•  

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

    Source : D'après un mélange d'idées du Blog LesPetitsPlatsdeManuela   et du   Blog Unsiphonfonfon (rajout de chair à saucisse dans la farce) ... recette et cuisson revues à ma façon

     

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

     

     

    Pour 4 personnes :

    4 cailles natures prêtes à cuire
    150 g de marrons cuits au naturel
    3 petites pommes
    100 g de chair à saucisse
    1 oeuf
    2 CS de d'armagnac
    sel, poivre
    Pour la sauce :
    45 g de beurre

    1 petit oignon émincé
    2 CS d'armagnac
    25 cl d'eau
    3 cc de fond de volaille
    35 g de foie gras

     

     

     

    Peler, épépiner et couper en morceaux les pommes. Les mettre dans le bol du mixeur avec les morceaux de marrons, la chair à saucisse, l'oeuf, l'armagnac, sel, poivre, et mixer par à coup jusqu'à obtenir un hachis grossier.

    Garnir les cailles de cette farce et coudre l'ouverture avec de la ficelle de cuisine ... perso, j'ai refermé avec des pics en bois (cure-dents).

    Dans une cocotte, faire revenir l'oignon émincé dans le beurre puis ajouter les cailles farcies et les faire dorer sur toutes les faces.

    Dans un bol, mélanger l'eau et le fond de volaille ainsi que l'armagnac. Verser le tout dans la cocotte et faire cuire à couvert et à feu doux pendant 45 mn en remuant de temps en temps.
    Avant la fin de cuisson, si la sauce devient trop épaisse, rajouter un peu d'eau.

    Une fois les cailles cuites, les retirer de la cocotte et réserver.
    Rajouter à la sauce le morceau de foie gras, bien mélanger afin de faire fondre le morceau et laisser réduire un peu tout en continuant de remuer ... à ce stade, on peut mixer finement afin d'avoir une sauce lisse  ... moi je ne l'ai pas fait mais j'ai regretté car le rendu dans l'assiette aurait été plus joli.

    Servir aussitôt les cailles arrosées de sauce au foie gras et éventuellement accompagnées de pommes Duchesse.

    Pour info, après avoir farci les cailles, il me restait de la farce, je l'ai donc cuite à part dans une poêle avec du beurre et un peu d'eau ... d'où le rajout de farce dans une des assiettes ....

     

    Observation : La recette de Manuela était cuite au four et la sauce faite à part ... j'ai préféré faire cuire en cocotte pour garder une viande tendre, la sauce mijotant également en ayant juste le foie gras à rajouter en dernière minute. D'autre part, j'ai aimé la farce de Lady qui avait mis en plus de la chair à saucisse, j'ai juste complété avec un oeuf pour lier le tout.
    Avec tous ces changements, je ne savais pas trop où j'allais ... mais le résultat a été génial : viande, farce, sauce, tout était parfait !!!
    De plus, on pourrait croire que 4 CS d'armagnac entre la farce et la sauce ça fait beaucoup, mais comme le tout a mijoté dans la cocotte 3/4 d'heure, l'alcool a été évaporé doucement pendant la cuisson.

     

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

     

    Cailles farcies aux pommes et marrons, sauce au foie gras et à l'armagnac

     


    5 commentaires
  •  

    Huîtres chaudes à la charentaise

    Source : Blog Tangerinezest  

     

    Huîtres chaudes à la charentaise

     

     

    Pour 2 personnes :

    12 huîtres de Marennes n° 3
    2 petites échalotes
    1 CS de beurre
    2 CS de Pineau blanc
    1 belle CS de jus de citron
    3 CS de crème fraîche
    1 cc de persil haché
    un peu de poivre
    un peu de chapelure pour la dorure
    du gros sel pour caler et présenter les huîtres

     

     

     

    Ouvrir les huîtres, les décrocher des coquilles tout en les laissant dedans et vider l’eau. Réserver.

    Faire revenir les échalotes préalablement émincées dans le beurre. Quand elles commencent à blondir, ajouter le Pineau, le jus de citron, le poivre et le persil. Laisser réduire puis couper le feu. Ajouter la crème fraîche, bien mélanger et réserver.

    Préparer un plat à four en y versant 12 petits tas de gros sel. Reprendre une à une les huîtres, les vider de la 2ème eau et les poser chacune sur son tas de gros sel afin que toutes soient calées.

    Préchauffer le four en mode grill.

    Déposer une cuillère à café de sauce dans chacune des huîtres et saupoudrer légèrement de chapelure sur le dessus. Enfourner 5 à 6 minutes sous le grill le temps que la chapelure dore.

    Présenter sur 2 ardoises, 6 petits tas de gros sel et 6 huîtres dessus. Déguster immédiatement.

     

    Observation : 1ère fois que P'tit Mari et moi essayons des huîtres chaudes et bien, ce ne sera pas la dernière !!! L'huître est enveloppée dans cette petite sauce crémeuse au Pineau et légèrement gratinée ... c'est un régal !!!
    D'ailleurs, cette sauce peut être une idée pour accompagner d'autres fruits de mer dans des mini-cassolettes par exemple ... à voir ...

     

    Huîtres chaudes à la charentaise

     

    Huîtres chaudes à la charentaise

     


    8 commentaires
  •  

    Pour fêter Noël, voici quelques décorations de la très belle jardinerie de Royan.

    Pour P'tit Mari et moi, ce sera un bon repas à 2 ... en attendant un prochain Noël où la famille pourra se réunir.
    Nous pensons très fort à nos amours et nous leur faisons des millions de bisous !!!

    Bon Noël à toutes et à tous !!!!!!

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     

    Bon Noël 2016

     


    4 commentaires
  •  

    Tartelette amandine aux pommes

    Source : Site CuisineActuelle   ... recette revue à ma façon

     

    Tartelette amandine aux pommes

     

    Pour 6 tartelettes :

    1 pâte feuilletée du commerce
    3 pommes de taille moyenne
    100 g de poudre d'amandes  ...  j'ai mis 80 g
    100 g de beurre mou  ...  j'ai mis 80 g de margarine 60%
    100 g de sucre  ...  j'ai mis 80 g
    2 oeufs  ...  j'ai mis 1 oeuf
    quelques gouttes d'amande amère  ...  j'ai mis 1 CS de liqueur d'Amaretto
    rajout perso : 1 CS de crème fraîche épaisse 15%
    Pour le brillant : de la confiture d'abricot  ...  j'ai mis de la gelée de pomme

     

     

    Etaler la pâte et, à l'aide d'un bol retourné, couper les ronds et les disposer dans les moules à tartelette ... au besoin, pour faire au total les 6 fonds : récupérer les restes de pâte et étaler à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur une table légèrement farinée afin de pouvoir couper à nouveau un rond de bol.

    Dans un saladier, mettre la margarine (ou le beurre mou) avec le sucre et mélanger à la cuillère en bois. Ajouter l'oeuf, la poudre d'amandes, la liqueur Amaretto et la crème en mélangeant à chaque fois.
    Partager la crème d'amande dans chaque fond de tartelette.

    Préchauffer le four à 180°C.

    Éplucher les pommes, retirer le coeur avec un vide-pomme, couper les pommes en deux, tailler chaque demi-pomme en lamelles fines en gardant la forme de la moitié. Disposer dans les tartelettes les 6 moitiés de pommes coupées en appuyant légèrement dans la crème d'amande. Mettre à cuire au four environ 30 minutes.

    A la sortie du four, retirer les moules et disposer les gâteaux sur une planche.
    Pour donner du brillant : faire réchauffer la confiture ou la gelée de pomme et badigeonner les tartelettes à l'aide d'un pinceau de cuisine. Présenter selon son envie et servir tiède ou froid.

     

    Observation : Wouahou !!!! ... une fine pâte feuilletée et une crème d'amande suffisamment moelleuse tout en restant légère pour accompagner les lamelles de pommes, le tout encore tiède ..... un pur délice !!!!

     

    Tartelette amandine aux pommes

     

    Tartelette amandine aux pommes

     


    5 commentaires
  •  

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

    Source : Un mélange d'idées de   Blog PassionSucrée   et   Blog ChezAurélie  ...  recette fait à ma façon

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

     

    Pain d'épices :
    280 g de farine
    50 g de beurre
    50 g de sucre roux
    1 œuf
    100 g de miel liquide
    1 cc de cannelle en poudre
    1 cc du gingembre en poudre (ou mélange "quatre-épices")
    1 cc de levure chimique
    Glaçage :
    1 blanc d'oeuf
    180 g de sucre glace
    Décoration :
    1 plateau de présentation
    des sujets en sucre
    des tubes alimentaires de marquage blanc et rose
    du sucre glace
    du sucre doré
    des décos de Noël
     

     

     

     

    Faire chauffer doucement dans une casserole le miel avec le sucre et le beurre. Laisser refroidir puis ajouter l'oeuf, bien fouetter le tout.

    Dans un saladier, mélanger la farine avec la levure et les épices. Ajouter la préparation au miel. Bien mélanger jusqu'à obtenir une boule de pâte.

    Sur une table farinée, étaler la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie puis découper les formes du traîneau avec un couteau (voir mon modèle plus bas et mon explication). Les disposer sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier de cuisson en les espaçant un peu. Faire cuire dans un four préchauffé à 200°C environ 7 à 8 minutes (surveiller la cuisson *) ...
    * effectivement, la fin de cuisson se joue à pas grand chose ... 1 ou 2 mn de trop et les morceaux de mon traîneau ont eu un peu trop chaud !

    Perso, comme il me restait de la pâte, j'ai confectionné en plus des biscuits avec des emporte-pièces et que j'ai fait cuire dans un 2ème temps.

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Laisser refroidir le tout sur une grille et, pendant ce temps, préparer le glaçage en mélangeant au batteur électrique le blanc d'oeuf avec le sucre glace.

    Ensuite, assembler les éléments du traîneau grâce au glaçage qui sert de "colle" ... attention à bien mettre le joli côté vers l'extérieur du traîneau ... perso, je me suis trompée pour le dos du traîneau et le rendu était moins net même en rajoutant mon petit éléphant en sucre pour essayer de cacher mon erreur !!!

    Puis mettre également du glaçage sur tous les bords pour faire "la neige" et décorer suivant ses envies ...
    Perso, ayant pas mal de petites fleurs en sucre, je les ai collées avec un peu de glaçage, j'ai fait des serpentins de rubans rose brillant, j'ai présenté le traîneau sur un plateau, j'ai disposé dedans le Père Noël et ses cadeaux ... puis j'ai saupoudré de sucre glace/sucre doré sur tout le plateau et j'ai mis en condition les rennes et des petits personnages de Noël. J'ai également présenté quelques-uns de mes biscuits en pain d'épices.

     

    Observation : Dans ce genre de "délire" ... et même si le gâteau ou le biscuit est très bon, (ce qui est le cas ici avec un bon goût et une bonne texture de biscuit en pain d'épices) ... tout est dans la déco car sinon on n'a pas un réel rendu de l'objet en question.

    E là, que je suis contente !!!! Je le trouve très beau mon traîneau !!!!
    Bon ok, je me la "pète un peu" mais j'avoue que je ne pensais pas le tout aussi mignon que ça, même avec mes petits accessoires de Noël pour créer l'ambiance.

    Pour marquer l'évènement, j'ai pris beaucoup de photos d'une première présentation ... et bien sûr pour corser le tout, j'ai changé de plateau pour avoir un autre visuel et hop, une autre série de photos ... ensuite le problème a été de choisir celles destinées au blog ... j'ai eu du mal à trancher alors voilà une série des 2 façons (la 2ème ayant en plus mes biscuits) !!!

     

    On peut constater que j'ai changé la taille du socle ... en effet, mon socle s'est trouvé un peu trop petit et je n'ai pas pu fixer mes côtés de traîneau dessus mais j'ai dû coller bord à bord.

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices
    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     

    Le traîneau du Père Noël en pain d'épices

     


    7 commentaires
  •  

    Pommes de terre sarladaises aux girolles et au lomo

    Source : Blog SaveurEtCuisine ... recette revue à ma façon

     

    Pommes de terre sarladaises aux girolles

     

    Pour 2 personnes :

    500 g de pommes de terre
    1 CS de graisse de canard ... j'ai mis de l'huile d'olive et plusieurs cuillères au fur et à mesure de la cuisson
    des cèpes ou des girolles ... j'ai pris un petit bocal de girolles
    de l'ail ... j'ai mis 1 CS de poudre d'ail en flacon
    2 CS de persil frais haché
    sel, poivre

    rajout perso :  quelques tranches de mon lomo maison ... certes, du magret de canard séché aurait été plus approprié pour une sarladaise ... toutefois, mon lomo de porc séché l'a bien remplacé.
    Voir mes articles du lomo   ICI   ou  LA

     

     

     

    Recette initiale :
    Eplucher les pommes de terre et les couper en rondelles fines. Les laver et les essuyer dans un torchon. Faire chauffer la graisse de canard dans une sauteuse, quand celle-ci est chaude, y jeter les pommes de terre de façon à les faire rissoler. Saler et poivrer.
    Quand les pommes de terre sont rissolées, les faire suer en couvrant 2 à 3 mn. Découvrir et retourner délicatement avec une spatule. Laisser cuire à découvert.
    Ajouter l'ail coupé finement, le persil ciselé et les cèpes préalablement rissolées dans un peu d'huile sans couvercle. Servir bien chaud.

     

    Voici ma façon de faire :
    Mettre les pommes de terre dans une grande casserole d'eau avec 2 ou 3 feuilles de laurier, seulement les pré-cuire afin de poursuivre la cuisson à la poêle.
    Puis les égoutter et laisser tiédir. Ensuite les éplucher et les couper en rondelles.
    Faire rissoler les rondelles de pommes de terre dans une poêle avec l'huile d'olive, sel, poivre, ail, persil. Finir la cuisson ainsi en mélangeant de temps en temps avec une cuillère en bois ... si besoin, ajouter de l'huile d'olive pour éviter que les pommes de terre attachent.

    Pendant ce temps, après avoir rincer et égoutter les girolles, les faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile, le temps de les réchauffer.

    Servir à l'assiette, la poêlée de pommes de terre accompagnée des girolles et de quelques tranches de lomo.

     

    Observation : Voilà une assiette complète et gourmande qui a été très appréciée !!!!!

     

    Pommes de terre sarladaises aux girolles

     

    Pommes de terre sarladaises aux girolles

     

     


    7 commentaires
  •  

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

    Source : Fiche d'un supermarché

     

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

     

    Pour 4 personnes :
    300 g de noix de St Jacques sans corail
    250 g de crevettes roses
    30 g de beurre ... margarine 60%
    30 cl de vin blanc sec ... j'ai remplacé par du Muscat ambré
    15 cl de crème fraîche liquide ... du 15%
    2 cc de curry
    sel, poivre
    rajout perso :
    2 échalotes
    1 petite boîte de champignons de Paris

     

    Rincer et éponger les champignons sur du papier absorbant. Réserver.

    Faire revenir les échalotes émincées dans la moitié de la margarine puis ajouter les noix de St Jacques et les poêler 20 secondes sur chaque face. Réserver.

    Décortiquer les crevettes. Mettre dans une poêle les déchets tête/queue/carcasse et les faire revenir dans le reste de la margarine. Ajouter le vin, sel, poivre, curry et laisser mijoter 6 ou 7 minutes à feu vif. Filtrer cette sauce en la récupérant dans une casserole et ajouter la crème fraîche.

    Préchauffer le four à 210°C.
    Dans chaque cassolette, partager les noix de St Jacques (*), les crevettes et les champignons.

    (*) Dans le bol où étaient disposées les St Jacques, j'ai récupéré du jus et des petits morceaux d'échalotes que j'ai versé et mélangé dans la sauce.

    Répartir la sauce dans les cassolettes, fermer avec leur couvercle et enfourner pour 15 mn.
    Servir aussitôt.

     

    Observation : J'ai complété mes cassolettes avec des champignons pour en faire un plat complet, mais j'aurai pu aussi accompagner avec un peu de riz, celui-ci aurait absorbé un peu de sauce .... une sauce tellement divine qu'il a fallu une grosse tartine de pain pour bien "éponger" la cassolette !!!

     

     

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

    Duo de St Jacques et Crevettes au curry

     


    5 commentaires
  • Mannalas de la St Nicolas

    Source : pour la forme coupée aux ciseaux Blog Papilles et Pupilles et Le journal des femmes ... pour la recette et la forme à l'emporte-pièce Blog Les recettes de l'alsacienne

    Je remonte cette recette de 2010 de mon ancien blog signé Ghislaine58 .... des délicieuses petites brioches en forme de bonhommes, une spécialité alsacienne pour la St Nicolas.

     

    Mannalas de la St Nicolas

     

    Pour la petite histoire : De l'alsacien "petit bonhomme", un mannala (ou dit également mannele) est une sorte de pain au lait en forme de petit bonhomme. Le mannala est servi en Alsace pour la Saint-Nicolas (le 6 décembre) avec un chocolat chaud.

     

    Pour 4 à 6 mannalas :

    250g de farine
    50g de sucre
    1 sucre vanillé
    50g de beurre ramolli
    1 oeuf
    1 pincée de sel
    100g de lait
    1/2 sachet de levure Briochin
    Pour la déco : des raisins secs (ou des pépites de chocolat)
    Pour la dorure : lait sucré (ou un jaune d'oeuf avec un peu de lait)

     

     

    Mettre dans la MAP : l'oeuf mélangé avec le lait, les morceaux de beurre, les sucres, le sel, la farine, la levure. Programme PATE

    A la fin du programme, poser la pâte sur une table de travail farinée et procéder à la découpe selon son choix ... perso, j'avais l'emporte-pièce mais j'ai tenu à procéder également avec les ciseaux pour essayer.

    Découpe avec les ciseaux  : Séparer la pâte en 4, 5 ou 6 boules, former des boudins en les roulant dans les mains. Puis les façonner chacun en forme de bonhomme à l'aide de ciseaux pour les jambes et les bras et en étirant une extrémité du boudin pour la tête. Décorer chaque bonhomme en ajoutant des raisins secs pour les yeux et le gilet.

     

    Découpe à l'emporte-pièce :

    Aplatir légèrement la pâte et découper la forme du bonhomme avec l'emporte-pièce (le nombre de mannalas peut varier selon la grandeur de l'emporte-pièce). Décorer avec les raisins secs.

     

    Mannalas de la St Nicolas

     

    Une fois les bonhommes confectionnés, les placer sur la plaque du four recouverte d'une feuille de cuisson, les recouvrir d'un torchon et laisser lever 30 mn dans un endroit tiède (près du radiateur).

     

    A la fin du temps, badigeonner les bonhommes de lait sucré (ou d'un jaune d'oeuf mélangé avec un peu de lait). Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant environ 20 mn.

     

     

     

    Observation : C'est sûr que mes 2 bonhommes à l'emporte-pièce sont mieux faits que les 3 autres coupés aux ciseaux ... mais bon ... c'est pas trop mal !

    Mais le principal est que St Nicolas et Père Fouettard ont apprécié mes mannalas !

    En effet, comment ne pas succomber au goût extra de ces bonhommes et à sa pâte toute douce et légère à souhait ... un délice !!!

     

    Mannalas de la St Nicolas

    Mannalas de la St Nicolas

     


    9 commentaires
  •  

    Flamusse aux pommes

    Source : Fiche d'un magazine

     

    Flamusse aux pommes

     

    Pour 6 personnes :

    3 pommes
    4 oeufs
    25 cl de lait ... écrémé
    10 cl de crème fraîche épaisse ... du 15%
    80 g de raisins secs ... j'ai mis moitié blonds et bruns
    4 CS de rhum
    80 g de sucre
    50 g de farine
    1 cc rase de levure chimique
    1 sachet de sucre vanillé
    15 g de beurre ... ou margarine

     

    Préchauffer le four à 180°C. Dans un bol, réhydrater les raisins avec le rhum. Eplucher les pommes, les épépiner et les couper en quartiers un peu épais.

    Beurrer un plat pour le four, répartir les pommes et les raisins égouttés ... un conseil : ce gâteau étant une copie d'un clafoutis, il ne peut pas se démouler ... il faut donc prendre un plat qui servira également de présentation (j'ai oublié ce détail et mon plat "tefal" pas très joli pour être sur une table !).

    Dans une terrine, battre les oeufs avec les sucres, ajouter la farine mélangée à la levure, puis la crème et le lait ... perso, j'ai ajouté le reste de rhum du petit bol des raisins.

    Verser la préparation sur les pommes/raisins et enfourner pour environ 40 mn. A déguster tiède, c'est encore meilleur !

     

    Observation :  Un gâteau bien moelleux et parfumé, un régal !!!

     

     

    Flamusse aux pommes

     


    8 commentaires
  •  

    Poulet cocotte "grand-mère"

    Source : Ancienne recette WW et revue à ma façon

     

    Poulet cocotte "grand-mère"

     

    Pour 4 personnes :

    500g de blancs de poulet
    1 kg de pommes de terre ... je trouve que 800g suffisent
    60g de bacon coupé en lanières ... j'ai mis 100g de lardons fumés
    1 boîte de champignons émincés en conserve (230g égouttés)
    1 oignon
    3 cc de margarine
    12,5 cl de vin blanc sec ... j'ai mis 15 cl de vin rosé
    1 petit bouillon cube de volaille dégraissé
    Bouquet garni ... j'ai mis un mélange d'herbes de Provence
    Feuilles de laurier et poivre (pas de sel, le bacon ou lardons vont donner le goût du sel)

    rajout perso :
    un reste de crème liquide 15%, soit 5 cl

    une pincée de piment d'Espelette

     

    Peler les pommes de terre, les couper en cubes, les laver. Les déposer dans un faitout rempli d'eau, ajouter 2 ou 3 feuilles de laurier et faire cuire une vingtaine de minutes (à surveiller, les pommes de terre doivent être cuites mais encore fermes). Puis les égoutter, les laisser dans le faitout avec son couvercle afin de maintenir au chaud.

    Egoutter les champignons. Eplucher l'oignon et l'émincer. Couper le poulet en lamelles un peu épaisses.

    Dans une cocotte, chauffer la margarine et faire revenir l'oignon, puis les lardons (ou bacon). Ajouter les blancs de poulet et faire cuire sur toutes les faces.

    Mouiller avec le vin et ajouter le poivre, les aromates et le cube de bouillon ... + piment d'Espelette et crème liquide. Bien mélanger. Ajouter les pommes de terre et les champignons. Laisser mijoter à feu doux 10 minutes et à couvert, le temps de réchauffer les légumes.

    Présenter dans le plat de service et servir aussitôt.

     

    Observation : La recette originale était faite en "cocotte-minute" avec viande et légumes ensemble ... j'ai préféré faire en version "cocotte en fonte" en cuisant mes pommes de terre à part et j'ai également changé quelques ingrédients.
    Tout ces changements n'ont rien enlevé à la saveur du plat, bien au contraire ... P'tit mari et moi-même l'avons beaucoup apprécié ... et comme la quantité était pour 4 parts, on a pu se régaler encore une fois au repas du lendemain !!

     


    8 commentaires
  •  

    Crevettes et surimi à la sauce aigre-douce

    Source : Blog LesDélicesd'Hélène - recette WW à l'origine avec seulement des crevettes mais j'ai fait avec ma réserve du congélateur

     

    Crevettes et surimi à la sauce aigre-douce

     

    Pour 4 personnes :

    490g de crevettes décortiquées ... j'ai mis 250 g de crevettes décortiquées + 250 g de bâtons de surimi
    400g de dés de tomates
    1 oignon émincé
    20 cl de jus d'orange
    1 CS de sauce soja
    2 cc de vinaigre de vin
    1 CS de maïzena
    2 cc de ketchup
    1 cc d'huile d'olive
    1 CS de sucre en poudre
    en accompagnement : 200 g de riz cru

     

     

    Dans un bol mélanger le jus de fruit, la sauce soja, la maïzena, le ketchup, le sucre et le vinaigre. Réserver.

    Dans une grande poêle, faire revenir les morceaux d'oignon avec l'huile d'olive, ils doivent devenir fondants. Ajouter les dés de tomates et les crevettes ... et les bâtons de surimi coupés en 2 ... laisser prendre 5 mn puis ajouter la sauce.

    Laisser mijoter environ 20mn à feu doux jusqu'à ce que la sauce ait une belle consistance.

    Pendant ce temps, faire cuire le riz.

    Quand tout est prêt, servir aussitôt.

     

    Observation : Pour ce plat, j'ai fait moitié crevette/surimi ... et même si les 2 ingrédients allaient bien ensemble, P'tit mari aurait préféré moins de surimi et plus de crevettes ... donc à revoir mais qu'avec des crevettes.

    Quant à la sauce ... wouahou !!! elle est géniale et se rapproche parfaitement de celle que l'on connaît dans le commerce avec son petit goût sucré et sa texture délicate !!!!

    Sauce à refaire absolument mais la prochaine fois avec des dés d'ananas façon créole pour accompagner des morceaux d'escalopes de poulet ...

     

    Crevettes et surimi à la sauce aigre-douce

     

    Crevettes et surimi à la sauce aigre-douce

     


    4 commentaires
  •  

    L'Abbaye de Fontdouce, que j'ai visitée en 2012, est une jolie curiosité sur les terres romanes près de Saintes.

     

    Abbaye de Fontdouce

     

     

    Située en Charente-Maritime, au coeur de la Saintonge Romane à seulement 15 km de Saintes et 45 km de Royan, l’Abbaye de Fontdouce est fondée vers 1111 sur les bords de la "Fontaine Douce" par Guillaume de Conchamp, Seigneur de Taillebourg.

    L'Abbaye de Fontdouce devient une puissance régionale à partir du 13ème siècle et obtient le titre d’Abbaye Royale au 15ème siècle. Puis elle subit les affres des Guerres de Religion au 16ème siècle. Cependant, les différentes salles qui ont été conservées jusqu’à ce jour révèlent l’ampleur du monastère à son apogée.

    Acquise par la famille Boutinet il y a près de 200 ans, l’Abbaye est transmise depuis lors de génération en génération. A partir de 1970, Fontdouce est l’objet d’une restauration continue. Ainsi, au fil des années, plusieurs salles de l’abbaye ont peu à peu retrouvé leur splendeur d’origine.

    En 1986, l’intégralité du monastère est classée "Monument Historique". On y organise chaque année des expositions, des concerts, des stages de chant et de nombreuses autres animations.

     

    Abbaye de Fontdouce

     

    Abbaye de Fontdouce

     

    Abbaye de Fontdouce

     

    Abbaye de Fontdouce

     

    Abbaye de Fontdouce

     

    Abbaye de Fontdouce

     

    Abbaye de Fontdouce

     

    Abbaye de Fontdouce

     

     Abbaye de Fontdouce

     


    8 commentaires
  •  

    Lomo 2ème

    A la maison, on a tellement apprécié le 1er lomo  ...  voir  ICI   ...  qu'il y a un mois, j'ai profité d'une promo de mon supermarché pour faire, non pas 1 filet mignon de porc séché, mais 2 filets mignons afin d'avoir 2 "saucissons" de Lomo.

     

    Lomo et Beaujolais nouveau

     

     

    Pour cette fois-ci,  j'ai laissé la viande 16 heures dans le gros sel (les filets mignons n'étaient pas épais).
    Ensuite, comme la 1ère fois, bien laver et essuyer la viande.
    Pour l'enrobage, j'ai préparé un mélange "herbes thym/romarin + paprika + piment doux". 
    Enfin, comme la 1ère fois, bien envelopper dans un torchon, bien serrer et laisser 3 semaines dans le bas du frigo.

     

    J'avais noté sur un papier que la fin des 3 semaines amenait au 17 novembre .... sans me rendre compte que ce jour-là était également l'arrivée du Beaujolais Nouveau !!!

    C'est donc avec une évidence que nous avons dégusté quelques rondelles de Lomo sur des tartines de pain et avec le verre de vin nouveau ...

    Résultat : un Lomo qui n'a pas déçu et aussi bon que la 1ère fois,  un Beaujolais fruité à coeur et qui passe en douceur ... bref, un petit moment de bonheur !!!

     

    Lomo et Beaujolais Nouveau

     

    Lomo et Beaujolais Nouveau

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    Gratin de poires au cacao

    Source : Fiche de mon classeur

     

    Gratin de poires au cacao

     

     

    Pour 4 ramequins .... perso j'ai pu en faire 6 :

    2 poires
    40 g de farine
    1 CS de cacao en poudre ... dans mon placard, du chocolat en poudre Banania (voir *)
    2 oeufs ... j'ai mis 3 petits
    35 cl de lait demi-écrémé
    30 g de sucre en poudre
    1 pincée de sel
    du beurre ou de la margarine pour les moules

     

     

    Préchauffer le four à 190°C

    Peler, épépiner les poires et les couper en dés.

    Margariner légèrement les moules et disposer les morceaux de poires.

    Mélanger dans un saladier : la farine, le cacao, la pincée de sel. Ajouter les oeufs battus avec le sucre et le lait. Mélanger le tout et verser sur les poires.

    Mettre à cuire au four environ 25 mn. Servir tiède.

     

    * On peut constater que mon chocolat est très clair  ... il est peut-être préférable d'utiliser du cacao de pâtisserie pour avoir une belle couleur foncée ...

    Gratin de poires au cacao

     

    Observation : Servir tiède pour que la crème soit moelleuse ... et même avec ma poudre de chocolat trop claire, ces ramequins étaient délicieux !!

     

    Gratin de poires au cacao

     

     


    8 commentaires
  •  

    Spaghettis à la crème, aux lardons et champignons

    Source :  Site CuisineActuelle  ...  recette légèrement revue à ma façon

     

     

    Spaghettis à la crème, aux lardons et champignons

     

    Pour 4 personnes  ... perso, voir même pour 5 ou 6, suivant les appétits de chacun :

    500 g de spaghetti
    200 g de lardons fumés
    1 petite boîte de champignons émincés
    20 cl de crème liquide
    10 cl de crème épaisse
    du parmesan râpé ou de l'emmental râpé
    une pincée de gros sel
    du poivre

     

     

     

    Dans un faitout rempli d'eau bouillante et une pincée de gros sel, faire cuire les pâtes selon le temps indiqué sur le paquet (al dente).

    Dans une casserole, faire dorer les lardons (pas besoin de matière grasse).
    Une fois les lardons cuits, verser les crèmes, ajouter les champignons rincés et égouttés, ainsi que du poivre (pas de sel, les lardons donnant déjà le goût salé). Bien mélanger le tout à feu doux, le temps de réchauffer tous les ingrédients.

    Egoutter les pâtes à l'aide d'une passoire et les remettre dans le faitout, ajouter la sauce crème/lardons/champignons, bien mélanger le tout et servir aussitôt. A chacun de parsemer la quantité désirée de râpé de parmesan ou d'emmental ... (*)

    (*) perso, avant de tout mélanger ensemble, j'ai voulu présenter mon assiette autrement avec les spaghettis en forme de nid et au centre une petite louche d'ingrédients, le tout parsemer d'un peu de parmesan ...
    P'tit mari a préféré une assiette bien mélangée avec du râpé d'emmental.

     

    Observation : Un plat tout simple mais oh combien délicieux !!!!

     

    Spaghettis à la crème, aux lardons et champignons

     


    6 commentaires
  •  

    Soupe de carottes

    Source : Fiche d'un magazine ... légèrement revue à ma façon

     

    Soupe de carottes

     

    Pour 4 personnes  ... mais pour 6 personnes avec mes rajouts

    500 g de carottes
    rajout : 1 belle pomme de terre
    1 cube de bouillon de volaille
    75 cl d'eau ... j'ai mis 1 litre d'eau  (+ 20 cl voir **)
    2 CS de ciboulette ciselée
    2 CS de pignons de pin
    rajout : 1 portion de St Morêt

     

     

    Eplucher et couper en petits morceaux les carottes et la pomme de terre. Les faire cuire dans une grande casserole avec le litre d'eau et le bouillon de volaille pendant environ 20 mn.

    A la fin de la cuisson, ajouter le St Morêt et mixer jusqu'à avoir une consistance veloutée ... ** la consistance étant un peu épaisse à mon goût, j'ai ajouté 20 cl d'eau pour un rendu un peu plus fluide.

    Servir en parsemant dans l'assiette un peu de ciboulette ciselée et quelques pignons de pin.

    Observation : Une soupe presque un velouté tellement que ce potage est tout en douceur ... c'est très bon et réconfortant en cette période d'automne !!!

     

     


    5 commentaires
  •  

    Tarte amandine aux prunes

    Source : Blog BinomeGourmand - recette revue à ma façon

     

    Tarte amandine aux prunes

     

    Pour 6 personnes :

    1 rouleau de pâte feuilletée du commerce pour un moule de 24 cm
    600 g de prunes rouges
    30 g de sucre cassonade

    Pour la crème à l'amande :
    20 cl de crème fraîche (liquide ou épaisse peu importe)
    70 g de sucre en poudre
    3 œufs
    50 g de poudre d’amandes
    1 sachet de sucre vanillé
    quelques amandes effilées

     

     

    Préchauffer le four à 200°C

    Laver les prunes, les sécher puis les couper en deux pour les dénoyauter. Si ce sont des grosses prunes, les couper en 3 ou 4 lamelles selon la grosseur des prunes ... perso, j'ai laissé en 2. Réserver.

    Préparer la crème d’amandes : dans un saladier mélanger les oeufs avec les sucres, puis ajouter la crème fraîche et la poudre d’amandes.

    Étaler la pâte dans un moule à tarte avec sa feuille de cuisson et piquer le fond avec une fourchette.

    Verser la préparation sur le fond de pâte puis disposer ensuite les morceaux de prunes (peau vers le bas). Saupoudrer de sucre cassonade et parsemer d'une poignée d'amandes effilées.

    Mettre à cuire au four pendant 10 mn à 200°C, puis baisser la température à 180° et continuer la cuisson de 20 à 25 mn. Laisser refroidir avant de servir.

     

    Observation : Cette tarte aux prunes avec sa crème à l'amande est vraiment délicieuse !!!

     

    Tarte amandine aux prunes

    Tarte amandine aux prunes


    7 commentaires
  •  

    Tajine de poulet aux figues

    Source : Site Marmiton  et  Blog LesJoyauxDeShérazade   ... recette revue à ma façon

     

    Tajine de poulet aux figues

     

     

    pour 4 personnes :

    - 8 pilons de poulet
    - 8 belles figues
    - 3 CS d'huile d'olive
    - 2 oignons
    - 1 cc de poudre d'ail
    - 1 cc de gingembre
    - 1 cc de curcuma
    - 1 cc d'épices marocaine
    - 15 cl de vin blanc + 15 cl d'eau
    - sel, poivre

    - 1 cc de cannelle
    - 3 CS de miel
    - 1 sachet de semoule Epices du Monde
    - des amandes effilées
    - des pignons de pin
    - des grains de raisin noir

     

     

    Perso, j'ai enlevé la peau des pilons de poulet, afin qu'à la cuisson la chair soit bien enveloppée de sauce épicée.

    Dans une cocotte, faire dorer dans l'huile d'olive les oignons émincés, ajouter les poudres d'ail, de gingembre, de curcuma, des épices marocaines. Bien mélanger.

    Ajouter les pilons de poulet et les faire revenir dans les épices. Saler, poivrer, ajouter l'eau et le vin, remuer et faire cuire à couvert pendant 40 min à feu moyen ... perso, j'ai préféré à feu doux.
    Ensuite, ajouter la cannelle, le miel et faire réduire pendant quelques minutes à découvert.

    Laver et couper les figues en 2, les mettre dans la cocotte et laisser pendant 10 min à feu doux, toujours à découvert, en remuant 1 ou 2 fois très légèrement pour ne pas éclater les figues.

    Pendant ce temps, cuire de la semoule comme indiqué sur le paquet ... perso, j'utilise la semoule "Epices du monde" de Tipiak.

    Présenter dans un tajine, parsemer de quelques amandes effilées, pignons de pin et grains de raisin noir.
    Puis servir à l'assiette : 2 pilons de poulet, 4 demi-figues, 3 CS de semoule, le tout mouillé avec la sauce aux épices.

     

    Observation : Un plat parfumé et qui fait voyager ..... un régal de saveur !!!!!

     

    Tajine de poulet aux figues

     

    Tajine de poulet aux figues

     

    Tajine de poulet aux figues

     


    6 commentaires
  •  

    Coquille de noix de St Jacques et sa sauce crémeuse au Muscat et aux Girolles

    Source : Un mélange d'idées d'après  le Site CuisineAZ ,  le Blog ParulineEnCuisine ,  le Blog LaCuisinedeDany    ... ma liste d'ingrédients et ma recette sont notées avec mes changements

     

    Coquille de noix de St Jacques et sa sauce crémeuse au Muscat et aux Girolles

     

    Pour 4 personnes en plat principal :

    20 noix de St-Jacques avec corail
    2 flacons de girolles soit 370 g net égoutté
    2 échalotes
    20 cl de Muscat (ou de vin blanc)
    20 cl de crème fraîche épaisse 15%
    40 g de beurre
    1 CS de persil haché
    sel, poivre

     

     

    Enlever les noix de St Jacques de leur coquille, les rincer, les égoutter et les sécher. Réserver.
    Rincer et égoutter les girolles. Réserver.

    Emincer les échalotes et les faire suer dans 20 g de beurre. Ajouter le Muscat (ou le vin blanc), laisser réduire quelques minutes. Ajouter la crème, persil, sel, poivre, mélanger. Laisser à nouveau réduire un court instant.

    Ajouter les girolles bien égouttées et maintenir au chaud à feu très doux en remuant de temps en temps.

    Pendant ce temps, poêler les noix de St-Jacques dans le reste du beurre 2 mn sur chaque face (plus ou moins longtemps suivant la grosseur des noix).

    Présenter suivant son désir ... perso, j'ai mis un fond de sauce dans des coquilles vides, j'ai disposé 5 noix de St Jacques par dessus, j'ai posé ma coquille dans une assiette et j'ai versé sur le côté 2 belles cuillères à soupe de sauce aux girolles.

    Servir aussitôt.

    Observation : Après réflexion, j'aurai peut-être dû réchauffer les girolles à part de la sauce car on ne les distingue plus dans l'assiette ... en plus la sauce s'est un peu trop épaissie  ... mais bon, après tout cela n'est pas bien grave car ce plat est tellement délicieux qu'on en oublie ses petites imperfections !!!

     

    Coquille de noix de St Jacques et sa sauce crémeuse au Muscat et aux Girolles

     

    Coquille de noix de St Jacques et sa sauce crémeuse au Muscat et aux Girolles

     


    6 commentaires
  •  

    Citrouille Halloween en macaron géant et ganache chocolat

    Source : d'après la citrouille du Blog NanaEtChocolat  - recette revue à ma façon

     

    Citrouille Halloween en macaron géant et ganache chocolat

     

    oh là là !!! cette année Halloween ne m'a pas réussi ... après un cake zébré raté fait le 15 octobre... voici ma citrouille toute défigurée du 31 octobre !!! Pour cette fois-ci je ne pense pas que ce soit à cause de mes changements de doses mais plutôt un problème de cuisson ... toutefois, je mets ma recette et mes explications car au final, même si la tête de ma citrouille est horrible, le goût lui est excellent !!!

     

    Pour un grand macaron de la taille d'un plat à four pour pâtisserie :

    100 g de blancs d’oeufs, soit 3 blancs ... le poids de mes 3 blancs étaient de 90 g
    125 g de poudre d’amande ... j'ai mis 90 g
    125 g de sucre en poudre ... j'ai mis 90 g
    125 g de sucre glace ... j'ai mis 90 g
    du colorant alimentaire orange ... mon lot de pipettes à mélanger

    Pour la ganache au chocolat noir:

    20 cl de crème liquide entière
    30 g de miel d’acacia ou de fleurs
    240 de chocolat noir à 72 % ... j'ai mis une plaquette de 200 g de chocolat noir dessert
    35 g de beurre demi-sel ... j'ai mis 30 g de beurre doux
    Perso, je me suis retrouvée avec beaucoup trop de ganache par rapport à mon macaron, c'est peut-être dû à mon problème de cuisson et donc un macaron pas assez épais pour supporter une grosse dose de fourrage ... donc à voir s'il faut diminuer les doses ou pas.

     

     

     

    Préparation de la ganache au chocolat noir :
    Dans une casserole, faire bouillir la crème avec le miel.
    Dans un saladier, couper le chocolat en carrés, puis verser la crème bouillante en 3 fois et en mélangeant bien afin de laisser fondre le chocolat. Ajouter le beurre coupé en petits morceaux, mélanger et réserver.

     

    Préparation du macaron :
    Tracer 2 citrouilles sur 2 feuilles de papier cuisson en prenant exemple du modèle

    Citrouille Halloween en macaron géant et ganache chocolat

    Mixer la poudre d’amande et le sucre glace pour obtenir une poudre fine puis passer le mélange au tamis et réserver.

    Monter les blancs en neige. Quand ils commencent à être bien mousseux incorporer le sucre semoule en 3 fois jusqu’à obtenir une meringue bien lisse et brillante. Ajouter le colorant alimentaire.

    Incorporer les poudres à la meringue, en plusieurs fois, à l’aide d’une spatule en plastique. Mélanger en soulevant la masse doucement et jusqu’à obtenir une pâte lisse.

    Remplir une poche équipée d’une douille lisse, pocher les deux citrouilles tracées sur les feuilles de cuisson et disposées sur une plaque à pâtisserie, en commençant par l’extérieur ... perso, comme je suis nulle en poche à douille, j'ai préféré étaler ma crème à macaron directement avec une cuillère.

    Laisser reposer 1 heure dans un endroit sec puis faire cuire 25 mn dans un four préchauffé à 145°C ...
    Perso, le minimum de mon four étant de 150°C, j'ai réduit le temps à 17 mn pour ma 1ère coque déposée dans un plat à pâtisserie, là pas de problème ... par contre, ce temps n'a pas été suffisant pour la 2ème coque car je l'avais déposée sur la plaque à pâtisserie du four plus épaisse qu'un plat à pâtisserie, le macaron n'a donc pas cuit de la même façon.

    Après cuisson, laisser tiédir un instant, puis à l'aide d'une spatule, décoller délicatement les macarons de leur feuille de cuisson.

     

    Montage :
    Déposer la 1ère coque sur un plateau légèrement plus grand.

    Verser la ganache au chocolat noir dans une poche munie d’une douille lisse, pocher la ganache sur la 1ère coque mais en garder pour dessiner ensuite le visage ... perso, je me suis encore servie d'une cuillère ... et comme je l'ai signalé dans la liste d'ingrédients, je me suis retrouvée avec beaucoup trop de ganache.

    Placer la 2ème coque par dessus ... perso, c'est là que les choses se sont compliquées pour moi, puisque ma 2ème coque s'est retrouvée en morceaux !!!

    Puis, avec le reste de ganache, faire la forme de la bouche, du nez et des yeux ...
    Perso, comme il me restait encore pas mal de ganache, j'ai essayé de cacher les défauts de la citrouille en faisant en gros visage mais au final, je me suis retrouvée avec des gros paquets de chocolat et le résultat était encore pire !!!

    Laisser prendre la ganache au réfrigérateur mais penser à sortir le macaron du frigo au moins 20 mn avant de déguster car la ganache est bien meilleure à température ambiante car plus souple ... perso, j'ai préféré laisser à température ambiante sur la table de la cuisine.

     

    Observation : A la lecture de la recette, on constate qu'il y a pas mal de notes "perso" concernant d'une part mes changements, et d'autre part les imperfections de ce dessert. Toutefois, l'honneur est sauf car, certes ma citrouille est très moche comparée à celle de Nana sur son blog, mais la gourmandise était bien là : le macaron croquant et moelleux à la fois, heureusement la coque du dessous s'était bien développée pour donner le moelleux et la coque du dessus principalement le croquant, le tout avec un bon fourrage au chocolat !!! ... mais j'avoue qu'une fois les photos prises, j'ai raclé le chocolat du visage, la ganache du milieu étant déjà largement en bouche.

     

    Citrouille Halloween en macaron géant et ganache chocolat
    Citrouille Halloween en macaron géant et ganache chocolat

     

    Citrouille Halloween en macaron géant et ganache chocolat

     

    Citrouille Halloween en macaron géant et ganache chocolat

     


    5 commentaires
  •  

    Zebra Cake d’Halloween

    Source : Blog PerleEnSucre

     

    Zebra Cake d’Halloween

     

    D’habitude je note mes observations au bas de la recette, mais là je dois signaler de suite mon erreur car la texture de mon gâteau m’a déçue : la pâte n’a pas beaucoup levé et de ce fait, elle est restée compacte !
    Pourquoi ? Je pense à cause de ceci : quand j’ai lu la liste d’ingrédients et que je me suis rendue compte qu’il fallait mettre 25 cl d’huile, j’ai de suite inverser les doses d’huile et de lait pensant que de toute façon cela me faisait garder la même quantité de liquide ...


    De plus, le colorant que je trouve dans le commerce est le lot des 3 pipettes de colorant alimentaire ... pour avoir le orange, il faut mettre 3 gouttes de rouge + 9 gouttes de jaune, mais j’ai obtenu qu’un orange très pâle, j’ai donc remis une dose de colorant mais c’était pareil, j’ai rajouté une 3ème dose de colorant pour obtenir un orange un peu plus coloré mais malheureusement pas aussi beau que celui de Laurianne sur son blog !


    Est-ce mon changement de dose pour l’huile et le lait ? Est-ce que j’ai abusé de colorant ?
    En plus, j’ai mélangé mes pâtes au fouet à main et je me suis aperçue qu’il valait mieux mélanger à la cuillère en bois … ceci explique peut-être cela … mais par précaution,  je crois que le mieux est de suivre la recette de Laurianne car le gâteau de son blog est sublime !!!

    Cependant, dans mes recherches tardives sur le net, je suis tombée sur une recette similaire tout aussi belle et appétissante mais plus allégée, elle est sur le Blog de MamouAndCo, et je la testerai une prochaine fois.

     

    Mais pour l’instant, voici mon Zebra Cake avec ses imperfections, et même s’il n’est pas vraiment top, je me suis bien amusée à faire et à décorer ce gâteau spécial Halloween !!
    Toutefois, la part du gâteau étant un peu "bourrative", je l’ai servie avec une crème anglaise du commerce que j’ai colorée également afin de rester dans l’ambiance "Halloween "je sais, ça fait beaucoup de colorant dans ce dessert !!!

     

    Je donne la liste exacte de Laurianne en notant mes changements ainsi que d’autres petites choses arrivées en cours de préparation.

    Pour 8 personnes :

    Pour la pâte nature :
    25
    cl d’huile neutre genre tournesol … j’ai mis 10 cl
    10 cl de lait …
    j’ai mis 25 cl
    250 g de sucre en poudre …
    j’ai mis 150 g
    4 œufs à température ambiante

    Pour la pâte orange :
    175 g de farine
    1 cc rase de levure
    chimique
    du colorant orange …
    mon lot de pipettes à mélanger
    rajout : 1 sachet de sucre vanillé

    Pour la pâte chocolatée :
    125 g de farine
    1 cc rase de levure chimique

    25 g de cacao en poudre non sucré
    genre Van Houten (important car le cacao amer donne une couleur plus nette) … j’ai mis 30 g pour intensifier la couleur sombre
    du colorant noir …
    pas trouvé, mais le cacao donne un marron foncé satisfaisant,

    Pour le fondant blanc :
    40 g de sucre glace + 2 cc d’eau 

    Pour le glaçage choco :
    6 cl de crème liquide entière
    85 g de chocolat noir

    Pour la déco :
    des sujets en sucre et de la déco spécial Halloween
    1 cure-dent

    Matériel à prévoir :
    1 moule rond de 20 à 23 cm de diamètre + si besoin beurre et farine pour le moule
    1 poche à douille ou un sachet de congélation en coupant un coin
    1 spatule plate

     

     

    Beurrer et fariner le moule (inutile si c’est un moule en silicone)

    Pour la pâte nature : Dans un grand récipient, mélanger l’huile, le sucre, le lait et les oeufs jusqu’à l’obtention d’un mélange bien homogène (éviter d’utiliser un batteur électrique afin de ne pas introduire trop d’air dans le mélange). Diviser la préparation en 2 parts égales dans 2 saladiers.

    Dans 1er saladier, ajouter 175 g de farine avec 1 cc rase de levure chimique + mon rajout d’un sucre vanillé et mélanger afin d’obtenir une préparation homogène. Ajouter et mélanger le colorant orange jusqu’à obtenir la teinte désirée.

    Dans le 2ème saladier, ajouter le mélange farine-levure-cacao amer et mélanger afin d’obtenir une préparation homogène. Ajouter et mélanger le colorant noir jusqu’à ce obtenir la teinte désirée.

    Préchauffer le four à 180°C

    Dans le centre du moule, verser alternativement 3 CS* bien remplie de chaque pâte (l’une sur l’autre) puis répéter l’opération jusqu’à épuisement des pâtes, la pâte va s’étendre toute seule petit à petit et former une sorte de cible.
    * Laurianne précise d’alterner 3 CS de chaque pâte au lieu d’1 habituellement car, avec cette méthode, les marbrures sont moins fines et donc le dessin mieux marqué.

    Mettre au four 30 à 40 minutes (cela peut varier suivant les fours), vérifier la cuisson à l’aide de la lame d’un couteau, celle-ci doit ressortir sèche (dans le cas contraire, prolonger la cuisson)

    Démouler et laisser refroidir.


    Lorsque le gâteau a totalement refroidi, procéder au glaçage :

    Commencer par préparer le fondant blanc : mélanger le sucre glace et les 2 cc d’eau.
    Verse
    r la préparation dans une poche à douille ou dans un sachet congélation et réserver.

    Préparer ensuite le glaçage au chocolat  : verser la crème liquide dans une casserole, porter à ébullition sur feux moyen. Couper le chocolat en petits morceaux et réserver dans un un récipient. Lorsque la crème est bouillante, la verser sur le chocolat. Laisser reposer 1 petite minute puis bien mélanger jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène
    Fai
    re couler le glaçage sur le gâteau et lisser à l’aide d’une spatule.

    Pour le dessin "toile d’araignée: reprendre le cornet rempli du fondant blanc et former une spirale en partant du centre du gâteau. À l’aide d’un cure-dent et en partant du centre, tirer les traits vers l’extérieur de façon à former une toile … perso, attention à ce que le fondant ne soit pas trop "coulant" et au besoin rajouter un peu de sucre glace pour un bon maintien, je me suis rendue compte trop tard que le mien était trop liquide et n’a pas donné le rendu désiré …

    Pour la déco : Une fois le glaçage séché, décorer suivant ses envies.

    Pour le service : rajout d’une crème anglaise du commerce colorée en orange.

     

    Observation : Comme je l’ai indiqué en haut de l’article, ce gâteau n’a pas été un régal et heureusement je n’avais pas d’invité ce jour-là … malgré tout, mon honneur a été sauvé grâce à P’tit mari bien conciliant qui a trouvé ce dessert, je le cite : "le goût pas trop mal avec la crème anglaise, le dessin intérieur très original et une déco extérieure bien sympa" … ouf !!!

     

    Zebra Cake d’Halloween
    Zebra Cake d’Halloween

     

    Zebra Cake d’Halloween

     

    Zebra Cake d’Halloween

     

    Zebra Cake d’Halloween

     

     


    6 commentaires
  •  

    Confiture de figues rouges

     

    Je remercie chaleureusement Magali et Gilles qui ont eu la gentillesse d'offrir une grande cagette de figues de leur jardin. Un petit clin d'oeil pour eux avec cette confiture ... et certainement d'autres recettes à venir car la cagette n'est pas encore vide.

     

     

    Confiture de figues rouges

     

    Confiture déjà faite avec des figues vertes (voir ICImais cette fois en rajoutant un sachet de Vitpris ... cependant, je n'ai pas suivi toute la façon notée dans le carnet du paquet ... j'ai fait un mélange de ma première recette avec un bout de la recette du carnet.  

     

     

    Pour environ 4 ou 5 pots de 370g : 

    1,100 kg de figues rouges
    750 g de sucre cristallisé 
    le jus d'un citron
     
    20 cl d'eau
    1 sachet de Vitpris


     

     

     

    Déposer une petite assiette dans le réfrigérateur pour le test de fin de cuisson.

    Laver les figues et enlever les pédoncules.

    Couper les figues en petits morceaux et les déposer dans un grand faitout.

     

    Ajouter l'eau, le jus de citron et 650 g de sucre, remuer.

     

    Mettre à tiédir sur le feu 2 ou 3 mn pour attendrir les petits bouts de peau des figues et jusqu'à ce que le sucre soit fondu.

     

    Donner un petit coup de mixeur pour supprimer les gros morceaux.

     

    Mettre à cuire à feu moyen en remuant de temps en temps, puis à feu doux au moment de l'ébullition et pour environ 15 min.

     

    Mélanger les 100 g restant de sucre avec le sachet Vitpris, verser sur les fruits, bien mélanger et continuer la cuisson encore 6 mn au moment de l'ébullition en tournant constamment avec la cuillère en bois.

     

    Faire le test de l'assiette froide, si la confiture glisse légèrement sans couler, c'est ok.

     

    Mettre en pots de suite.

     

    Observation : Ma méthode a très bien fonctionné et j'ai obtenu une confiture sucrée et gélifiée mais pas trop, juste ce qu'il faut !!
    Cette confiture de figues rouges sur ma tartine de pain croustillante ... hummm !!! c'est un délice !!!!

     

    Confiture de figues rouges

     

    Confiture de figues rouges

     

    Confiture de figues rouges

     

     


    4 commentaires
  •  

    Bouchée à la Reine : jambon, quenelle, champignon, emmental

    Source : Blog patoujourzen

     

    Bouchée à la Reine : jambon, quenelle, champignon, emmental

     

    Pour environ 9 coques  :

    pour la garniture :
    180 g de jambon blanc en dés
    4 quenelles natures coupés en dés
    1 petite boîte de champignons de Paris émincés rincés et égouttés
    100 g d'emmental râpé
    pour la béchamel :
    50 g de beurre
    70 g de farine
    1/2 l de lait
    sel, poivre, muscade

     

    Dans une grande casserole, faire fondre le beurre, ajouter la farine et mélanger. Puis verser le lait peu à peu en tournant constamment avec une cuillère en bois jusqu'à avoir une belle consistance un peu épaisse. Assaisonner avec sel, poivre, muscade.

    Hors du feu, verser jambon/quenelle/champignon/emmental et bien mélanger dans la sauce.

    Remplir généreusement les coques de bouchées à la reine, les poser dans un plat à four et faire cuire 45 mn dans un four à 180°C.

     

    Pour info : N'ayant que 6 coques à disposition, j'ai mis le reste de la garniture dans un petit plat afin de le chauffer également dans le four ... de plus, mes coques étant très petites, j'ai servi une bouchée avec un peu de garniture dans l'assiette.

     

    Observation : La bouchée en pâte feuilletée + une garniture mélangée dans la béchamel ... c'est un plat qui a toujours du succès !!!

     

    Bouchée à la Reine : jambon, quenelle, champignon, emmental

     

     


    14 commentaires
  •  

    Petit retour en arrière où j'ai eu le plaisir de visiter cette île en 2013 .... tout en espérant bien y refaire une escale au printemps/été de 2017 ....

    L'histoire de l'île a été trouvé sur des sites de tourisme,  j'en ai copié une partie en allégeant les descriptifs.

     

    L'île d'Aix

     

     

    L'île d'Aix, dépaysement garanti !!!

    La dernière vraie île de Charente-Maritime avec sa traversée de 20 minutes au départ de Fouras, les passages étant assurés toute l'année par le bac "Pierre Loti", contrairement aux îles Oléron et Ré qui sont reliées au continent par des ponts et l'île Madame qui est accessible à pied ou en voiture à marée basse.

    Cette île de petite taille (130 hectares, 3 km de long et 7 km de littoral), nous fait découvrir tous les paysages du littoral de Charente-Maritime : plages de sable, falaises, forêt de pins, marais, roses trémières, etc ... ici, la nature est reine et l’île d’Aix ressemble à un immense jardin !

     

    L'île d'Aix

     

    L'absence de circulation automobile donne une impression de dépaysement quand on débarque. Il est possible de louer des vélos dès l'arrivée au port ou dans le Bourg et des promenades en calèche sont proposées également.
    A pied, il faut compter environ 3 heures pour faire le tour de l'île en suivant le chemin côtier ... voir mon résumé de fin de journée en bas de l'article.
    Il est toujours possible de prendre des chemins de raccourci si le temps manque ou si la fatigue se fait sentir
    ... pas question, je suis venue pour tout visiter, non mais alors !!!

     

    L'île d'Aix

     

    L'île d'Aix

     

    L'île d'Aix

     

    L'église Saint-Martin et sa petite crypte romane
    sont les restes de vestiges d'un prieuré de 1067

     

    L'île d'Aix

     

    L'île d'Aix

     

    Les forts militaires, les remparts, les portes à pont-levis, les douves remplies d'eau, les poudrières, la maison de Napoléon 1er témoignent du passé militaire et historique de l'île d'Aix.

     

    L'île d'Aix

     

    L'ostréiculture est une des activités essentielles de l'île d'Aix, comme dans les trois autres îles charentaises qui forment un archipel (Ré, Oléron et Madame).
    Actuellement, 2 ostréiculteurs assurent la production locale d'huîtres.

     

    L'île d'Aix

     

    L'île d'Aix

     

    Les phares jumeaux, récemment rénovés et emblématiques de l’île d’Aix !
    Le phare de l'île d'Aix a 2 tours de 25,3 mètres. La construction de la 1ère tour date de 1840.
    La 2ème tour rendue nécessaire pour éviter les hauts-fonds date de 1889.

     

    L'île d'Aix

     

    Voilà, ainsi s'achève cette visite sur l'île d'Aix,

    après une journée de découvertes de jolis paysages,

    d'un petit pique-nique assis en bord de plage ...

    et d'une "grrrande balade à pied", qui je le reconnais, depuis le matin, m'a mis complètement KO ...
    car 3 heures c'est juste pour faire le tour de l'île ... et moi j'ai marché en long, en large et en travers !!!

    Ouf !! Il est temps de reprendre le bateau-navette du soir et de se laisser bercer pendant la traversée.

     

    L'île d'Aix

     

     


    6 commentaires
  • BROWNIES AUX NOIX

    Source : fiche de mon classeur

     

    C'est la saison des noix et une connaissance du village nous a gentiment offert 2 grandes cagettes des noix de son jardin.
    Après avoir décoquiller quelques kilos de ces belles noix et mis en réserve dans des pots, voici une première recette que je remonte du fond de mon blog car déjà faite en 2007 sous mon ancien pseudo.

     

    Brownies aux noix

     

     

    Pour 16 carrés de brownies :

    150 g de chocolat noir dessert
    70 g de beurre + un peu pour le moule ... pour moi : margarine 60%
    100 g de sucre
    3 œufs
    70 g de farine
    70 g de noix grossièrement hachées

     

     

    Préchauffer le four à 180°C

    Faire fondre le chocolat et la margarine. Bien mélanger.

    Ajouter le sucre et bien mélanger énergiquement. Ajouter les œufs, un à un, en bien mélangeant à chaque fois. Incorporer en plusieurs fois la farine. Puis ajouter les morceaux de noix, bien mélanger.

    Verser la pâte dans un moule carré 20x20 légèrement beurré. 
    Faire cuire 15 à 20 mn. Laisser tiédir, déposer le gâteau sur une planche, couper en 4 d'un côté puis en 4 de l'autre côté afin d'avoir 16 petits carrés.

    A la dégustation, si le carré a complètement refroidi, le réchauffer quelques secondes au micro-ondes, car tiède c'est encore meilleur !!


    Observation : En dessert tiède avec une boule de glace vanille ou avec de la crème anglaise ... ou bien une petite part nature avec un café ... c'est délicieux !

     

    Brownies aux noix

     

    Brownies aux noix

     

     Ancienne photo de ma recette de 2007

    Brownies aux noix

     


    6 commentaires