petite entrée qui a été très appréciée pour un repas en terrasse et par une belle journée ensoleillée !!

     

    Verrine de Crevette, Mangue, Avocat, Tomate

     

    Verrine de Crevette, Mangue, Avocat, Tomate

     

    Belle journée de printemps et le cerisier stérile en fleurs (photos prises le 08/04/17)

    Verrine de Crevette, Mangue, Avocat, Tomate

    Verrine de Crevette, Mangue, Avocat, Tomate

     

    Verrine de Crevette, Mangue, Avocat, Tomate (et jardin printanier)

     

     


    7 commentaires
  •  

    Tarte au fromage blanc et son coulis de fraises

    Source :   Dessert de Sophie Dudemaine ... et rajout de mon coulis de fraises

     

     

    Tarte au fromage blanc et son coulis de fraises

     

     

    Pour 6 personnes :

    1 pâte sucrée ... perso, 1 pâte sablée du commerce
    350 g de fromage blanc ... j'ai mis 4 pots, soit 400 g
    5 œufs
    150 g de sucre semoule ... j'ai mis 100 g
    50 g de farine fluide
    25 cl de lait
    1/2 cc de vanille en poudre ... j'ai mis 1 cc d'arôme vanille

     

    Pour mon coulis de fraise :
    500 g de fraises coupées en petits morceaux
    80 g d'eau
    100 g de sucre (ou moins suivant le goût des fraises)
    1 CS de jus de citron
    Toute mettre dans un blender et mixer. Puis passer au chinois pour éliminer les petits résidus de fraise. Protéger le coulis avec un film alimentaire et réserver au frais. 

     

     

    Préchauffer le four à 180°C .

    Disposer la pâte avec sa feuille de cuisson dans un moule à tarte de 28 cm de diamètre. Réserver au réfrigérateur.

    Casser les œufs en séparant les blancs des jaunes.

    Dans un saladier, mélanger le fromage blanc aux jaunes. Incorporer le sucre, la farine, la vanille, le lait.

    Monter les blancs d'œufs en neige et les incorporer délicatement à la préparation.

    Verser le tout sur le fond de tarte et mettre au four pendant environ 30 minutes ... perso, j'ai laissé un peu plus pour que le dessus soit un peu doré.

    Conseil de Sophie Dudemaine : Pour éviter l'affaissement du fromage blanc, retourner la tarte aussitôt sortie du four sur une grille. Quand elle est froide, la remettre dans sa position normale ... voir Obs.

    Servir la tarte froide avec son coulis de fraises .... voir Obs.

     

    Observation :
    J'ai voulu suivre le conseil de Sophie, et malgré mon temps supplémentaire de cuisson, une partie du dessus du fromage blanc a collé et coulé à travers la grille ... de ce fait, ma tarte est devenue tout juste présentable sur un tiers (le seul endroit où j'ai pu faire une photo de découpe un peu correct).
    Donc, attention à cette manoeuvre et bien vérifier la cuisson du fromage blanc ...
    En ce qui me concerne, je pense que ma tarte manquait encore un peu de cuisson, d'autant que j'avais positionné le moule à tarte sur une plaque à pâtisserie par peur d'un débordement de la crème à la cuisson ... tout ceci explique sûrement cela.

    Dégustation froide ... ou tiède : P'tit mari et moi avons testé les deux, on a préféré la tiède car la mousse de fromage blanc est encore plus légère ... et avec en plus le rajout de coulis de fraises bien frais, l'union est parfaite entre les deux.

    En effet, cette mousse de fromage blanc étant quasiment proche d'un "soufflé", j'ai presque regretté d'avoir mis un fond de tarte qui, pour ma part, est devenu inutile pendant la dégustation. A voir une prochaine fois ...

     

     

    Tarte au fromage blanc et son coulis de fraises

     

    Tarte au fromage blanc et son coulis de fraises

     

    Tarte au fromage blanc et son coulis de fraises

     


    7 commentaires
  •  

    Nid Croque-Madame

    Source : Site Demotivateur

     

    Nid Croque-Madame

     


    Pour 2 personnes en plat principal :

    4 tranches de pain de mie sans croûte
    4 œufs
    4 cc de crème fraîche épaisse
    1 tranche de jambon
    du parmesan râpé ou du gruyère râpé
    sel, poivre
    en accompagnement : de la salade
    pour la cuisson : un moule à muffins

     

     

     

    Mettre une tranche de pain de mie dans chaque moule à muffin et bien appuyer pour épouser les parois ... voir Obs.
    Verser une cuillère à café de crème fraîche sur le pain.
    Couper la tranche de jambon en petits morceaux et en disposer dans chaque moule.
    Ajouter un œuf entier, assaisonner de sel, poivre, et saupoudrer de parmesan et de gruyère râpé ... j'ai fait 2 croques au parmesan et 2 croques au gruyère.
    Enfourner 15 à 20 minutes à 180 °C ... le blanc doit être cuit mais le jaune doit rester fondant.
    Servir chaud sur un lit de salade ... ce jour-là, de la mâche.

     

    Observation : oups ! je me suis trompée d'empreinte en prenant le moule à briochette, celui-ci étant moins large en bas qu'en haut, mon pain de mie ne s'est pas mis aussi bien que sur la vidéo de la source ...
    A part ce détail, voilà des petits croques-madame qui changent de forme mais toujours aussi bon !!!!

     

    Nid Croque-Madame

     

    Nid Croque-Madame

     


    5 commentaires
  •  

    Poisson feuilleté au saumon et poireaux

    Source : D'abord l'idée de la recette sur le  Site GrandFrais  ...  puis les doses d'ingrédients pour faire un gros poisson sur le Blog Platsd1Bretonne  ... et d'autres exemples de poisson sur le  Site CuisinePlurielle,  le Blog HoplaFerme,  le Blog GourmandiseDenise

     

     

    Poisson feuilleté au saumon et poireaux

     

     

    Pour un gros poisson, soit environ 5 parts :

    • 2 pâtes feuilletées
    • 3 poireaux (env. 400 g prêt à cuire, une fois épluché et en gardant le blanc et le vert tendre)
    • 500 g de pavé de saumon
    • 2 ou 3 CS d'huile d'olive
    • 20 cl de crème fraîche épaisse
    • un peu de gruyère râpé
    • 1 oeuf + un peu de lait pour souder/dorer
    • sel, poivre

     

     

     

     

    Retirer la peau du saumon puis couper les pavés en petits cubes (en profiter pour bien enlever quelques arêtes restantes). Réserver.

    Détailler le poireau en fines rondelles.
    Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive et ajouter les rondelles de poireau. Couvrir et cuire à feu doux jusqu’à ce qu’ils soient fondants. Ajouter le sel, le poivre et la crème fraîche. Remuer le tout, laisser encore un peu pour rendre le mélange onctueux. Laisser refroidir le temps de préparer la forme du poisson.

    Dérouler la 1ère pâte feuilletée en gardant sa feuille de cuisson, découper la forme du poisson.

    Disposer la moitié de la fondue de poireau/crème sur la surface de la pâte tout en gardant 1 cm de bord libre pour faire la soudure, puis mettre dessus les cubes de saumon, recouvrir du reste du poireau. Parsemer de gruyère râpé. Pour info : dans les exemples du net, on dispose la couche de poisson puis la couche de poireaux et finir par le râpé ... moi j'ai préféré enrober dessous/dessus mon poisson avec le poireau crémeux ... c'est au choix ...

    Dérouler la 2ème pâte feuilletée et la disposer sur l'ensemble de la garniture, faire en sorte de bien tout recouvrir et d'avoir de la marge pour faire la soudure, ensuite couper le bout de pâte en trop (garder pour faire les écailles du poisson).

    Dans un petit bol, fouetter l'oeuf à la fourchette en le délayant avec un nuage de lait.

    Une fois le trop de pâte enlevé, relever légèrement le bord du dessus du poisson pour badigeonner à l'oeuf battu le bord du bas à l'aide d'un pinceau de cuisine. Puis bien refermer et faire des stries avec une fourchette.

    Avec le reste de pâte, faire un petit boudin fin pour délimiter la tête du corps + un autre petit boudin pour la bouche, puis faire un petit rond et par-dessus un rond encore plus petit pour faire l'oeil ... s'aider du pinceau avec l'oeuf battu pour coller les bouts de pâte.

    Faire les écailles du poisson avec un petit emporte pièce rond et en recouvrir le corps du poisson en les superposant légèrement (badigeonner également d'oeuf avant de poser les ronds d'écaille) ... perso, j'ai voulu finir mon bout de pâte avec 3 ronds sur la queue mais ça n'a pas bien tenu à la cuisson et finalement c'était inutile pour ma déco.

    Finir en badigeonnant tout le poisson avec le reste de l'oeuf battu.
    Faire glisser le poisson avec sa feuille de cuisson sur une plaque de four.
    Enfourner et faire cuire 30 à 35 mn dans le four préchauffé à 180°C.
    La pâte feuilletée du dessus peut mettre un peu de temps à cuire à cause de l'épaisseur des écailles, au risque que la tête et la queue dorent plus vite ... dans ce cas, les protéger avec de l'alu jusqu'à la fin du temps de cuisson.

    Servir chaud et accompagné d'une salade verte.

     

    Observation :  Un plat rigolo en forme de poisson et en plus très bon grâce à son feuilleté croustillant et son saumon enrobé de fondue de poireaux bien crémeux ... un régal !!!!
    Voilà une idée sympa pour fêter demain le 1er avril et Pâques qui suit de près.

     

    Poisson feuilleté au saumon et poireaux

     

    Poisson feuilleté au saumon et poireaux
    Poisson feuilleté au saumon et poireaux

     

    Poisson feuilleté au saumon et poireaux


    11 commentaires