• Octobre 2017 ... Bergerac : 1ère partie
    Située dans le Périgord pourpre, au bord de la rivière Dordogne, la ville de Bergerac est célèbre pour son vignoble et sa vieille ville médiévale. La place Pélissière et ses terrasses de restaurants, le cloître des Récollets et sa Maison des Vins et le vieux port avec son embarcadère où sont proposées des promenades en gabarre sont autant d'invitations à la découverte.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Place de la Mirpe
    Au cœur du bourg castral, se tenait là autrefois, le marché des grains. Sur la place, la statue de Cyrano de Bergerac inaugurée en 1977 et tout autour de pittoresques maisons en pans de bois.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Les rues étroites du centre historique :

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

     

    Place Pélissière
    Ses terrasses de restaurants ... l'Église Saint-Jacques (XII-XIXè siècle) ... la statue de Cyrano de Bergerac en bronze polychrome inaugurée en 2005, en mémoire de Savinien Cyrano (1619-1655), poète mousquetaire libertin et dont s'inspira Edmond Rostand pour son «Cyrano de Bergerac», joué pour la première fois à Paris, en 1897.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    A suivre prochainement,  la 2ème partie de la découverte de Bergerac ...

     


    3 commentaires
  •  

    Blanquette de lotte

    Source :  Site CuisineEtMets   ...   recette revue à ma façon

     

     

    Blanquette de lotte

     

     

    Pour 4 personnes :

    env. 750 g de lotte
    250 g de crevette rose
    2 petites boîtes de champignons de Paris entiers et miniatures, soit 230 g égouttés

    2 échalotes
    1 petit poireau
    1 verre de vin blanc
    1 cc de fumet de poisson
    40 g de farine
    le jus d'1/2 petit citron
    20 g de beurre + 40 g 
    2 jaunes d'oeufs
    15 cl de crème fraîche
    2 CS de persil haché
    sel,
    poivre

     

     

     

    Enlever la grosse arête centrale de la lotte et couper la chair en gros cubes.
    Émincer les échalotes et le poireau. Rincer les champignons.
    Décortiquer les crevettes ... perso, je les ai coupées en morceaux mais ceux-ci étaient un peu "noyés" dans la sauce, il vaut donc mieux laisser les crevettes entières afin de les distinguer dans les petites cocottes par la suite.

    Faire fondre 20 g de beurre dans une cocotte et faire revenir l'échalote et le poireau, ajouter la lotte et la saisir sans coloration. Recouvrir d'eau, mélanger le fumet de poisson avec le vin blanc, verser dans la cocotte, mélanger et cuire 10 min à couvert et à feu doux.
    Retirer les morceaux de la cocotte et filtrer le bouillon.

    Réaliser un roux (comme pour une béchamel) avec 40 g de beurre, la farine, le bouillon, sel, poivre ... perso, je n'ai pas fait attention à la quantité de bouillon, faisant surtout attention à bien mélanger et à ce que le roux épaississe mais raisonnablement.

    Mélanger au fouet la crème, les jaunes d'oeufs, le jus de citron, le persil haché. Mélanger au roux.
    Ajouter la lotte, les légumes et les crevettes, laisser mijoter 5 mn doucement sans faire bouillir.

    Présenter dans des cocottes individuelles et servir aussitôt.

     

    Observation : Ce plat est un régal !!!  Prévoir une belle tartine de pain pour saucer la sauce qui est extra !!!

     

    Blanquette de lotte

     

    Blanquette de lotte

     


    6 commentaires
  •  

    Crème aux oeufs

    La crème du "clafoutis aux pommes et aux figues" avait tellement été appréciée que j'ai repris la base de cette crème sans mettre les fruits  ...  j'ai légèrement modifié la crème en ajoutant un peu de lait et un peu plus de sucre vanillé.

     

    Crème aux oeufs

     

     

    Pour 6 ramequins :

    4 oeufs
    20 cl de crème liquide
    20 cl de lait écrémé
    60 g de sucre
    2 sachets de sucre vanillé
    un peu de margarine pour les moules

     

     

    Préchauffer le four à 180°C.

    Dans un saladier, battre les oeufs en omelette. Ajouter la crème, le lait, les sucres.

    Beurrer légèrement 6 ramequins. Verser la préparation dans chaque moule.

    Enfourner pour environ 25 mn (le dessus doit être un peu coloré).

    Servir tiède ou froid.

     

    Observation : J'ai tenté avec mes petits changements sans trop savoir où j'allais .... finalement je suis très contente car mes crèmes étaient extra !!!

     

    Crème aux oeufs

     


    6 commentaires
  •  

    Jarret de porc braisé au cidre

    Source :  Site Marmiton ... recette revue à ma façon

     

    Jarret de porc braisé au cidre

     

     

    Pour 4 personnes :

    1 gros jarret de porc d'1 kg .... perso, 2 jarrets de porc fumés de 700 g chacun
    2 gros oignons épluchés et émincés
    50 cl de cidre doux
    sel, poivre ... perso, pas de sel car le jarret fumé va donner la note salée

     

     

     

    Pré-cuire le jarret 45 mn à la cocotte minute avec un fond d'eau ... perso, avant la cuisson, j'ai découpé mes jarrets en 4, certains morceaux se sont retrouvés avec os et d'autres sans os.

    Faire revenir les oignons dans une poêle avec un morceau de beurre. Réserver.

    A la fin de la pré-cuisson des jarrets, préchauffer le four à 210°C.

    Dans un plat allant au four, déposer les oignons rissolés et les jarrets pré-cuits, puis verser le cidre et poivrer.

    Faire cuire environ 1 h et jusqu'à coloration du jarret en arrosant régulièrement avec le cidre (avant la fin de la cuisson et si le cidre s'évapore de trop, ajouter un peu d'eau pour garder de l'humidité dans le plat).

    Servir un morceau de jarret avec les oignons dans le fond de sauce, accompagner avec des pommes de terre vapeur ou, comme moi, avec des frites.

     

     

    Observation : A l'achat, je n'avais pas fait attention que mes jarrets étaient fumés d'où mon retrait du sel pour la cuisson ... heureusement car les jarrets fumés ont donné un goût salé très prononcé.
    Pour P'tit mari c'était bien mais pour moi c'était trop salé ... dommage car la recette était sympa.
    La prochaine fois, je ferai plus attention et j'achèterai des jarrets de porc nature.

     

     

    Jarret de porc braisé au cidre

     

    Jarret de porc braisé au cidre

     


    6 commentaires
  •  

    Pour ce 2ème article, voici aujourd'hui :  Issigeac,  Lalinde, un aperçu du Château de Biron

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Issigeac est une cité médiévale aux jolies maisons de pierres et à pans de bois. Les ruelles s'enroulent sur elles-mêmes comme la coquille d'un escargot.
    Son origine remonte au IVe siècle avec la présence d'une villa gallo-romaine.
    C'est aujourd'hui un village d'artistes et d'artisans qui ont trouvé en ce lieu une source d'inspiration : poterie, peinture, sculpture, vitrail, vannerie, verre soufflé...

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

     

     

    Lalinde est située sur la rivière Dordogne à environ 20 km à l'est de Bergerac. Lalinde est une bastide anglaise fondée en 1261. En effet, il a été le premier des bastides anglais construit. Il a souffert beaucoup pendant la Guerre de Cent Ans et aussi pendant les guerres de religion, il ne reste pas beaucoup de la ville médiévale d'origine. Toutefois, il est encore une ville attrayante et une bonne base pour explorer la Dordogne.

    La plus belle partie de la ville est a coté de l'office du tourisme situé sur le bord de la rivière. L'office de tourisme est situé dans une jolie maison Renaissance. Juste en dessous de ceux-ci est un petit jardin public, un bel endroit pour se reposer et admirer le fleuve et le pont de pierre. La halle au milieu de la ville est un beau bâtiment et il est entouré de nombreux cafés et magasins.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Le Château de Biron ... nous arrivons en fin de journée et déjà trop tard pour le visiter ... en guise de consolation, ce beau soleil couchant sur la façade donnant ce reflet doré !

    Labellisé " Site Majeur d'Aquitaine ", le château de Biron des XIIe et XVIIIe siècles est le siège d’une des quatre baronnies du Périgord. Au fil des ans et au gré des évènements, cette forteresse primitive a subi de multiples remaniements. Chaque siècle y a laissé son empreinte, donnant un attrait particulier à cet ensemble architectural exceptionnel. Installé sur une butte, aux confins du Périgord et de l’Agenais, il a été le cœur d’une grande exploitation seigneuriale.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

     


    3 commentaires
  •  

    Saint-Jacques sur lit de poireau et sauce crémeuse au Muscat

    Source : CuisineJournalDesFemmes   ...   recette revue à ma façon

     

    Saint-Jacques sur lit de poireau et sauce crémeuse au Muscat

     

    Pour 2 personnes en plat principal :

    8 grosses noix de St Jacques (dans mon congel, 1 barquette de 9 noix)
    30 g de beurre
    1 gros poireau
    10 cl de Muscat (ou vin blanc)
    15 cl de crème liquide
    2 CS de persil haché
    sel, poivre

     

     

     

    Préparer le poireau en gardant le blanc et le vert tendre, le laver, le sécher et le couper en petites rondelles.

    Dans une sauteuse (ou une casserole), faire fondre 10 g de beurre et faire suer les poireaux à feu doux, à couvert pendant 5 à 10 mn et en remuant fréquemment ... perso, un moment d'inattention et mon poireau commençait à trop colorer donc à bien surveiller. Ajouter le Muscat, augmenter légèrement le feu, et prolonger la cuisson de 5 mn - jusqu'à ce que le vin soit un peu évaporé.

    Baisser le feu, ajouter la crème liquide, le persil, sel, poivre et mélanger bien. Prolonger la cuisson de quelques minutes à feu très doux. Une fois la sauce bien liée et crémeuse, réserver au chaud.

    Dans une poêle et à feu vif, faire fondre les 20 g de beurre restant. Déposer les noix de Saint-Jacques et faites dorer chaque face 1 à 2 mn (+ ou - suivant la grosseur des noix).

    Dans 2 assiettes creuses, tapisser un lit de poireau à la crème et au Muscat, puis répartir les noix de Saint-Jacques. Servir aussitôt.

    Observation : Tout simplement un régal !!!!!

     

    Saint-Jacques sur lit de poireau et sauce crémeuse au Muscat

     

    Saint-Jacques sur lit de poireau et sauce crémeuse au Muscat


    8 commentaires
  •  

    Gâteau roulé aux fraises

    Source : Fiche d'un magazine

     

    Gâteau roulé aux fraises

    Pour info : 
    Voyant la nouvelle saison des fraises approchée à grand pas, j'ai voulu finir ma barquette de fraises qui était au congélateur, mais après décongélation, celles-ci étaient un peu flasques et ont rendu ma crème fouettée plus molle ... donc, pour ce genre de gâteau avec crème, surtout prendre des fraises de saison .
    J'ai rattrapé mon dessert en laissant un peu plus longtemps le passage au réfrigérateur et ma chantilly a retrouvé un peu de tenue.
    En résumé, on s'est quand même bien régalé avec le gâteau tendre et moelleux, la crème fouettée qui avait un goût extra ... juste les fraises un peu ramollos ...  donc à refaire absolument pendant la période des fraises pour encore mieux se régaler !!!

     

     

    Pour 6 personnes :

    le gâteau :
    4 oeufs
    100 g de sucre
    120 g de farine
    1 pincée de sel
    la garniture :
    250 g de fraises 
    20 cl de crème liquide entière très froide
    50 g de sucre glace
    mettre le saladier et les fouets dans le réfrigérateur pour le montage de la crème fouettée

     

     

    Préparer le roulé :
    Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse puis ajouter la farine.
    Battre les blancs d'oeufs en neige avec la pincée de sel, verser en plusieurs fois dans le 1er mélange et bien mélanger le tout.

    Etaler la pâte sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de cuisson sur une épaisseur d'environ 1 cm. Cuire dans un four préchauffé à 210°C pendant 8 à 10 mn (à surveiller pour que la pâte ne prenne pas trop de couleur et ne durcisse pas).

    A la sortie du four, retourner le gâteau sur un torchon humide, décoller le papier puis rouler le gâteau en s'aidant du torchon. Laisser refroidir 30 mn.

    Pendant ce temps, préparer la garniture :
    Rincer, essuyer et équeuter les fraises puis les couper en morceaux.
    Verser la crème liquide froide dans le saladier froid et battre avec les fouets froids, puis verser le sucre glace et continuer de fouetter jusqu'à ce que la crème prenne la texture d'une chantilly.

    Finition :
    Etaler cette crème sur le gâteau déroulé, disperser les morceaux de fraises en appuyant légèrement dans la crème, Rouler à nouveau le gâteau, le présenter dans un plat et le mettre au frais au moins 1 heure afin que la chantilly soit un peu figée au moment de la découpe.

    Avant de servir, découper les extrémités pour faire plus net et saupoudrer de sucre glace.

    Observation : Tout est noté plus haut dans l'info

     

    Gâteau roulé aux fraises
    Gâteau roulé aux fraises

     

    Gâteau roulé aux fraises

    Gâteau roulé aux fraises

     

     


    6 commentaires
  •  

    Mijoté de porc à la tomate et moutarde

    Source : Fiche d'un supermarché ... recette revue légèrement à ma façon

     

    Mijoté de porc à la tomate et moutarde

     

    Pour 6 personnes :

    1,2 kg de sauté de porc
    1 gros oignon épluché et émincé
    1 boîte de tomates pelées ... perso, 1 barquette de 600 g de tomates en morceaux du congel
    18 olives vertes dénoyautées
    3 CS de moutarde forte
    2 branches de thym ... perso, 1 grosse cc de mon mélange du jardin thym-romarin
    30 cl de vin blanc
    1 gousse d'ail émincée ... 1cc de poudre d'ail
    sel, poivre
    2 CS d'huile d'olive
    rajout perso :
    2 grosses pommes de terre

    250 g de champignons de Paris
    3 cc de fond de volaille

     

     

    Si les morceaux de porc ont trop de gras, enlever le surplus.

    Dans un cocotte en fonte, faire revenir l'oignon et l'ail avec l'huile d'olive, ajouter les morceaux de porc et faire dorer sur toutes les faces.

    Dans un bol à bec verseur, délayer ensemble vin blanc, fond de volaille, moutarde, sel, poivre. Verser le tout dans la cocotte. Ajouter les morceaux de tomate et les olives. Mélanger.

    Essuyer et couper en 4 les champignons. Eplucher, rincer et couper en morceaux les pommes de terre. Les mettre également dans la cocotte, mélanger le tout.

    Laisser cuire à feu doux à couvert pendant 55 mn en remuant de temps en temps. Puis laisser encore 5 mn à découvert.

     

    Observation : Un mijoté bien parfumé ... voilà un plat qui a été bien apprécié à la maison !!!

     

    Mijoté de porc à la tomate et moutarde

     

    Mijoté de porc à la tomate et moutarde

     


    7 commentaires
  •  

    Pendant mon escapade dans le Lot et Garonne en octobre 2017, je n'étais pas loin du Périgord Pourpre ... j'ai donc pu profiter également d'endroits magnifiques de la Dordogne dont voici un échantillon en photos.

     

    Pour ce 1er tome, ce sera les villes de Beaumont-du-Périgord et Eymet

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

     

    Beaumont-du-Périgord, une bastide d'origine anglaise située dans le Sud-Ouest de la France, en Aquitaine, au sud de la Dordogne, en Périgord Pourpre, a été fondée en 1272 par le sénéchal de Guyenne, Lucas de Thanay, au nom du roi d'Angleterre, Edouard Ier.

    Son nom est issu de l'occitan "bèl mont", "une belle montée" (construite sur une colline pentue avec une vision stratégique à 360°) et du nom d'une ancienne province, le Périgord. Aussi, au Moyen Âge, elle portait le nom de Belmont de Périgord.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Sa place centrale est entourée de cornières correspondant à des arcades. La halle aux piliers en bois massif, détruite en 1864, vient récemment d'être reconstruite à l'identique ou presque, grâce à l'étude historique et archéologique sur la bastide de M. Léo Testut.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    L'église Saint-Laurent-Saint-Front fait partie des plus belles églises fortifiées de France. Avec ses deux donjons imposants, son tour de garde, ses meurtrières, son puits, c'était le dernier repli permettant à la population locale de se protéger des envahisseurs.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    La Porte de Luzier, est l'une des dernières portes préservées de la bastide, rappelant avec ses remparts, les traces de l'enceinte.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Le château de Bannes : Magnifique forteresse féodale parfaitement restaurée trônant sur son éperon rocheux entre Couze et Beaumont. Construit pour l’évêque de Sarlat au XIVe siècle, c’est aujourd’hui une propriété privée qui ne se visite pas.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

     

    Eymet
    Le terme “bastide” désigne les “villes neuves” qui ont été fondées pour le compte des rois de France ou d'Angleterre durant la période 1150-1350 dans le Sud-Ouest de la France. Celle d'Eymet a été instituée le 28 juin 1270 par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse et frère de Louis IX. Ce grand bâtisseur se trouve à l'origine d'une cinquantaine de bastides !

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    "Lasagnes" de courgettes au saumon

    Source :   Blog ChocolatATousLesEtages

     

    "Lasagnes" de courgettes au saumon

     

     

    Pour 4 personnes ... voir même pour 6 personnes :

    2 courgettes moyennes
    400 g de saumon cru
    200 g de fromage râpé
    béchamel :
    60 cl de lait, 60 g de beurre, 2 belles CS bombées de farine, sel, poivre
    rajout perso d'1 portion de St Môret (20g)

     

     

     

    Préparer la béchamel de façon classique avec beurre + farine + lait + sel, poivre ... + perso,mon rajout de St Môret. Laisser épaissir à feu doux sans arrêter de tourner avec une cuillère en bois. Réserver.

    Couper le saumon en fines tranches. Réserver.

    Laver, essuyer et couper les extrémités des courgettes. Les émincer très finement et en longueur à l'aide d'une mandoline ou d'un économe (pour donner la forme de lasagne) ... perso, je n'ai pas réussi à faire des longues lamelles effilées comme l'indiquait le blog-source, j'ai donc opté pour des rondelles très fines faites à l'aide du disque éminceur de mon robot.

    Graisser un plat à gratin.
    Disposer des tranches de courgettes au fond du plat sans trop les superposer, juste de quoi faire les jointures.
    Puis répartir une fine couche de béchamel et parsemer d'un peu de fromage râpé ... recommencer une nouvelle couche de courgettes-béchamel-râpé.
    Mettre une couche de saumon cru en positionnant les tranches les unes à coté des autres.
    Recouvrir avec les couches courgettes-béchamel-râpé ... s'il reste du saumon, disposer les tranches et finir la dernière couche avec courgettes-béchamel- râpé.

    Faire cuire dans un four préchauffé à 180° pendant environ 40 mn (le fromage du dessus doit avoir pris un peu de couleur). A la sortie du four, laisser quelques minutes, le temps que le "bouillonnement" s'apaise puis servir.

     

    Observation : Ce plat façon "lasagnes" mais avec les courgettes qui servent de "pâtes", le saumon, la béchamel et le gruyère râpé qui assemble le tout ... c'est tout simplement un régal !!!

     

    "Lasagnes" de courgettes au saumon

     

    "Lasagnes" de courgettes au saumon

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    Moelleux au fromage blanc et fraises

    Source :   Blog ChocolatAtousLesEtages  ...  recette légèrement revue à ma façon

     

    Moelleux au fromage blanc et fraises

     

     

    Pour 6 personnes :
    Dans un moule à gâteau carré 20x20 ... ou comme moi, dans un plat à gratin moyen

    4 oeufs
    400 g de fromage blanc 0%
    90 g de sucre
    100 g de farine
    25 g de margarine 60% fondu
    250 g de fraises (perso, des fraises de l'été dernier coupées en morceaux et gardées au congélateur)
    1 CS de jus de citron
    1 CS d'arôme vanille liquide
    1 pincée de sel

     

     

    Si comme moi, ce sont des fraises congelées, les enlever de la barquette, les disposer dans une assiette recouverte de papier absorbant et les laisser dégeler.

    Séparer les blancs des jaunes d'oeuf.

    Dans un saladier, fouetter les jaunes avec le sucre. Ajouter le fromage blanc, le jus de citron, l'arôme vanille, le beurre fondu. Ajouter la farine petit à petit. Bien mélanger.

    Dans un autre saladier, monter les blancs en neige avec la pincée de sel. Les incorporer délicatement à la préparation en soulevant la masse avec une maryse pour ne pas casser les blancs.

    Verser la pâte dans un moule graissé. Répartir les fruits dans la pâte en les enfonçant très légèrement.

    Mettre dans le four préchauffé à 180° pendant environ 30 mn. Surveiller la coloration (le dessus doit dorer mais pas brunir) couvrir avec une feuille d'aluminium éventuellement. Tester la cuisson : la lame d'un couteau doit ressortir sans trace. Laisser refroidir.

     

    Moelleux au fromage blanc et fraises

     

     

    Sur les conseils du blog Source, j'ai également fait un coulis de fraises pour agrémenter la part de ce gâteau.

    Pour le coulis de fraises : 
    250 g de fraises coupées en petits morceaux

    40 g d'eau  ... perso, 30 g d'eau, du fait que ce sont des fraises décongelées et qui rendent déjà un peu d'eau
    50 g de sucre (plus ou moins suivant le goût des fraises)
    1 cc de jus de citron

    Tout mettre dans un blender et mixer. Puis passer au chinois pour éliminer les petits résidus de fraise. Réserver au frais.

     

    Moelleux au fromage blanc et fraises

     

    Observation : La Source le nommait "gâteau", moi j'ai préféré "moelleux" car cette pâte de fromage blanc mélangée au blanc en neige est tout en légèreté et onctuosité ... le rajout des morceaux de fruits et le coulis donne une note de fraîcheur acidulée ... ce moelleux est vraiment délicieux !!!!

     

    Moelleux au fromage blanc et fraises
    Moelleux au fromage blanc et fraises

     


    10 commentaires
  •  

    Pommes de terre aux lardons et reblochon, champignons à la crème

    Source : Blog Les Mandises de Céline  ...  recette revue à ma façon

     

    Pommes de terre aux lardons et reblochon, champignons à la crème

     

     

    Pour 2 personnes :

    4 pommes de terre moyennes
    150 g de Reblochon
    100 g de lardons fumés allumettes
    20 cl de crème fraîche liquide
    250 g de champignons de Paris
    2 CS de persil haché
    sel, poivre
    de la margarine 60%

     

     

     

    Laver les pommes de terre, les essuyer et les emballer séparément dans du papier alu. Les faire cuire au four à 200°C pendant environ 40 mn ... perso, au bout de ce temps, mes pommes de terre n'étaient pas assez cuites, j'ai donc rallongé de 10 mn.

    Pendant ce temps, faire revenir les lardons dans une poêle sans matière grasse. Réserver dans une petite assiette recouverte de papier absorbant.

    Essuyer les champignons, les couper en lamelles et les faire cuire dans une poêle avec un morceau de margarine, ajouter 15 cl de crème, 1 CS de persil, sel, poivre. Mélanger le tout et réserver.

    Couper le reblochon en dés. Réserver.

     

    Quand les pommes de terre sont cuites, couper le dessus et les évider avec une cuillère. Garder la chair des pommes de terre, la mettre dans un saladier et écraser à la fourchette.
    voir ci-dessous photo avec * ... malgré mon rajout de cuisson, la chair était encore trop ferme et la peau s'est déchirée en essayant de la récupérer
    voir ci-dessous photo avec ** ... j'ai finalement abandonné l'idée de garder mes pommes de terre en forme de "bateau" pour la présentation et j'ai récupéré toute la chair des pommes de terre dans le saladier.

     

    Ajouter le reste de crème, les lardons, les dés de reblochon, 1 CS de persil, du poivre (je n'ai pas mis de sel, les lardons donnant la note salée). Mélanger le tout (si c'est trop compact, ajouter un peu de lait) et farcir les pommes de terre ... ou comme moi, déposer la préparation dans un petit moule à gratin margariné.

    Repasser les pommes de terre (ou le plat à gratin) au four pour 10 à 15 mn à 180°C.

    Pendant ce temps, réchauffer doucement la poêlée de champignons à la crème et au persil. Laisser épaissir légèrement.

    Servir les pommes de terre aux lardons et reblochon avec les champignons à la crème.

     

    Pommes de terre aux lardons et reblochon, champignons à la crème
    Pommes de terre aux lardons et reblochon, champignons à la crème

     

    Observation : Comme noté ci-dessus avec photos à l'appui, le déroulement de la recette ne s'est pas fait comme prévu et j'ai dû improvisé, dommage car la présentation me plaisait bien :
          photo de présentation du net
         Pommes de terre aux lardons et reblochon, champignons à la crème

     

     

     

     

     

    ... heureusement, ce plat genre "tartiflette" avec le supplément de champignons à la crème était parfait en goût, un régal !!! (et tant pis pour la présentation un peu brouillon).

     

    Pommes de terre aux lardons et reblochon, champignons à la crème

     

     


    7 commentaires
  •  

    Tajine d'agneau aux figues et au miel

    Source : d'après une recette WW ... revue à ma façon

     

    Tajine d'agneau aux figues et au miel

     

    Pour 4 personnes :

    1 kg d'épaule d'agneau coupé en morceaux
    4 pommes de terres moyennes
    4 carottes moyennes
    200 g de figues sèches (soit env. une douzaine)
    1 gros oignon épluché et émincé
    2 CS rases de miel liquide
    20 cl d'eau
    10 cl de vin blanc
    1 cc de curcuma
    1 cc de gingembre
    1 cc d'épices mélange marocain
    2 CS d'huile d'olive
    sel, poivre

     

    Eplucher, laver, essuyer et couper les pommes de terre en gros dés et les carottes en rondelles. Réserver.

    Dans une cocotte, faire revenir l'oignon émincé avec l'huile d'olive. Ajouter les morceaux de viande et les faire dorer sur toutes les faces.

    Dans un récipient à bec verseur, verser l'eau et le vin blanc, le miel, les épices, sel, poivre, bien mélanger le tout et verser dans la cocotte. Ajouter les morceaux de pommes de terres et de carottes ainsi que les figues. Mélanger, mettre le couvercle et laisser cuire à feu doux pendant 1h en remuant de temps en temps.

    Présenter éventuellement dans un plat à tajine et servir aussitôt.

     

    Observation : un plat sucré-salé qui fait voyager au Maroc ... hummm !! nous, on adore !!!!

     

    Tajine d'agneau aux figues et au miel

    Tajine d'agneau aux figues et au miel

     

     


    3 commentaires
  •  

    CHANCIAU 2ème (avec pomme puis avec poire)

     

    CHANCIAU 2ème (avec pomme puis avec poire)

     

    Dans ma 1ère version ... voir  ICI , j'avais fait la bêtise de couper mes pommes en petits dés, ce qui avait rendu un retournement de la pâte moins pratique et un visuel moins joli dans mon plat de service.
    J'ai profité de la période gourmande de Chandeleur / Mardi-Gras pour retenter l'expérience mais cette fois, comme il se doit, en coupant mes pommes en tranche.
    Cette 2ème tentative a été parfaite ... au point, que quelques jours plus tard, j'ai récidivé en utilisant des lamelles de poires ... un goûter tout autant apprécié ... pommes ou poires, c'est un régal !!

     

    Pour la petite histoire :
    Le "chanciau", également appelé "sanciau", est une spécialité du Berry. Il s’agit d’une grande crêpe épaisse et fondante souvent couverte de pommes.

     

    Pour 4 personnes :

    60 g de farine
    125 ml de lait
    1 oeuf
    1 pincée de sel
    1 cc de calva (ou rhum)
    20 g de beurre
    2 pommes moyennes
    du sucre

     

    Mélanger la farine, le lait, l’œuf et le sel. Bien fouetter, ajouter le trait d'alcool et fouetter à nouveau.

    Eplucher, enlever le coeur et couper les pommes en lamelles. Les faire revenir dans une grande poêle à crêpe avec le beurre.

    Une fois que les lamelles de pommes sont tendres, verser la pâte à crêpe dessus en veillant à bien la répartir sur toute la surface et laisser cuire pendant 6 à 7 mn à feu doux .

    Ensuite, et même s'il reste encore un peu de pâte liquide sur le dessus, retourner la crêpe en mettant un plat rond sur la poêle. Une fois la grande crêpe retournée dans le plat, la faire glisser dans la poêle et laisser cuire le côté non cuit environ 3 mn.

    Disposer le chanciau sur un plat de service, saupoudrer de sucre et servir chaud ou tiède.

     

    Observation : voir en haut de l'article

     

    CHANCIAU 2ème (avec pomme puis avec poire)

     

    CHANCIAU 2ème (avec pomme puis avec poire)

    CHANCIAU 2ème (avec pomme puis avec poire)

     

    CHANCIAU 2ème (avec pomme puis avec poire)


    7 commentaires
  •  

    Risotto au poulet et champignons

    Source : Site Maggi

     

    Risotto au poulet et champignons

     

     

    Pour 4 personnes :

    250 g de riz rond pour risotto Arborio
    250 g d'aiguillettes de poulet ... mon paquet faisait 300 g
    250 g de champignons de Paris
    2 CS d' huile d'olive
    1 gros oignon
    20 cl de vin blanc
    1 litre d' eau chaude
    2 cubes de bouillon de volaille
    50 g de parmesan et un peu de beurre ... pas mis
    du poivre (pas de sel car le bouillon de volaille donnera la note salée)

     

     

    Nettoyer et couper les champignons en morceaux. Éplucher l'oignon, le couper finement en lamelles. Réserver.

    Préparer le bouillon de volaille : dans une grande casserole, porter à ébullition environ 1 litre d'eau auquel on ajoute les cubes de bouillon de volaille. Réserver au chaud.

    Chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse à revêtement anti-adhésif. Faire revenir l'oignon, puis ajouter les morceaux de poulet et de champignons. Faire cuire pendant 5 minutes.

    Incorporer le riz en mélangeant bien et faire cuire jusqu'à ce qu'il soit translucide.

    Mouiller avec le vin blanc. Bien mélanger. Poivrer et incorporer le bouillon de volaille chaud, une louche à la fois en remuant très régulièrement jusqu'à la fin du bouillon. Compter en tout 20 minutes de cuisson ... j'ai surveillé les dernières minutes de cuisson de mon riz afin que le bouillon soit absorbé mais tout en laissant un fond moelleux.

    Quand le riz est cuit, ajouter le parmesan râpé et le beurre, mélanger puis couvrir pendant 2 minutes avant de servir ... je n'ai pas fait cette étape.

     

    Observation : Le riz bien moelleux, le poulet les champignons bien tendres, le bouillon a bien parfumé le tout ... bref, ce plat est un régal !!!

     

    Risotto au poulet et champignons
    Risotto au poulet et champignons

     

    Risotto au poulet et champignons

     


    6 commentaires
  •  

    Gaufres de Liège

    Source :   Site CuisineActuelle

     

    Gaufres de Liège

     

    Pour 4 personnes  ...  voir même pour 6, au vu du nombre de gaufres faites ...

    300 g de farine
    60 g de sucre en poudre
    1 sachet de levure chimique
    1 pincée de sel
    3 oeufs
    45 cl de lait
    200 g de sucre perlé

     

     

     

    Dans un saladier, mélanger farine, levure, sucre. Y ajouter les jaunes d'oeuf et réserver les blancs.

    Verser le lait progressivement, tout en fouettant.

    Avec un batteur, fouetter les blancs d'oeuf avec la pincée de sel pour obtenir une neige ferme.

    L'incorporer au mélange précédent, en soulevant doucement la préparation avec une spatule et en ayant des gestes lents, pour ne pas faire retomber le mélange.

    Laisser reposer cette pâte à température ambiante pendant 30 mn minimum.

    Après le temps de repos, incorporer le sucre perlé à la pâte.

    Préchauffer le gaufrier huilé et déposer une petite louche de pâte sur chaque empreinte. Refermer le gaufrier et laisser cuire 2 à 3 min, en fonction de la coloration désirée.

    Laisser les gaufres reposer sur une grille avant de les déguster chaudes ou tièdes.
    Petite astuce : quand elles sont froides, avant dégustation, les réchauffer un instant dans le grille-pain, juste de quoi les réchauffer et leur redonner du croustillant.

     

    Observation : Certes, mes gaufres de Liège ne sont qu'une vague copie, la forme de l'originale étant beaucoup plus nette et jolie .... mais pour le goût ... wouaouh !! croquantes dessus, moelleuses dedans et tombant sur quelques petits sucres perlés ... un régal !!!
    Toutefois, ces gaufres étant très sucrées, il faut oublier nutella, confiture, chantilly ... elles se dégustent nature, sans artifice.

     

    Gaufres de Liège

     

    Gaufres de Liège

     

    Gaufres de Liège

     

    Pour comparaison, voici des photos du net avec la forme traditionnelle de la gaufre de Liège

    Gaufres de Liège   Gaufres de Liège

     


    7 commentaires
  •  

    Mousse de citron meringuée ... ou pas

    Source :  Les Petits Plats en Equilibre de Laurent Mariotte - TF1

     

    Mousse de citron meringuée

     

    Pour 4 verrines :

    1 citron (zeste + le jus d'1/2 citron)
    2 œufs
    175g de fromage blanc
    130 g de sucre en poudre
    4 feuilles de gélatine (8g)
    24 petits-beurre (Lu) ... j'ai utilisé 4 biscuits à la cuillère
    1 grosse meringue de boulanger

     

     

    Réhydrater les feuilles de gélatine pendant 10 mn dans de l’eau froide, les égoutter et les faire fondre au bain-marie.

    Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Dans un saladier, fouettez les jaunes avec 100 g de sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le zeste du citron ainsi que la moitié de son jus ... perso, j'ai mis la moitié du zeste et j'ai gardé pour le reste pour ma déco au moment de servir.
    Fouetter la préparation (la crème doit être parfaitement lisse). Ajouter la gélatine fondue et mélanger.

    Incorporer le fromage blanc dans la crème au citron et bien fouetter le tout.
    Monter les blancs d’œufs en neige très ferme en ajoutant les 30 g de sucre restants en 2 ou 3 fois et les incorporer à la crème de citron à l’aide d’une spatule, sans faire retomber la préparation.

    Réduire les petits-beurre en morceaux plus ou moins fins et les répartir dans le fond des verrines ... perso, j'ai émietté un biscuit à la cuillère dans chaque verrine ... puis répartir la préparation au citron sur les biscuits. Réserver au frais pendant 3h.

    Broyer la meringue en petits morceaux et en parsemer sur les mousses au citron juste avant de servir ... perso, j'ai mis de la brisure de meringue que sur 2 verrines, laissant les 2 autres nature, puis j'ai mis quelques brins de zeste de citron pour la déco.

     

    Observation : Un petit dessert très sympa et léger, parfumé au citron mais pas trop, juste ce qu'il faut sans avoir l'acidité du citron ... un régal !!!

     

    Mousse de citron meringuée

     

    Mousse de citron meringuée

     

    Mousse de citron meringuée

     

     


    4 commentaires
  •  

    Gratin de chayote (christophine, chouchou ...) et lardons au curcuma et lait de coco

    Source :   un mélange entre le Blog ChezMamigoz  et le  Site Marmiton   ...  recette vue à ma façon

     

     

    Gratin de chayote (christophine, chouchou ...) et lardons au curcuma et lait de coco

     

    J'ai découvert ce légume tropical (de plusieurs noms, voir explication plus bas) pendant un repas chez des amis lors d'un séjour dans le Sud-Ouest et j'avais bien apprécié son petit goût entre courgette/navet ainsi qua sa texture ressemblant à la pomme de terre. Je ne pensais pas en trouver dans ma région de la Charente Maritime et qu'elle ne fût pas ma surprise, en allant dîner chez des amis proches de la maison, qu'eux-mêmes en cultivaient dans leur jardin. Une fois la soirée finie, je suis repartie avec en cadeau quelques chayotes (ou christophines) afin de le cuisiner à mon tour.
    Merci à Claudie et Michel pour me l'avoir fait découvrir ... Merci à Jean-Yves et Nadine pour m'avoir permis de le cuisiner.

     

     

    Petite explication trouvée sur le net :

    Suivant les états, cette plante est appelée christophine aux Antilles Françaises et en Guyane (en souvenir de Christophe Colomb qui la rapporta d'Amérique Centrale) ... chayote ou chouchou à La Réunion ... sousou à l'Ile Maurice ... chouchoute en Nouvelle Calédonie et en Polynésie Française ... mirliton en Haïti et en Louisiane.

    La chayote ou chayotte est une plante de la famille des cucurbitacés et cultivée sous climats chauds.
    Le mot "chayote" est un emprunt de l'espagnol chayote qui désigne le fruit et la plante.
    Cette plante en forme de poire, est de couleur jaune pâle jusqu'à une couleur plus verte.

    Les fruits s'accommodent de la même manière que les courgettes. On les prépare en gratin, à la poêle, en purée ou dans un potage. On peut aussi les servir dans des salades de crudités faites à partir de jeunes fruits, crus ou refroidis après une légère cuisson, et râpés. Il existe aussi des préparations sucrées à base de chayote, comme des compotes, des confitures, ou le "gâteau chouchou" à la Réunion.

     

    Photos du net
    Gratin de chayote (christophine, chouchou ...) et lardons au curcuma et lait de coco

     

     

    Pour 6 personnes :

    4 à 5 chayotes suivant la grosseur (christophine/chouchou ...)
    300 g de lardons fumés
    1 gros oignon ou 2 moyens
    30 cl de lait de Coco
    de l'épice Colombo ... j'en ai pas et j'ai remplacé par 1 cc de curcuma
    du piment oiseau ... j'en ai pas et j'ai remplacé par 1 cc de piment d'Espelette
    3 CS de persil haché

    100 g de fromage râpé
    de la chapelure
    beurre ou margarine pour le moule à gratin
    (pas besoin de sel du fait des lardons, pas besoin de poivre du fait des épices et piment)

     

     

    Gratin de chayote (christophine, chouchou ...) et lardons au curcuma et lait de coco

     

     

    Laver et couper les chayotes en deux. Dans une marmite d'eau chaude salée, les faire cuire pendant 20 à 25 mn.
    Les sortir de la marmite et laisser refroidir.

    Pendant ce temps, faire revenir l'oignon émincé et les lardons dans une poêle bien chaude sans matière grasse. Ajouter le persil haché. Laisser un instant sur feu doux puis réserver.

    Une fois les chayotes tiédies, les éplucher et leur retirer le noyau puis les couper en cubes.

    Beurrer le moule à gratin, déposer la moitié des chayotes (christophines, chouchou ...) puis disperser le mélange des lardons et recouvrir avec le reste des chayotes.

    Mélanger le lait de coco avec l'épice et le piment, bien fouetter pour obtenir une sauce homogène.

    Verser cette crème dans le plat et parsemer de fromage râpé puis de chapelure.

    Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pendant 25 à 30 minutes, le dessus doit être coloré.

     

     

    Observation : Je n'ai mis qu'1 cc de curcuma / 1 cc de piment et le plat était déjà assez relevé pour donner un petit goût piquant dans la bouche ... à peine perceptible mais il n'en fallait pas plus pour moi qui ne supporte pas les goûts trop piquant.
    Mis à part ce petit détail qui n'a rien gêné à la dégustation, ce gratin nous fait voyager grâce à son légume et ses épices des pays chauds, une belle réussite !!! ... et je n'hésiterai pas à cuisiner de nouveau cette plante dès que l'occasion se présentera.

     

    Gratin de chayote (christophine, chouchou ...) et lardons au curcuma et lait de coco
    Gratin de chayote (christophine, chouchou ...) et lardons au curcuma et lait de coco

     

    Gratin de chayote (christophine, chouchou ...) et lardons au curcuma et lait de coco

     


    4 commentaires
  •  

    Aumônières aux noix de pétoncles (crêpes)

    Source :  Site Odelices   ... recette revue légèrement à ma façon

     

    Aumônières aux noix de pétoncles (crêpes)

     

     Garniture pour 4 aumônières :

    • 2 échalotes coupées finement
    • 10 cl de vin blanc (ou du Muscat)
    • 10 cl de crème fraîche épaisse (15%)
    • du beurre (ou de la margarine)
    • sel, poivre
    • 1 sachet de 300 g de pétoncles surgelées
    • rajout de 3 poignées de poireaux en petits morceaux (réserve de mon congélateur)

     

     

    Faire dégeler les noix de pétoncles dans un saladier moitié eau/moitié lait ... j'ai dégelé également mes morceaux de poireaux sur du papier absorbant.

    Préparer la pâte à crêpes et laisser reposer 1 heure : recette de la pâte à crêpe  ICI

    Aumônières aux noix de pétoncles (crêpes)

     

    Verser une louche de pâte dans une poêle légèrement huilée, faire cuire et réserver dans une assiette. Préparer ainsi les 4 crêpes.

    Dans une poêle avec un morceau de beurre ou margarine, faire revenir les dés d'échalotes et de poireaux.
    Ajouter le vin blanc et laisser cuire 2 ou 3 mn.
    Ajouter les noix de pétoncles et laisser cuire 3 mn en remuant délicatement.
    Ajouter la crème, assaisonner de sel et poivre, bien mélanger, monter à ébullition puis porter hors du feu.

    Garnir les crêpes (si elles ne sont plus assez chaudes, les passer quelques secondes dans le micro-ondes) et les refermer à l’aide d’un lien ou d’un pique en bois ... oups, j'ai utilisé vite fait des petits pics en bois (cure-dent) mais ma présentation n'est pas très jolie !!!
    Servir aussitôt.

    Observation :  oh là là !!!! ce plat est tout simplement divin !!!!! un vrai régal !!!!

     

    Aumônières aux noix de pétoncles (crêpes)

     

    Aumônières aux noix de pétoncles (crêpes)

     


    6 commentaires
  •  

    Quiche au thon et tomates

    Source : recette de mon classeur

     

    Quiche au thon et tomates

     

     

    Pour 6 personnes :

    1 pâte feuilletée
    1 grande boîte de thon ou 2 moyennes
    2 ou 3 tomates
    100 g de gruyère
    4 oeufs
    20 cl de crème fraîche 15%
    3 CS de lait
    2 CS de moutarde
    sel et poivre

     

    Placer la pâte dans un moule avec sa feuille de cuisson et piquer le fond avec une fourchette.

    A l'aide du dos de la cuillère à soupe, badigeonner le fond avec la moutarde.

    Egoutter le thon, l'émietter et le disperser sur le fond de tarte moutardé.

    Enlever le pédoncule des tomates, les couper en tranches fines et les déposer sur le thon.

    Dans un saladier, mélanger les oeufs, la crème, le lait, sel et poivre, puis verser sur les morceaux thon-tomate.

    Recouvrir de gruyère et faire cuire au four à 200°C pendant 30 à 35 mn.

     

    Observation : Une quiche qui change de la traditionnelle au jambon ... celle-ci au thon et tomate a été très appréciée !!!

     

    Quiche au thon et tomates

     

    Quiche au thon et tomates

     


    6 commentaires
  •  

    Gros biscuits Amaretti

    Source :  Site Laurent Mariotte-TF1-Petits plats en équilibre   ...   recette revue à ma façon *

     

    Gros biscuits Amaretti

     

    * Je voulais utiliser 3 blancs d'oeufs du congélateur et avoir des biscuits plus épais, j'ai donc un peu modifié les portions.

    Pour 10 à 15 biscuits avec la recette initiale ... pour moi, 12 gros biscuits :

    180 g de poudre d'amande ... j'ai mis 190 g
    3 à 4 gouttes d'extrait d'amande amère ... j'ai mis 1 CS de liqueur d'Amaretto
    100 g de sucre semoule ... j'ai mis 120 g
    2 blancs d'œufs ... j'ai mis 3 blancs
    1 CS de farine ... j'ai mis 2 CS
    1 pincée de sel
    Sucre glace

     

    Monter les blancs d'œufs en neige avec une pincée de sel. Incorporer le sucre peu à peu en fouettant jusqu'à obtenir une meringue lisse.

    À l'aide d'un fouet, mélanger la farine et la poudre d'amandes. Puis incorporer délicatement dans la meringue à l'aide d'une spatule. Ajouter l'extrait d'amande ou l'Amaretto.

    Former des petites boules entre les mains et les rouler dans le sucre glace puis les disposer sur une plaque en tôle recouverte de papier sulfurisé et les aplatir légèrement ... perso, certainement à cause du 3ème blanc, ma pâte était un peu trop moelleuse pour former les boules, j'ai donc posé des "pâtés" à l'aide d'une cuillère à soupe et j'ai saupoudré de sucre glace avant de mettre au four.

    Enfourner 10 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

    Laisser refroidir sur une grille avant de déguster.
    On peut les conserver quelques jours dans une boîte à biscuits.

     

    Observation : Avec mes changements de dernière minute, je ne savais pas trop où j'allais dans la confection de mes biscuits ... mais finalement, le goût d'amande était suffisamment prononcé et mes "pâtés" ont donné de beaux gros biscuits tendres et savoureux ... parfait !!!

     

    Gros biscuits Amaretti

     

    Gros biscuits Amaretti

     

     


    6 commentaires
  •  

    Sauté de porc à la crème de moutarde

    Source : Un mélange de recettes entre   Site Marmiton   et   Blog LaCuisineDeMimi

     

    Sauté de porc à la crème de moutarde

     

     

    Pour 4 personnes :

    Env. 600 g de sauté de porc ... ou comme moi un rôti de porc coupé en gros dés
    1 barquette de 200 g de lardons "allumette" fumés (facultatif)
    2 oignons épluchés et émincés
    3 carottes épluchées et coupées en rondelles
    1 petit boîte de champignons de Paris émincés (230g égoutté)
    2 CS d'huile d'olive
    25 cl d'eau chaude + 1 cube de bouillon de volaille dégraissé
    25 cl de vin blanc ... ou comme moi du Muscat
    3 CS de crème fraîche épaisse (15%)
    2 CS de moutarde
    1,5 CS de farine
    sel, poivre
    Mes herbes séchées du jardin "thym/romarin"

     

     

    Préparer le jus de bouillon en mélangeant dans un bol verseur : l'eau chaude et le cube de bouillon, laisser fondre un instant puis ajouter le vin, les herbes, sel, poivre. Réserver.

    Faire revenir les lardons et les morceaux d'oignon dans une cocotte avec l'huile d'olive.
    Ajouter les cubes de viande, les laisser colorer sur chaque face puis les saupoudrer de farine. Mélanger.
    Verser le jus de bouillon puis ajouter les carottes et les champignons rincés et égouttés. Mélanger, couvrir et laisser mijoter à feu doux 1h en remuant de temps en temps.

    Au bout de ce temps, préparer dans un bol le mélange moutarde/crème et verser dans la cocotte. Bien mélanger et laisser encore un instant à découvert le temps de réchauffer le tout et de lier la sauce.

     

    Observation : Une viande tendre avec ses légumes qui se noient dans une sauce onctueuse et savoureuse ... ce plat en cocotte est un régal !!!!

     

    Sauté de porc à la crème de moutarde

     


    8 commentaires
  •  

    Je ne pouvais pas finir ces vacances dans le Lot-et-Garonne sans passer par Agen, capitale de la région et du pruneau et son pont-canal de la Garonne ... mais aussi découvrir Nérac et son château d'Henri IV ... Barbaste et son pont-moulin aux 4 tours ... Vianne et ses remparts.

    Toutefois, cette balade d'Automne n'est pas terminée car ma location de vacances était tout près de la "frontière" vers la Dordogne, et donc une suite de cette série s'imposera pour découvrir Bergerac et ses environs ... A bientôt donc pour des prochains articles "Automne en Dordogne" ...

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Agen

    Capitale du pruneau et en bordure de la Garonne, Agen nous promène dans son centre historique avec ses maisons anciennes à colombages et ses arcades, sa cathédrale St Caprais  et ses fresques colorées du XIXe siècle, ou encore le musée des Beaux-Arts installé dans quatre hôtels particuliers de la Renaissance.
    On peut découvrir également le pont-canal, un ouvrage long de 539 mètres qui permet au canal latéral à la Garonne d'enjamber le fleuve Garonne.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    La Voie Verte du canal de Garonne

    Ombragée de platanes centenaires et longeant le canal, la Voie Verte du canal de Garonne, d'une longueur de 87 kilomètres, constitue un excellent moyen de partir à la rencontre des richesses naturelles et bâties du Lot-et-Garonne que ce soit à pied, à vélo ou en bateau.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Nérac

    Capitale de l'Albret, la cité médiévale et Renaissance de Nérac, nichée sur les bords de la Baïse, enchante le regard par son charme pittoresque. Le vieux Nérac forme en effet un ensemble particulièrement harmonieux, avec ses maisons anciennes, ses quais et son pont gothique enjambant les eaux de la Baïse.

    Ancien fief des seigneurs d'Albret, puis résidence du futur roi Henri IV et de son épouse la reine Margot de 1577 à 1582, le château de Nérac, édifié du XIVe au XVIe siècle, conserve de son logis seigneurial une aile Renaissance agrémentée d'une splendide galerie.
    L'ancien parc du château permet d'aller flâner le long de la Baïse, au gré des fontaines, statues et essences centenaires.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Barbaste

    Pont roman du XIIIe siècle. Moulin fortifié remarquable avec ses 4 tours.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Vianne

    Les premières fortifications de la ville sont construites au début du XIVe siècle, juste avant le début de la guerre de Cent Ans (1337). Elles se constituent d’une muraille d’enceinte de 1,250 km, de quatre tours carrées (non couvertes à l’époque) et de tours rondes (il en reste deux aujourd’hui)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Saint-Jacques au cognac et sauce crème persillée

    Source :  recette WW  revue légèrement à ma façon

     

    Saint-Jacques au cognac et sauce crème persillée

     

     

    Pour 2 personnes :
    8 belles St Jacques avec corail
    2 cc de margarine 60%

    4 cc de cognac
    2 belles CS de crème fraîche 15%
    du persil haché

    1 belle cc d'ail en poudre
    sel, poivre

     

     

    Essuyer les noix de Saint-Jacques avec un papier absorbant. Les faire revenir dans une poêle avec le beurre et les laisser cuire à peine 2 mn de chaque côté.

    Verser le cognac, faire flamber, puis baisser le feu. Ajouter la crème mélangée avec ail, persil, sel, poivre, bien mélanger et laisser mijoter à feu très doux 5 minutes. Présenter dans des coquilles de St Jacques et servir aussitôt.

    Observation : oh la la !!! quel délice !!!!
    A voir une prochaine fois avec quelques petits morceaux de champignons pour en faire un plat complet ...

     

    Saint-Jacques au cognac et sauce crème persillée

     

    Saint-Jacques au cognac et sauce crème persillée

     


    7 commentaires
  •  

    BRIOCHE DES ROIS (3ème)

    Je remonte cette superbe brioche des rois faite en 2014 et qui avait eu un beau succès !!!

    Source : sur une idée du blog   Variations gourmandes  mais recette et façonnage revus totalement à ma façon

     

    Brioche des Rois  (3ème)

     

    Pour 10 à 12 parts :

    300 g de farine spécial brioche

    50 g de sucre semoule

    2 sachets de sucre vanillé

    2 oeufs

    8 cl de lait

    1 sachet de levure Briochin

    90 g de beurre

    une pincée de sel

    120 g de fruits confits en dés

     

    un peu de lait sucré pour la dorure

    de la confiture ou gelée pour le glaçage

    sucre en grains et quelques cerises confites pour la déco

    facultatif : 1 fève, 1 couronne

     

     

    Mettre dans la MAP : le beurre ramolli, les oeufs battus en omelette avec le lait, les sucres, le sel, la farine, la levure. Programme Pâte.

    A la fin du programme, déposer la pâte sur une table farinée, étaler la pâte à l'aide d'un rouleau et répartir les dés de fruits confits sur la pâte (on peut également ajouter une fève). Rouler la pâte et faire joindre les 2 bouts.

    Déposer la brioche sur une plaque recouverte d'une feuille de cuisson, la recouvrir d'un linge et laisser lever 1 heure dans un endroit sans courant d'air ... perso, près du radiateur.

    Préchauffer le four à 180 °C.

    Badigeonner la brioche d'un peu de lait sucré et parsemer de quelques grains de sucre.

    Enfourner pour 20 à 25 minutes environ en surveillant la coloration. Sortir la brioche du four et laisser tiédir.

    Faire chauffer de la confiture ou gelée avec un peu d'eau. Déposer la brioche sur un plat de service et la badigeonner de ce nappage à l'aide d'un pinceau. Décorer avec quelques fruits confits.

     

    Observation : une très bonne brioche au p'tit goût de Panettone grâce aux dés de fruits confits qui sont à l'intérieur ... sa mie est moelleuse et légère ... bref, un régal !!!

     

    Brioche des Rois  (3ème)

    Brioche des Rois  (3ème)

     

     


    9 commentaires