•  

    Rösti de pommes de terre et légumes

    Source : Extrait d'un livre de recettes
    J'ai choisi cette recette afin d'étrenner le bol et le "disque râper gros" de mon nouveau robot de cuisine.

     

    Rösti de pommes de terre et légumes

     

    Pour 4 personnes :

    4 petites pommes de terre
    3 petites carottes
    2 petites courgettes
    1 CS d'huile
    40 g de crème fraîche
    10 cl de lait
    2 oeufs
    1 CS de ciboulette ciselée
    sel, poivre

     

     

    Préchauffer le four à 170°C
    Eplucher les légumes ... pour les courgettes, j'ai laissé quelques bandes de peau pour faire de la couleur.

    A l'aide du disque "râper gros", râper les courgettes.
    Toujours avec le disque "râper gros", râper également les pommes de terre et les carottes, les sécher à l'aide d'un torchon ou d'un morceau d'essuie-tout en papier ... ne pas mélanger avec les courgettes car c'est une cuisson en 2 temps.

    Mettre les pommes de terre et les carottes dans une poêle avec l'huile et faire dorer pendant 10 mn.
    Ajouter les courgettes et faire revenir pendant 5 mn. Réserver.

    Dans un saladier, mettre les oeufs, la crème, le lait, la ciboulette, sel, poivre, bien fouetter le tout.
    Verser les légumes et bien mélanger l'ensemble avec une cuillère en bois.

    Verser la préparation dans un moule à manqué beurré ... perso, j'ai utilisé un moule à tarte moyen anti-adhésif
    Mettre au four et cuire pendant 30 à 35 mn en surveillant la cuisson, la galette doit être dorée.

     

    Observation : Un peu façon "quiche sans pâte", ce plat de légumes est délicieux !!!
    Pourquoi pas, à refaire en petits moules individuels pour une entrée ou en accompagnement d'un plat de viande ou de poisson ...

     

    Rösti de pommes de terre et légumes

     

    Rösti de pommes de terre et légumes

     


    11 commentaires
  •  

    Crêpes (au blender ou au robot)

    Source :   Site Magimix (blender)   et   Site Kenwood (robot) 

     

    Crêpes (au blender ou au robot)

     

     

    Ma recette fétiche pour environ 12 crêpes avec une grande poêle à crêpe :

    Recette neutre pour faire aussi bien des crêpes salées ou sucrées :
    4 œufs

    50 cl de lait   (**)
    1 CS d’huile
    1 pincée de sel
    250 g de farine
    rajout pour ne faire que des crêpes sucrées :
    1 ou 2 CS de rhum

     

    2 façons pour préparer la pâte : au blender ou au robot ... moi j'ai choisi au blender

    Avec le blender :
    Mettre dans le bol du blender et dans cet ordre : oeufs, huile, sel, lait, farine.
    Mettre le couvercle de protection.
    Faire tourner progressivement de la Vitesse 1 à 3, laisser 10 secondes.
    Puis passer à la Vitesse 4 pendant 20 secondes.
    Verser la pâte dans un saladier et laisser reposer 1 heure.

     

    Crêpes (au blender ou au robot)

     

    Avec le robot et l'accessoire fouet :
    Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot, sauf la farine.
    Installer le fouet et le couvercle anti-éclaboussures.
    Fouetter à la Vitesse 3 pendant 30 secondes environ
    Redescendre à la Vitesse 2 et ajouter la farine petit à petit dans le bol du robot.
    Fouetter jusqu'à ce que la pâte soit lisse.
    Arrêter le robot et, si nécessaire, appuyer 3 ou 4 fois sur le bouton "Pulse" pour intégrer au maximum la farine qui aurait pu se déposer sur le bord du bol.
    Verser la pâte dans un saladier et laisser reposer 1 heure avant utilisation.

     

    (**) au besoin, si la pâte semble un peu épaisse, rajouter 5 ou 10 cl de lait, bien mélanger avec la louche, puis procéder à la cuisson.

    Bien faire chauffer la poêle à crêpe, passer un essuie-tout imbibé d'huile puis déposer une louche de pâte et ainsi de suite jusqu'à épuisement de la pâte.

    Perso, j'ai d'abord fait mes crêpes neutres afin de préparer des Aumônières aux pétoncles (la recette prochainement).
    Une fois mes crêpes "repas" faites, j'ai ajouté 1 CS de rhum dans le reste de pâte afin de préparer mes crêpes "dessert" ... à savourer avec sucre, nutella, chantilly, caramel au beurre salé etc .... (pour moi : au sucre, pour P'tit Mari : chantilly et caramel au beurre salé).

     

    Observation : Le mélange des ingrédients dans mon nouveau blender était top ! Que ce soit salées ou sucrées, ces crêpes sont des petites merveilles !!!! (à découvrir dans le prochain article, mes Aumônières de pétoncles)

     

     

    Crêpes (au blender ou au robot)

     

    Crêpes (au blender ou au robot)

     


    8 commentaires
  •  

    Il faut patienter encore un peu pour retrouver le printemps ...

    Alors en attendant, je replonge dans mes photos des années passées ... notamment cette jolie balade faite le long de la corniche de Royan où se mêle petites falaises rocheuses et petites criques de plages de sable fin, le tout agrémenté par les belles demeures proches du Littoral ainsi que les carrelets des pêcheurs.

    En voici un aperçu avec cet album improvisé ...

     

    Tout d'abord, quelques vues d'avion trouvées sur le net montrant cette partie de la côte

    Balade sur la Corniche de Royan

     

     

    Balade sur la corniche de Royan

     

    Balade sur la corniche de Royan

     

    Balade sur la corniche de Royan

     

    Balade sur la corniche de Royan

     

    Balade sur la corniche de Royan

     

    Balade sur la corniche de Royan

     

    Balade sur la corniche de Royan

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Risotto au poisson et crevettes parfumé au curcuma

    Source : Blog InvitationsGourmandes   ...  recette revue à ma façon, ma liste d'ingrédients tient compte de mes changements

     

    Risotto au poisson et crevettes parfumé au curcuma

     

    Pour 4 ... voir 5 personnes :

    250 g de riz pour risotto
    250g de crevettes roses
    4 filets de poisson blanc (cabillaud)
    2 échalotes
    10 cl de vin blanc sec
    1 litre d'eau + 5 cc de fumet de poisson
    2 CS de crème fraîche épaisse
    1 filet d'huile d'olive
    1 cc de curcuma
    2 CS de persil haché
    sel, poivre

     

     

    Décortiquer les crevettes, les laisser entières ou comme moi les couper en deux.
    Faire cuire le poisson en papillote dans de l'aluminium dans un four à 240°C pendant 20 mn.

    Eplucher et émincer les échalotes. Les faire revenir dans une sauteuse avec un filet d'huile d'olive. Puis ajouter le riz et laisser revenir 3 min en remuant. Les grains de riz doivent devenir translucides (étape importante). Saler très peu (plus tard le fond de poisson donnera le goût salé) et poivrer.

    Verser le vin blanc, remuer et laisser jusqu’à absorption complète du liquide.

    Mélanger le fumet de poisson dans 1 litre d'eau chaude. En verser au fur et à mesure en laissant le riz absorbé un peu à chaque fois, remuer régulièrement le riz tout au long de la cuisson soit environ 17 mn ... ne verser au total que 80 cl et garder les 20 cl restant pour la fin de la préparation.

    Après la cuisson du poisson, l'émietter grossièrement avec une fourchette (si arêtes, bien les retirer). Réserver.

    Mélanger la poudre de curcuma dans la crème fraîche, verser sur le riz ainsi que le persil haché, bien mélanger le tout. Incorporer les crevettes, le poisson en morceaux et verser les 20 cl de bouillon restant, bien mélanger et laisser encore 1 ou 2 mn, le temps de réchauffer le tout .

    Déguster aussitôt.

     

    Observation : Il y a longtemps que je voulais cuisiner du risotto et je dois dire que ce plat est un régal !!! L'épice (curcuma ou autre) n'est pas obligé, mais nous on adore ce côté un peu exotique !!

     

    Risotto au poisson et crevettes parfumé au curcuma

     


    8 commentaires
  •  

    PANCAKES - 2ème

    Source : site 750g

     

    Recette de l'année dernière et que je n'avais pas encore publiée ... voilà maintenant c'est chose faite !

     

    Pancakes - 2ème

     

    Pour info : n'ayant que 2 oeufs dans mon frigo, j'ai dosé les ingrédients principaux en conséquence afin que la recette reste cohérente ... et j'ai fait 18 pancakes avec une petite poêle à pancakes ou blinis

    3 œufs   ... pour moi que 2
    300 g de farine ... 200 g
    30 cl de lait ... 20 cl
    30 g de beurre ... 20 g de margarine
    1/2 sachet de levure chimique ... 2 cc
    90 g de sucre ... 50 g
    1 sachet de sucre vanillé
    1 pincée de sel
    2 cc de rhum

     

     

    Séparer les blancs des jaunes, réserver les jaunes et monter les blancs en neige avec la pincée de sel.
    Faire fondre le beurre et laisser refroidir.

    Dans un saladier mettre la farine, le sucre, le sucre vanillé, la levure. Mélanger et faire un puits.
    Ajouter 15 cl de lait (pour moi 10 cl) très progressivement ainsi que les jaunes d'oeufs pour que tout soit bien mélangé. Ajouter doucement en remuant le lait restant, le beurre fondu et le rhum, battre fortement pour éviter les grumeaux.

    Incorporer délicatement les blancs montés en neige, la pâte tout en étant un peu épaisse doit être très aérée. Mettre au frais environ 30 min.

    Après ce temps d'attente, chauffer et graisser une poêle avec un peu d'huile sur un papier essuie-tout (le mieux étant une petite poêle à pancakes ou blinis).

    Déposer une petite louche de pâte dans la poêle. Dès que des petites bulles apparaissent à la surface, retourner le pancake pour cuire l'autre face ... perso, trouvant ma pâte un peu trop épaisse pour mes 2 premiers pancakes, j'ai versé environ 10 cl de lait et j'ai bien mélangé, ensuite mes autres pancakes étaient parfaits.

     

    Observation : Je me suis aperçue que ces pancakes ressemblent de beaucoup à ceux déjà fait (voir  ICI ) mais pas grave, car ils étaient délicieux !!!

     

    Pancakes - 2ème

     

    Pancakes - 2ème

    Pancakes - 2ème


    3 commentaires
  •  

    Poulet caramélisé au nuoc mam, sauce soja, miel et graines de sésame

    Source : Blog EspeletteEtChocolat   et   Blog LaTableDeJeanne   ...  recette revue un peu à ma façon

     

    Poulet caramélisé au nuoc mam, sauce soja, miel et graines de sésame

     

     

    Pour 4 personnes :

    4 blancs de poulet coupés en dés
    4 CS de miel
    6 CS de sauce soja (**)
    2 CS de nuoc-mam ... (**)
    2 CS de graines de sésame
    2 ou 3 CS d'huile
    rajout :
    2 oignons coupés en lamelles
    1 CS de caramel liquide en flacon (**)
    en accompagnement :
    du vermicelle de riz

    (**) zut ! mon flacon de sauce soja presque vide et je n'ai pu mettre que 4 CS au lieu de 6 ... pour compenser, j'ai donc changé un peu les doses en rajoutant 1 CS supplémentaire de nuoc-mam et 1 CS de caramel liquide. (voir résultat dans Obs.)

     

     

    Préparer la marinade en mélangeant la sauce soja, le nuoc-mam, le miel et 1 CS d'huile, déposer les morceaux de poulet, bien les enrober et laisser mariner 1 heure.

    Dans une grande poêle avec 1 CS d'huile, faire dorer les morceaux d'oignons ... perso, en cours de cuisson, j'ai rajouté 1 CS d'huile pour ne pas que ça attache.

    Récupérer le poulet avec une écumoire et faire revenir un petit instant les morceaux dans la poêle avec les oignons dorés. Incorporer le jus de la marinade, laisser cuire 10 mn ou +, jusqu'à ce que le poulet soit bien caramélisé.

    Un peu avant la fin de la cuisson, saupoudrer de graines de sésame, bien mélanger.
    Servir aussitôt avec du riz ... ou comme moi, avec du vermicelle de riz.

     

    Observation : Par la contrainte, j'ai dû changé un peu les doses de la sauce ... et bien cette sauce caramélisée est une superbe réussite !!! Le poulet bien tendre, bien parfumé et caramélisé avec en prime les petits morceaux d'oignons eux aussi enveloppés de sauce caramélisée, le tout présenté avec le vermicelle de riz .... oh là là, quel régal !!!!!!!

     

    Poulet caramélisé au nuoc mam, sauce soja, miel et graines de sésame

     

    Poulet caramélisé au nuoc mam, sauce soja, miel et graines de sésame

     


    7 commentaires
  •  

    Mon Robot Pâtissier ... et mon 1er pain au robot

    Mon cadeau de Noël est arrivé 1 mois plus tard pour profiter des promotions des soldes .... mais ça y est, il est là ... j'ai enfin un Robot Pâtissier Multifonction !!!!!

     

    Mon Robot Pâtissier ... et mon 1er pain au robot

     

    Pourtant, ça fait un bout de temps que je me posais la question d'en avoir un ou pas ... essayant même un appareil discount l'année dernière pour remplacer ma machine à pain HS, mais j'ai vite renvoyé le colis pour finalement reprendre une MAP, copie conforme de la 1ère (voir article ici).

    C'est vrai que le prix de ces robots est assez élevé si on veut de la qualité, alors j'attendais de me décider et surtout de tomber sur un appareil de marque mais à un prix plus raisonnable ... et c'est là, que j'ai vu ce robot multifonction de 900 W avec :
              Bouton variateur de vitesse électronique + fonction pulse
              1 Bol 4,3 litres + Couvercle de protection
              1 Bol multifonction avec couteaux + 3 Disques pour râper et émincer
              1 Kit pâtisserie avec fouet, crochet pétrin, batteur mélangeur
              1 Blender 1,8 L + 1 Presse-agrumes

    Certes, une gamme à 1000 W et + aurait été encore de meilleure performance mais je pense que 900 W est un bon compromis, sachant qu'il était déconseillé de prendre en dessous.

    Il reste maintenant à tester cet appareil avec ses accessoires ... notamment le bol et son kit pâtisserie qui, je dois l'avouer, me laisse un peu perplexe du fait qu'il n'y a aucune recette ni d'explication sur la notice de livraison.
    J'ai donc cherché sur le site de l'appareil et également sur d'autres sites de robot afin de m'aider dans mes premiers pas de pétrissage. Je me suis lancée avec un pain blanc dont voici la recette avec pétrissage au robot. (pour la conclusion voir tout en bas dans Obs.)

     

     

    Pain blanc de base
    Source : Site Kenwood-EspaceRecettes

    450 g de farine blanche ... perso, farine spéciale pour pain blanc
    7 g de levure déshydratée à action rapide ... perso, levure spécial pain
    30 cl d’eau tiède
    1 cc de sucre
    1,5 cc de sel

     

    Mettre la farine, le sucre et le sel dans le bol du robot. Battre à l’aide du Crochet à vitesse minimale, Incorporer progressivement la levure et l’eau jusqu’à obtenir une pâte souple.

    Pétrir 1 minute à vitesse mini, puis 4 minutes à vitesse 2 jusqu’à ce qu’elle soit homogène et élastique. Retirer le bol, le couvrir de film transparent et laisser la pâte lever dans un endroit chaud pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

    Puis, remettre le bol avec la pâte sous le crochet à vitesse mini 30 à 60 secondes pour en expulser l’air.
    Transférer la pâte sur une surface légèrement farinée et lui donner la forme désirée.
    La déposer sur une plaque recouverte d'un papier de cuisson , recouvrir d'un torchon et laisser lever 30 mn.

    Préchauffer le four à 220°C.
    Dessiner des entailles sur le pain, mouiller d'un peu d'eau ou de lait, parsemer éventuellement de farine ou de graines (pavot, sésame) et faire cuire 25 à 30 mn.

     

    Observation : La pâte n'a pas beaucoup levée et de ce fait le pain un peu trop compact ... je pense que ça vient du fait que j'ai hésité entre la façon de faire du site et celle notée sur le paquet de farine. Le temps aussi, avec quelques tours de plus de pétrissage, je crois que la pâte se serait mieux aérée.
    Pour une 1ère, c'était pas trop mal mais je dois me faire la main avec cette nouvelle façon de faire .... à voir avec un prochain pain et aussi une brioche.

    A essayer aussi le fouet pour les blancs d'oeufs mais surtout pour la crème chantilly, c'est mon point faible et j'espère mieux y arriver avec ce robot ...
    A essayer également le batteur pour faire les pâtes à gâteaux et autres ...
    A essayer encore ... blender, râpes en tout genre, etc ... euh ... bon, j'arrête là ... affaire à suivre ...

     

    Mon Robot Pâtissier ... et mon 1er pain au robot

    Mon Robot Pâtissier ... et mon 1er pain au robot

     


    9 commentaires
  •  

    Pasteis de Natas (petits flans portugais)

    Source : Blog MesJulieGourmandises 

     

    Pasteis de Natas (petits flans portugais)

     

    Explications notées sur le blog-source, je cite :
    "Voici une recette de pâtisserie emblématique du Portugal : les pasteis de Natas. Ces pâtisseries sont nées en 1837 dans le quartier de Belèm (Lisbonne). A l'origine, ce sont les moines du monastère de Jeronimos qui créent les pasteis de natas et les vendent dans une petite boulangerie à côté du monastère afin de gagner un peu d'argent. La façon de faire est tirée d'un livre de recettes portugaises, un pur régal, comme si on était au Portugal !"

     

     

    Pour environ 12 pièces suivant la grosseur des ronds de pâte  ...  perso, j'ai utilisé un emporte-pièce rond dentelé où j'ai pu faire 18 pièces (12 en mini-muffin et 6 en mini-briochette) :

    1 pâte feuilletée
    4 jaunes d'œufs
    100 g sucre
    20 cl de crème liquide
    20 cl de lait
    1 CS bombée de maïzena  
    1 bâton de cannelle ... j'ai mis 2 cc d'extrait de vanille + 1 sachet de sucre vanillé
    rajout : un peu de gelée de pomme pour donner du brillant

     

     
    Préchauffer le four à 200°C.
    Préparer des petits moules (genre muffin) en les beurrant légèrement.

    Prendre un grand verre ou un bol ou un emporte-pièce pour découper dans la pâte feuilletée des formes rondes, puis les disposer dans les moules et piquer le fond à l'aide d'une fourchette.

    Dans un bol, verser le lait et la maïzena, bien mélanger ensemble. Puis mettre dans une casserole ainsi que la crème, le sucre, les jaunes d'oeuf et l'extrait de vanille. Faire chauffer à feu moyen en mélangeant d'abord délicatement, puis un peu plus énergiquement jusqu'à ce que le mélange épaississe (comme une crème pâtissière).

    Laisser tiédir puis répartir la crème dans les moules et mettre au four environ 20 à 25 mn jusqu'à obtenir une jolie couleur (à surveiller). Perso, à la sortie du four, j'ai badigeonné légèrement de gelée de pomme pour donner un joli brillant.

    Laisser tiédir, démouler et présenter selon son envie avant de déguster encore tiède.

     

    Observation : Ces petits flans portugais sont vraiment délicieux avec la crème tout en douceur et onctuosité !!! Toutefois, pour rendre l'aspect un peu plus "flan", il aurait fallu 5 mn de plus au four ... je l'ai fait remarquer à P'tit Mari mais celui-ci s'est très bien régalé comme ça et, au contraire, a apprécié ce côté mi flan/mi crème ... donc pas de regret à avoir.

     

    Pasteis de Natas (petits flans portugais)

     

    Pasteis de Natas (petits flans portugais)

     

     


    8 commentaires
  •  

    Lapin basquaise

    Source : D'après une idée d'une ancienne recette WW revue à ma façon (ma liste d'ingrédients et ma préparation tiennent compte de mes changements)

     

    Lapin basquaise

     

     

    Pour 4 personnes :

    4 cuisses de lapin bien charnues
    environ 1 kg de tomates
    3 poivrons : 1 vert, 1 jaune, 1 rouge
    quelques pomme de terre
    2 oignons
    20 cl de Muscat (ou vin blanc)
    10 cl d'eau
    un peu de margarine
    1 bouillon de cube dégraissé de volaille
    sel, poivre, piment d'Espelette
    Herbes de Provence

     

    Epépiner les poivrons, peler les oignons. Couper le tout en lamelles.
    Enlever la peau des tomates et  les couper en morceaux.

    Dans une cocotte, faire suer les oignons avec la margarine. Puis ajouter les cuisses de lapin et les faire revenir sur chaque face.

    Ajouter dans la cocotte les morceaux de poivrons et de tomates, le vin, l'eau, le cube de brouillon, sel, poivre, piment d'Espelette, les herbes. Bien mélanger le tout, couvrir la cocotte et laisser mijoter à feu doux.

    Pendant le début de cuisson, éplucher les pommes de terre, les laver et les couper en morceaux. Les mettre dans la cocotte, mélanger, et continuer la cuisson à feu doux pendant environ 50 mn en remuant de temps en temps.

    Perso, à la fin de la cuisson, j'ai trouvé ma sauce un peu trop liquide, j'ai donc récupéré 20 cl de jus que j'ai mélangé avec 1 CS de maizena, puis j'ai versé dans la cocotte en mélangeant afin de lier avec le contenu de la cocotte. J'ai continué la cuisson de 15 mn sans couvercle.

     

    Observation : Un plat bien parfumé et très bon !!!

     

    Lapin basquaise

     

     


    7 commentaires
  •  

    Gratin d'endives au jambon

    Voici une variante de la recette "Endives au  jambon WW" que l'on peut voir  ICI  ...
    Cette fois-ci, les endives ne sont pas enroulées dans le jambon mais le tout étant coupé en morceaux et gratiné dans la sauce béchamel.

     

    Gratin d'endives au jambon

     

     

     

    Pour 4 personnes  :

    6 belles endives
    4 tranches de jambon dégraissées
    40g de farine
    40 cl de lait écrémé
    90g de gruyère rapé
    sel, poivre, muscade
    un peu de chapelure

      

     

    Creuser les pieds des endives pour enlever l'amertume, puis les mettre dans le panier de l'autocuiseur et faire cuire 10 mn au moment où la soupape se met à tourner. A la fin de la cuisson, les égoutter en appuyant dessus pour enlever le maximum d'eau et laisser tiédir.

    Pendant ce temps, mélanger le lait et la farine, faire épaissir sur feu doux, ajouter sel, poivre, muscade.

    Couper le jambon en morceaux et faire de même avec les endives tiédies. Les rajouter dans la sauce et bien mélanger.

    Verser le tout dans un plat allant au four et légèrement beurré, parsemer de râpé et d'un peu de chapelure.

    Mettre au four préchauffé à 200°C pendant 30 mn environ.

     

    Observation : En principe je ne fais que des endives au jambon, c'est le seul moyen pour que P'tit mari en mange exceptionnellement ...  mais quand je lui ai présenté ce gratin, il a de suite adoré !!! En effet, endives et jambon sont en morceaux et bien mélangés à la béchamel ... maintenant plus de problème avec les endives,  je pourrai en faire plus souvent ... mais en gratin  !!!

     

    Gratin d'endives au jambon

     

     


    8 commentaires
  •  

    Cabillaud et sa sauce crémeuse aux crevettes et champignons

    Une idée venue avec les ingrédients stockés dans le congélateur, réfrigérateur et placard

     

    Cabillaud et sa sauce crémeuse aux crevettes et champignons

     

    Pour 2 personnes :

    2 pavés de cabillaud (2 x 100g)
    200g de crevettes roses décortiquées et coupées en 2
    1 petite boîte de mini-champignons de Paris entiers mais que j'ai coupés en 2
    100g de riz basmati
    1 morceau de margarine 60%
    env. 10 cl de crème fraîche épaisse 15%
    env. 15 cl de lait écrémé
    2 cc rases de maizena
    de l'aneth en flacon
    sel, poivre

     

    Mettre les pavés de cabillaud dans de l'aluminium et dans un plat allant au four. Faire cuire en papillote dans un four à 240°C pendant 20 mn. Pendant ce temps, faire cuire le riz.

    Une dizaine de minutes avant la fin de cuisson du poisson et du riz, préparer la sauce :
    Dans un bol, délayer la maïzena avec le lait. Dans une casserole, verser la crème, le lait mélangé avec la maïzena, un morceau de margarine, sel, poivre, de l'aneth. Faire chauffer à feu doux en tournant avec une cuillère en bois jusqu'à obtenir une consistance de béchamel. Puis ajouter les morceaux de crevettes et de champignons, laisser réchauffer le tout quelques minutes à feu très doux et en remuant (au besoin, rajouter un peu de lait ou de maïzena suivant la consistance de la sauce).

    Servir à l'assiette : un pavé de cabillaud accompagné d'une portion de riz et d'une louche de sauce garnie de bouts de crevettes et de champignons.

     

    Observation : Une recette qui ressemble à certaines déjà faites sur le blog ... mais à la maison on adore et c'est toujours un régal !!!

     

    Cabillaud et sa sauce crémeuse aux crevettes et champignons

     

     


    7 commentaires
  •  

    Chocolat Viennois (et jardin gelé par un matin d'hiver)

    Source : Blog RecettesHanane

     

    Chocolat Viennois (et jardin gelé par un matin de l'hiver)

     

     

    Pour 2 personnes ... je dirais plutôt pour 3 personnes :

    1/2 litre de lait 
    125 g de chocolat noir dessert
    1 ou 2 CS de sucre selon le goût désiré
    Pour la chantilly :
    10 cl de crème liquide entière bien froide + 1 CS de sucre ... perso, de la chantilly en bombe
    du cacao en poudre pour la déco

     

     

     

    Dans une casserole, faire bouillir le lait, ajouter le sucre et mélanger.

    Retirer du feu, ajouter le chocolat et laisser fondre complètement.

    Remuer puis verser dans des verres ou tasses.

    Battre la crème liquide entière en chantilly ferme avec le sucre ... perso, pas fait car j'ai mis de la chantilly en bombe.

    Au moment de servir, dresser la chantilly froide sur le chocolat bien chaud

    Saupoudrer de cacao en poudre et déguster aussitôt.

     

     

    Observation : Un chocolat Viennois tout en douceur et très gourmand ... si gourmand, qu'il peut devenir un peu écoeurant ... donc à déguster avec modération, d'où ma proposition de le partager dans 3 verres.
    PS : Je n'ai pas voulu m'embêter à faire de la chantilly maison car je n'y arrive pratiquement jamais ... je me suis rabattue sur une chantilly du commerce, en prenant une bombe de bonne qualité et dont l'embout donne de jolies formes.

     

    En Charente-Maritime, même si le temps est assez clément, l'hiver peut apporter quelques gelées au cours de matinées bien fraîches ... c'est ce qui s'est passé il y a quelques temps avec une petite couche blanche sur toute la pelouse du jardin ... la bâche (qui d'ordinaire est destinée à accueillir une petite piscine gonflable en été) s'est vite retrouvée patinoire en cette période hivernale !!!

    Quoi de mieux, en regardant ce spectacle par la fenêtre, que de déguster "tranquilou" un bon chocolat chaud (viennois ou pas), bien calée dans un fauteuil confortable et emmitouflée dans un plaid polaire tout doux ...
    ah ! parfois l'hiver a des bons côtés !!!

     

    Chocolat Viennois (et jardin gelé par un matin d'hiver)

     


    8 commentaires
  •  

    Galette des Rois roulée

    Source :  Blog LesPetitsPlatsDePat   et   Site CuisineActuelle   ...   avec 2 façons de rouler la pâte, voir mes observations en bas de l'article

     

    Galette des Rois roulée

     

     

    Pour la crème d'amande, j'ai fait un compromis entre les 2 sources et j'ai dosé à ma façon, ma liste tient compte de mes changements  :

    1 pâte feuilleté du commerce
    125 g de poudre d’amandes
    80 g de beurre ramolli
    80 g de sucre
    2 oeufs
    1 CS de rhum
    1 jaune d'oeuf dilué avec un peu de lait pour la dorure
    rajout d'un peu de gelée de pomme pour la brillance

     

     

    Mélanger le beurre et le sucre, puis ajouter les oeufs, ensuite la poudre d’amandes et le rhum.
    Etendre le mélange sur le fond de tarte et mettre la fève en place.
    Rouler la pâte pour en faire un boudin. Refermer les extrémités.
    Déposer le roulé sur une plaque recouverte d'une feuille de cuisson.
    Quadriller le dessus du roulé à l'aide d'un couteau (mais sans entailler la pâte) puis badigeonner avec le jaune d'oeuf dilué dans un peu de lait.

     

    Galette des Rois roulée


    Mettre au four à 190 C° pendant 25 mn environ ... perso, à la sortie du four, pour obtenir un beau brillant, je passe de la gelée de pomme à l'aide d'un pinceau de cuisine. Déguster tiède.

     

     

    Voici la façon de rouler sur le Site CuisineActuelle :
    Avec le dos d'un couteau, inciser la pâte feuilletée régulièrement en quadrillage.
    Retourner la pâte feuilletée entre 2 feuilles de cuisson.
    Mettre toute la crème d'amande en ligne et sur un bord puis enrouler la pâte sur elle-même.
    Fermer les extrémités et dorer à l'aide d'un jaune d'oeuf battu.

     

     

    Observations :

    Dans les 2 façons, il n'est pas indiqué de faire une cheminée au milieu du roulé avant la cuisson ... et je me suis retrouvée avec un roulé éclaté ...  je pense qu'il est préférable de faire une petite aération pour avoir un feuilleté bien net (pratique faite pour les roulés feuilletés salés).

    La méthode de Pat ressemble à un roulé normal (façon génoise/confiture), sauf que là, la pâte feuilletée n'a pas levé au milieu de la crème d'amande ... la prochaine fois, j'opterai pour l'enroulage du Site CuisineActuelle, afin que la pâte feuilletée ne soit pas coupée par la crème d'amande mais bien tout autour pour lui permettre de cuire et de gonfler correctement.

    En conclusion : La crème d'amande est super bonne ... la pâte feuilletée délicieuse tout autour mais pas dedans ... bémol pour le visuel un peu gâché par cette "carapace éclatée". Donc, si je dois refaire ce dessert, je tiendrai compte de mes observations.
    Mais l'honneur est sauf puisque P'tit Mari a bien apprécié cette galette roulée et que rien n'a été gâché, ouf !!!

     

     

    Galette des Rois roulée

     

     


    6 commentaires
  •  

    Feuilletés de boudin blanc au confit de figues et compotée de pommes au cidre

    Source : Un mélange d'idées entre le Site MarieClaireCuisine et le Blog AmandineCooking

     

    Feuilletés de boudin blanc au confit de figues et compotée de pommes au cidre

     

     

    Pour 3 personnes :

    une pâte feuilletée
    3 boudins blancs
    3 cc de confit de figues
    3 pommes
    15 g + 20 g de beurre
    10 cl de cidre
    15 g de sucre
    1 jaune d'oeuf pour la dorure

     

     

     

    Préchauffer le four à 200°C.

    Retirer la peau des boudins. Dans une poêle, faire chauffer 15 g de beurre et faire dorer les boudins à feu doux pendant 3 min en les tournant. Réserver.

    Étaler la pâte feuilletée et découper 3 rectangles ... ma pâte étant ronde, j'ai prolongé les angles avec un rouleau à pâtisserie pour me rapprocher de la forme du rectangle.

    Poser un boudin dans un rectangle, le tartiner avec le confit de figues, l'envelopper dans la pâte en serrant bien, puis le poser sur une plaque à four recouverte d'une feuille de cuisson. Faire de même pour les autres boudins puis les dorer au jaune d'oeuf à l'aide d'un pinceau de cuisine.

    Enfourner environ 20 minutes, la pâte doit être dorée.

    Pendant ce temps, peler les pommes et les couper en dés. Dans une poêle, les faire colorer avec 20 g de beurre et le sucre. Quand les pommes commencent à être tendres, verser le cidre, laisser encore un instant à feu doux en remuant et arrêter le feu au premier bouillon.

    Servir les feuilletés accompagnés de la compotée.

     

    Observation : Je cherchais une idée nouvelle tout en gardant le duo "boudin blanc/pomme" ... cette version "feuilleté avec un fond de confit de figues + les pommes au petit jus de cidre" est une belle réussite et a été très appréciée !!!

     

    Feuilletés de boudin blanc au confit de figues et compotée de pommes au cidre

     


    7 commentaires
  •  

    Salade basque

    Source : Blog DélicesDeMimm  ... légèrement revue à ma façon

     

    Salade basque

     

     

    Pour 2 personnes :

    1 salade verte ... pour moi, une salade de feuille de chêne verte
    12 ou 14 tranches fines de lomo  ... mon lomo fait maison
    1 morceau de fromage Ossau-Iraty coupé en petits dés
    1 belle poire Williams 
    quelques cerneaux de noix 
    2 petites pommes de terre

    Vinaigrette au miel : 3 CS d’huile d’olive, 1 cc de miel, 1 CS de vinaigre balsamique, sel, poivre (*)
    (*) perso, j'ai fait ma vinaigrette traditionnelle avec huile d'olive, vinaigre de vin, moutarde forte, sel, poivre

     

     

     

    Faire la vinaigrette et réserver.

    Eplucher les pommes de terre, les couper en petits morceaux et les faire sauter dans un peu d’huile d'olive jusqu’à ce qu’elles soient cuites et dorées ... perso, j'ai ajouté une pincée d'ail en poudre et un peu de persil haché.

    Nettoyer la salade et l'essorer. Dans un saladier, mettre 2 grosses poignées de feuilles de salade et assaisonner avec la vinaigrette.

    Disposer la salade dans chaque assiette, mettre par dessus les morceaux de pommes de terre, les dés de fromage et les morceaux de noix. Eplucher et couper la poire en lamelles, en disposer dans chaque assiette ainsi que les tranches de lomo.

     

    Observation : Voilà une assiette complète qui sert de plat unique et qui a été très appréciée ... un régal !!!!

     

    Salade basque

     


    9 commentaires
  •  

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

    Source : Un mélange entre le  Site CuisineActuelle et le  Site CuisineAZ

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Dessert qu'il vaut mieux prévoir la veille pour le lendemain

    Pour 6 à 8 personnes ... ou pour 12 parts :

    Pour la génoise :
    4 oeufs

    100 g de sucre en poudre
    100 g de farine
    1 pincée de sel

    Pour le sirop :
    5 cl de rhum

    5 cl d'eau
    35 g de sucre en poudre

    Pour la garniture norvégienne :
    500 g de glace à la vanille ... j'ai utilisé mon bloc de 650 g de glace vanille

    on peut laisser la glace vanille nature, mais on peut aussi parsemer au milieu : soit 100 g de fruits confits hachés ou de raisins secs macérés dans un peu de rhum, soit quelques brisures de meringues ou de marrons glacés ... j'ai opté pour 110 g de brisures de marrons glacés mais j'aurais pu mettre un peu plus car mes petits morceaux étaient perdus dans la grande quantité de glace.

    pour la meringue :
    4 blancs d'œufs

    200 g de sucre glace
    2 sachets de sucre vanillé
    1 pincée de sel

     

     

     

    Préchauffer le four à 200 °C.

    Préparer le sirop :
    Dans une casserole, faire chauffer le rhum, l'eau et le sucre jusqu'à la dissolution du sucre. Laisser refroidir.

     

    Préparer le biscuit :
    Dans des saladiers, séparer les blancs des jaunes d’œufs.
    Faire blanchir les jaunes avec le sucre. Ajouter la farine peu à peu et mélanger.
    Monter les blancs en neige avec le sel et incorporer délicatement au mélange précédent.
    Préparer une plaque de cuisson en la recouvrant de papier de cuisson pour faciliter par la suite le démoulage.
    Verser la préparation et faire cuire au four 8 à 10 mn maximum.

    A la sortie du four, retourner le biscuit sur un torchon humide, décoller le papier et bien recouvrir la génoise de son torchon humide en l'enroulant. Laisser refroidir.
    Pendant ce temps, sortir la glace du congélateur pour la ramollir légèrement.

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Préparer la garniture :
    Perso, lors d'un achat d'une bûche industrielle, j'ai gardé le moule en plastique afin de m'en servir pour créer ma bûche maison ... sinon prendre un vrai moule à bûche ou à défaut un moule à cake.

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Garnir le moule choisi d'un film alimentaire pour aider par la suite au démoulage.
    Couper un grand rectangle de génoise qui fera l'arrondi de la bûche, l'autre petit rectangle restant servira de fond.
    A l'aide d'un pinceau de cuisine, badigeonner de sirop la grande partie de génoise. Puis la disposer dans le moule afin de faire l'arrondi.

    Etaler toute la glace vanille si on ne veut pas de fourrage ...
    ... ou bien étaler la moitié de la glace vanille, éparpiller la garniture choisie (mes petits morceaux de marrons glacés) puis recouvrir du reste de glace à la vanille tout en laissant une petite marge pour le fond de génoise.
    Badigeonner le petit rectangle de génoise avec le sirop et la placer sur la glace pour faire le socle.

    Réservez au congélateur 3 heures minimum ... perso, toute la nuit.

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons
    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Préparer la meringue :
    Fouetter les blancs d'œufs en neige avec la pincée de sel. Ajouter le sucre glace et le sucre vanillé progressivement tout en continuant de battre.

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Finition :
    Sortir le moule du congélateur et démouler la préparation sur un plat de service qui ne craint pas la chaleur.
    Enlever le film alimentaire puis recouvrir totalement la bûche glacée de la meringue et dessiner des rayures à l'aide d'une fourchette pour simuler une bûche de bois.
    Faire dorer la meringue avec un petit chalumeau ... ou bien, mettre dans le four préchauffé à 250°C pendant 4 à 5 min jusqu'à ce que la meringue commence à colorer .

    Réserver au congélateur jusqu'au moment de servir puis décorer suivant ses envies.
    Pour info : Au moment de la dégustation, il est préférable de laisser la tranche dans l'assiette un petit instant, juste le temps à la génoise de reprendre un peu de son moelleux, ce sera bien meilleur !!!!

     

    Observation : Comme je le précise dans la liste d'ingrédients, j'aurai dû mettre un peu plus de petits morceaux de marrons glacés ... mais bon, c'est vraiment pour "chipoter" ... car tout était parfait : la génoise moelleuse et son petit goût de rhum mais pas trop, la meringue bien parfumée et colorée juste ce qu'il faut, et la glace vanille qui malgré tout nous faisait tomber de temps en temps sur un petit bout de marron glacé !!!
    P'tit Mari est aux anges avec ce dessert qu'il affectionne particulièrement ... et cette norvégienne-là, elle ne vient pas du commerce ... c'est moi qui l'ait fait  tralala !!!!

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

    Bonne Année 2017 pour tous ceux et celles qui passeront par là

    Bûche norvégienne glace vanille et brisures de marrons

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

    Source : D'après un mélange d'idées du Blog LesPetitsPlatsdeManuela   et du   Blog Unsiphonfonfon (rajout de chair à saucisse dans la farce) ... recette et cuisson revues à ma façon

     

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

     

     

    Pour 4 personnes :

    4 cailles natures prêtes à cuire
    150 g de marrons cuits au naturel
    3 petites pommes
    100 g de chair à saucisse
    1 oeuf
    2 CS de d'armagnac
    sel, poivre
    Pour la sauce :
    45 g de beurre

    1 petit oignon émincé
    2 CS d'armagnac
    25 cl d'eau
    3 cc de fond de volaille
    35 g de foie gras

     

     

     

    Peler, épépiner et couper en morceaux les pommes. Les mettre dans le bol du mixeur avec les morceaux de marrons, la chair à saucisse, l'oeuf, l'armagnac, sel, poivre, et mixer par à coup jusqu'à obtenir un hachis grossier.

    Garnir les cailles de cette farce et coudre l'ouverture avec de la ficelle de cuisine ... perso, j'ai refermé avec des pics en bois (cure-dents).

    Dans une cocotte, faire revenir l'oignon émincé dans le beurre puis ajouter les cailles farcies et les faire dorer sur toutes les faces.

    Dans un bol, mélanger l'eau et le fond de volaille ainsi que l'armagnac. Verser le tout dans la cocotte et faire cuire à couvert et à feu doux pendant 45 mn en remuant de temps en temps.
    Avant la fin de cuisson, si la sauce devient trop épaisse, rajouter un peu d'eau.

    Une fois les cailles cuites, les retirer de la cocotte et réserver.
    Rajouter à la sauce le morceau de foie gras, bien mélanger afin de faire fondre le morceau et laisser réduire un peu tout en continuant de remuer ... à ce stade, on peut mixer finement afin d'avoir une sauce lisse  ... moi je ne l'ai pas fait mais j'ai regretté car le rendu dans l'assiette aurait été plus joli.

    Servir aussitôt les cailles arrosées de sauce au foie gras et éventuellement accompagnées de pommes Duchesse.

    Pour info, après avoir farci les cailles, il me restait de la farce, je l'ai donc cuite à part dans une poêle avec du beurre et un peu d'eau ... d'où le rajout de farce dans une des assiettes ....

     

    Observation : La recette de Manuela était cuite au four et la sauce faite à part ... j'ai préféré faire cuire en cocotte pour garder une viande tendre, la sauce mijotant également en ayant juste le foie gras à rajouter en dernière minute. D'autre part, j'ai aimé la farce de Lady qui avait mis en plus de la chair à saucisse, j'ai juste complété avec un oeuf pour lier le tout.
    Avec tous ces changements, je ne savais pas trop où j'allais ... mais le résultat a été génial : viande, farce, sauce, tout était parfait !!!
    De plus, on pourrait croire que 4 CS d'armagnac entre la farce et la sauce ça fait beaucoup, mais comme le tout a mijoté dans la cocotte 3/4 d'heure, l'alcool a été évaporé doucement pendant la cuisson.

     

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

     

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

     


    5 commentaires
  •  

    Huîtres chaudes à la charentaise

    Source : Blog Tangerinezest  

     

    Huîtres chaudes à la charentaise

     

     

    Pour 2 personnes :

    12 huîtres de Marennes n° 3
    2 petites échalotes
    1 CS de beurre
    2 CS de Pineau blanc
    1 belle CS de jus de citron
    3 CS de crème fraîche
    1 cc de persil haché
    un peu de poivre
    un peu de chapelure pour la dorure
    du gros sel pour caler et présenter les huîtres

     

     

     

    Ouvrir les huîtres, les décrocher des coquilles tout en les laissant dedans et vider l’eau. Réserver.

    Faire revenir les échalotes préalablement émincées dans le beurre. Quand elles commencent à blondir, ajouter le Pineau, le jus de citron, le poivre et le persil. Laisser réduire puis couper le feu. Ajouter la crème fraîche, bien mélanger et réserver.

    Préparer un plat à four en y versant 12 petits tas de gros sel. Reprendre une à une les huîtres, les vider de la 2ème eau et les poser chacune sur son tas de gros sel afin que toutes soient calées.

    Préchauffer le four en mode grill.

    Déposer une cuillère à café de sauce dans chacune des huîtres et saupoudrer légèrement de chapelure sur le dessus. Enfourner 5 à 6 minutes sous le grill le temps que la chapelure dore.

    Présenter sur 2 ardoises, 6 petits tas de gros sel et 6 huîtres dessus. Déguster immédiatement.

     

    Observation : 1ère fois que P'tit Mari et moi essayons des huîtres chaudes et bien, ce ne sera pas la dernière !!! L'huître est enveloppée dans cette petite sauce crémeuse au Pineau et légèrement gratinée ... c'est un régal !!!
    D'ailleurs, cette sauce peut être une idée pour accompagner d'autres fruits de mer dans des mini-cassolettes par exemple ... à voir ...

     

    Huîtres chaudes à la charentaise

     

    Huîtres chaudes à la charentaise

     


    8 commentaires
  •  

    Pour fêter Noël, voici quelques décorations de la très belle jardinerie de Royan.

    Pour P'tit Mari et moi, ce sera un bon repas à 2 ... en attendant un prochain Noël où la famille pourra se réunir.
    Nous pensons très fort à nos amours et nous leur faisons des millions de bisous !!!

    Bon Noël à toutes et à tous !!!!!!

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     


    4 commentaires
  •  

    Tartelette amandine aux pommes

    Source : Site CuisineActuelle   ... recette revue à ma façon

     

    Tartelette amandine aux pommes

     

    Pour 6 tartelettes :

    1 pâte feuilletée du commerce
    3 pommes de taille moyenne
    100 g de poudre d'amandes  ...  j'ai mis 80 g
    100 g de beurre mou  ...  j'ai mis 80 g de margarine 60%
    100 g de sucre  ...  j'ai mis 80 g
    2 oeufs  ...  j'ai mis 1 oeuf
    quelques gouttes d'amande amère  ...  j'ai mis 1 CS de liqueur d'Amaretto
    rajout perso : 1 CS de crème fraîche épaisse 15%
    Pour le brillant : de la confiture d'abricot  ...  j'ai mis de la gelée de pomme

     

     

    Etaler la pâte et, à l'aide d'un bol retourné, couper les ronds et les disposer dans les moules à tartelette ... au besoin, pour faire au total les 6 fonds : récupérer les restes de pâte et étaler à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur une table légèrement farinée afin de pouvoir couper à nouveau un rond de bol.

    Dans un saladier, mettre la margarine (ou le beurre mou) avec le sucre et mélanger à la cuillère en bois. Ajouter l'oeuf, la poudre d'amandes, la liqueur Amaretto et la crème en mélangeant à chaque fois.
    Partager la crème d'amande dans chaque fond de tartelette.

    Préchauffer le four à 180°C.

    Éplucher les pommes, retirer le coeur avec un vide-pomme, couper les pommes en deux, tailler chaque demi-pomme en lamelles fines en gardant la forme de la moitié. Disposer dans les tartelettes les 6 moitiés de pommes coupées en appuyant légèrement dans la crème d'amande. Mettre à cuire au four environ 30 minutes.

    A la sortie du four, retirer les moules et disposer les gâteaux sur une planche.
    Pour donner du brillant : faire réchauffer la confiture ou la gelée de pomme et badigeonner les tartelettes à l'aide d'un pinceau de cuisine. Présenter selon son envie et servir tiède ou froid.

     

    Observation : Wouahou !!!! ... une fine pâte feuilletée et une crème d'amande suffisamment moelleuse tout en restant légère pour accompagner les lamelles de pommes, le tout encore tiède ..... un pur délice !!!!

     

    Tartelette amandine aux pommes

     

    Tartelette amandine aux pommes

     


    5 commentaires
  •  

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

    Source : Un mélange d'idées de   Blog PassionSucrée   et   Blog ChezAurélie  ...  recette fait à ma façon

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

     

    Pain d'épices :
    280 g de farine
    50 g de beurre
    50 g de sucre roux
    1 œuf
    100 g de miel liquide
    1 cc de cannelle en poudre
    1 cc du gingembre en poudre (ou mélange "quatre-épices")
    1 cc de levure chimique
    Glaçage :
    1 blanc d'oeuf
    180 g de sucre glace
    Décoration :
    1 plateau de présentation
    des sujets en sucre
    des tubes alimentaires de marquage blanc et rose
    du sucre glace
    du sucre doré
    des décos de Noël
     

     

     

     

    Faire chauffer doucement dans une casserole le miel avec le sucre et le beurre. Laisser refroidir puis ajouter l'oeuf, bien fouetter le tout.

    Dans un saladier, mélanger la farine avec la levure et les épices. Ajouter la préparation au miel. Bien mélanger jusqu'à obtenir une boule de pâte.

    Sur une table farinée, étaler la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie puis découper les formes du traîneau avec un couteau (voir mon modèle plus bas et mon explication). Les disposer sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier de cuisson en les espaçant un peu. Faire cuire dans un four préchauffé à 200°C environ 7 à 8 minutes (surveiller la cuisson *) ...
    * effectivement, la fin de cuisson se joue à pas grand chose ... 1 ou 2 mn de trop et les morceaux de mon traîneau ont eu un peu trop chaud !

    Perso, comme il me restait de la pâte, j'ai confectionné en plus des biscuits avec des emporte-pièces et que j'ai fait cuire dans un 2ème temps.

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Laisser refroidir le tout sur une grille et, pendant ce temps, préparer le glaçage en mélangeant au batteur électrique le blanc d'oeuf avec le sucre glace.

    Ensuite, assembler les éléments du traîneau grâce au glaçage qui sert de "colle" ... attention à bien mettre le joli côté vers l'extérieur du traîneau ... perso, je me suis trompée pour le dos du traîneau et le rendu était moins net même en rajoutant mon petit éléphant en sucre pour essayer de cacher mon erreur !!!

    Puis mettre également du glaçage sur tous les bords pour faire "la neige" et décorer suivant ses envies ...
    Perso, ayant pas mal de petites fleurs en sucre, je les ai collées avec un peu de glaçage, j'ai fait des serpentins de rubans rose brillant, j'ai présenté le traîneau sur un plateau, j'ai disposé dedans le Père Noël et ses cadeaux ... puis j'ai saupoudré de sucre glace/sucre doré sur tout le plateau et j'ai mis en condition les rennes et des petits personnages de Noël. J'ai également présenté quelques-uns de mes biscuits en pain d'épices.

     

    Observation : Dans ce genre de "délire" ... et même si le gâteau ou le biscuit est très bon, (ce qui est le cas ici avec un bon goût et une bonne texture de biscuit en pain d'épices) ... tout est dans la déco car sinon on n'a pas un réel rendu de l'objet en question.

    E là, que je suis contente !!!! Je le trouve très beau mon traîneau !!!!
    Bon ok, je me la "pète un peu" mais j'avoue que je ne pensais pas le tout aussi mignon que ça, même avec mes petits accessoires de Noël pour créer l'ambiance.

    Pour marquer l'évènement, j'ai pris beaucoup de photos d'une première présentation ... et bien sûr pour corser le tout, j'ai changé de plateau pour avoir un autre visuel et hop, une autre série de photos ... ensuite le problème a été de choisir celles destinées au blog ... j'ai eu du mal à trancher alors voilà une série des 2 façons (la 2ème ayant en plus mes biscuits) !!!

     

    On peut constater que j'ai changé la taille du socle ... en effet, mon socle s'est trouvé un peu trop petit et je n'ai pas pu fixer mes côtés de traîneau dessus mais j'ai dû coller bord à bord.

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     


    7 commentaires
  •  

    Pommes de terre sarladaises aux girolles et au lomo

    Source : Blog SaveurEtCuisine ... recette revue à ma façon

     

    Pommes de terre sarladaises aux girolles

     

    Pour 2 personnes :

    500 g de pommes de terre
    1 CS de graisse de canard ... j'ai mis de l'huile d'olive et plusieurs cuillères au fur et à mesure de la cuisson
    des cèpes ou des girolles ... j'ai pris un petit bocal de girolles
    de l'ail ... j'ai mis 1 CS de poudre d'ail en flacon
    2 CS de persil frais haché
    sel, poivre

    rajout perso :  quelques tranches de mon lomo maison ... certes, du magret de canard séché aurait été plus approprié pour une sarladaise ... toutefois, mon lomo de porc séché l'a bien remplacé.
    Voir mes articles du lomo   ICI   ou  LA

     

     

     

    Recette initiale :
    Eplucher les pommes de terre et les couper en rondelles fines. Les laver et les essuyer dans un torchon. Faire chauffer la graisse de canard dans une sauteuse, quand celle-ci est chaude, y jeter les pommes de terre de façon à les faire rissoler. Saler et poivrer.
    Quand les pommes de terre sont rissolées, les faire suer en couvrant 2 à 3 mn. Découvrir et retourner délicatement avec une spatule. Laisser cuire à découvert.
    Ajouter l'ail coupé finement, le persil ciselé et les cèpes préalablement rissolées dans un peu d'huile sans couvercle. Servir bien chaud.

     

    Voici ma façon de faire :
    Mettre les pommes de terre dans une grande casserole d'eau avec 2 ou 3 feuilles de laurier, seulement les pré-cuire afin de poursuivre la cuisson à la poêle.
    Puis les égoutter et laisser tiédir. Ensuite les éplucher et les couper en rondelles.
    Faire rissoler les rondelles de pommes de terre dans une poêle avec l'huile d'olive, sel, poivre, ail, persil. Finir la cuisson ainsi en mélangeant de temps en temps avec une cuillère en bois ... si besoin, ajouter de l'huile d'olive pour éviter que les pommes de terre attachent.

    Pendant ce temps, après avoir rincer et égoutter les girolles, les faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile, le temps de les réchauffer.

    Servir à l'assiette, la poêlée de pommes de terre accompagnée des girolles et de quelques tranches de lomo.

     

    Observation : Voilà une assiette complète et gourmande qui a été très appréciée !!!!!

     

    Pommes de terre sarladaises aux girolles

     

    Pommes de terre sarladaises aux girolles

     

     


    7 commentaires
  •  

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

    Source : Fiche d'un supermarché

     

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

     

    Pour 4 personnes :
    300 g de noix de St Jacques sans corail
    250 g de crevettes roses
    30 g de beurre ... margarine 60%
    30 cl de vin blanc sec ... j'ai remplacé par du Muscat ambré
    15 cl de crème fraîche liquide ... du 15%
    2 cc de curry
    sel, poivre
    rajout perso :
    2 échalotes
    1 petite boîte de champignons de Paris

     

    Rincer et éponger les champignons sur du papier absorbant. Réserver.

    Faire revenir les échalotes émincées dans la moitié de la margarine puis ajouter les noix de St Jacques et les poêler 20 secondes sur chaque face. Réserver.

    Décortiquer les crevettes. Mettre dans une poêle les déchets tête/queue/carcasse et les faire revenir dans le reste de la margarine. Ajouter le vin, sel, poivre, curry et laisser mijoter 6 ou 7 minutes à feu vif. Filtrer cette sauce en la récupérant dans une casserole et ajouter la crème fraîche.

    Préchauffer le four à 210°C.
    Dans chaque cassolette, partager les noix de St Jacques (*), les crevettes et les champignons.

    (*) Dans le bol où étaient disposées les St Jacques, j'ai récupéré du jus et des petits morceaux d'échalotes que j'ai versé et mélangé dans la sauce.

    Répartir la sauce dans les cassolettes, fermer avec leur couvercle et enfourner pour 15 mn.
    Servir aussitôt.

     

    Observation : J'ai complété mes cassolettes avec des champignons pour en faire un plat complet, mais j'aurai pu aussi accompagner avec un peu de riz, celui-ci aurait absorbé un peu de sauce .... une sauce tellement divine qu'il a fallu une grosse tartine de pain pour bien "éponger" la cassolette !!!

     

     

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

     


    5 commentaires
  • Mannalas de la St Nicolas

    Source : pour la forme coupée aux ciseaux Blog Papilles et Pupilles et Le journal des femmes ... pour la recette et la forme à l'emporte-pièce Blog Les recettes de l'alsacienne

    Je remonte cette recette de 2010 de mon ancien blog signé Ghislaine58 .... des délicieuses petites brioches en forme de bonhommes, une spécialité alsacienne pour la St Nicolas.

     

    Mannalas de la St Nicolas

     

    Pour la petite histoire : De l'alsacien "petit bonhomme", un mannala (ou dit également mannele) est une sorte de pain au lait en forme de petit bonhomme. Le mannala est servi en Alsace pour la Saint-Nicolas (le 6 décembre) avec un chocolat chaud.

     

    Pour 4 à 6 mannalas :

    250g de farine
    50g de sucre
    1 sucre vanillé
    50g de beurre ramolli
    1 oeuf
    1 pincée de sel
    100g de lait
    1/2 sachet de levure Briochin
    Pour la déco : des raisins secs (ou des pépites de chocolat)
    Pour la dorure : lait sucré (ou un jaune d'oeuf avec un peu de lait)

     

     

    Mettre dans la MAP : l'oeuf mélangé avec le lait, les morceaux de beurre, les sucres, le sel, la farine, la levure. Programme PATE

    A la fin du programme, poser la pâte sur une table de travail farinée et procéder à la découpe selon son choix ... perso, j'avais l'emporte-pièce mais j'ai tenu à procéder également avec les ciseaux pour essayer.

    Découpe avec les ciseaux  : Séparer la pâte en 4, 5 ou 6 boules, former des boudins en les roulant dans les mains. Puis les façonner chacun en forme de bonhomme à l'aide de ciseaux pour les jambes et les bras et en étirant une extrémité du boudin pour la tête. Décorer chaque bonhomme en ajoutant des raisins secs pour les yeux et le gilet.

     

    Découpe à l'emporte-pièce :

    Aplatir légèrement la pâte et découper la forme du bonhomme avec l'emporte-pièce (le nombre de mannalas peut varier selon la grandeur de l'emporte-pièce). Décorer avec les raisins secs.

     

    Mannalas de la St Nicolas

     

    Une fois les bonhommes confectionnés, les placer sur la plaque du four recouverte d'une feuille de cuisson, les recouvrir d'un torchon et laisser lever 30 mn dans un endroit tiède (près du radiateur).

     

    A la fin du temps, badigeonner les bonhommes de lait sucré (ou d'un jaune d'oeuf mélangé avec un peu de lait). Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant environ 20 mn.

     

     

     

    Observation : C'est sûr que mes 2 bonhommes à l'emporte-pièce sont mieux faits que les 3 autres coupés aux ciseaux ... mais bon ... c'est pas trop mal !

    Mais le principal est que St Nicolas et Père Fouettard ont apprécié mes mannalas !

    En effet, comment ne pas succomber au goût extra de ces bonhommes et à sa pâte toute douce et légère à souhait ... un délice !!!

     

    Mannalas de la St Nicolas

    Mannalas de la St Nicolas

     


    9 commentaires
  •  

    Flamusse aux pommes

    Source : Fiche d'un magazine

     

    Flamusse aux pommes

     

    Pour 6 personnes :

    3 pommes
    4 oeufs
    25 cl de lait ... écrémé
    10 cl de crème fraîche épaisse ... du 15%
    80 g de raisins secs ... j'ai mis moitié blonds et bruns
    4 CS de rhum
    80 g de sucre
    50 g de farine
    1 cc rase de levure chimique
    1 sachet de sucre vanillé
    15 g de beurre ... ou margarine

     

    Préchauffer le four à 180°C. Dans un bol, réhydrater les raisins avec le rhum. Eplucher les pommes, les épépiner et les couper en quartiers un peu épais.

    Beurrer un plat pour le four, répartir les pommes et les raisins égouttés ... un conseil : ce gâteau étant une copie d'un clafoutis, il ne peut pas se démouler ... il faut donc prendre un plat qui servira également de présentation (j'ai oublié ce détail et mon plat "tefal" pas très joli pour être sur une table !).

    Dans une terrine, battre les oeufs avec les sucres, ajouter la farine mélangée à la levure, puis la crème et le lait ... perso, j'ai ajouté le reste de rhum du petit bol des raisins.

    Verser la préparation sur les pommes/raisins et enfourner pour environ 40 mn. A déguster tiède, c'est encore meilleur !

     

    Observation :  Un gâteau bien moelleux et parfumé, un régal !!!

     

     

    Flamusse aux pommes

     


    8 commentaires