•  

    Octobre 2017 ... 2ème partie de Monbazillac :  le terroir, la dégustation, les vignes, les vendanges et le village

     

    Le Terroir et la dégustation :
    La grande vertu du terroir de Monbazillac est, comme à Barsac ou Sauternes, sa propension à la pourriture noble. C’est l’action du Botrytis cinerea, ce champignon microscopique, qui va transformer les grains de raisins durant les chaudes arrière-saisons, pour offrir son sucre miraculeux aux célèbres liquoreux.

    Le Monbazillac, si renommé au 17e siècle avait profité de l’exode des protestants en Hollande à la suite de la révocation de l’édit de Nantes. Ces exilés devinrent les prescripteurs zélés de ces grands vins blancs liquoreux, forts appréciés de leurs hôtes. Quatre siècles plus tard, le Monbazillac revendique toujours cette notoriété, grâce au savoir-faire de ses vignerons passionnés et opiniâtres, conjuguée à une implication scientifique qui a forgé la qualité des grands crus du vignoble.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

     

    Le vin et les vendanges :
    Monbazillac est la plus grande appellation de liquoreux au monde. Vendangé par tris successifs, le Monbazillac est un liquoreux très élégant, qui révèle un bouquet puissant aux nuances de miel d’acacia et d’épices.

    Deux types de Monbazillac s’offrent à vous :
    - le Monbazillac classique dont la sucrosité́ se situe dans la première tranche des liquoreux trouve toute sa place à l’apéritif et au cours du repas avec des mets choisis.
    - le Monbazillac "sélection de grains nobles" affiche d’emblée une sucrosité supérieure à 85g et s’offre en plaisir de dégustation pure ou avec un dessert bien choisi.

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

     

    Le village de Monbazillac est un hameau avec seules curiosités : l'église, le Maison du touristique et des Vins et quelques maisons autour de la place.

    La Maison du Tourisme et du Vin de Monbazillac possède une cinquantaine de références de Monbazillac produits par les viticulteurs indépendants sont proposées à la dégustation et à la vente.

    L’église Saint-Martin de Monbazillac, détruite pendant les guerres de Religion, est remplacée en 1607 par un temple détruit à son tour sur ordre royal en 1682. L’église actuelle a été reconstruite à la fin du règne de Louis XIV.

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3bis

     

     


    votre commentaire
  •  

    Octobre 2017 ... Château de Monbazillac : 1ère partie
    Il est classé au titre des monuments historiques depuis le 20 février 1941. Le château présente une architecture singulière qui associe avec talent à l’architecture médiévale et l’époque Renaissance.
    Ce château emblématique du Bergeracois est demeuré imperturbable depuis la fin du XVIe siècle, alors que la qualité de ses vins était notoire bien au-delà des frontières de l’Aquitaine. Cette constance fait figure d’exception dans une région où les guerres, les révoltes paysannes ou la révolution ne laissèrent guère en repos les aristocratiques façades qui parsemaient le paysage.

    Le Château de Monbazillac, propriété de la cave de Monbazillac depuis 1960 est planté au cœur du vignoble prestigieux qui porte son nom, la vue qui s’offre depuis les terrasses du parc constitue un panorama extraordinaire sur la vallée de la Dordogne.
    Entièrement meublé, le Château est ouvert toute l’année en visites libres ou guidées.
    A l’issue de la visite du Château, une dégustation de Monbazillac est offerte à chaque visiteur.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Le sous-sol :
    La cuisine voutée du XVI° siècle avec cheminée, four à pain, puits, évier.
    La cave avec son mur de 6000 bouteilles de Monbazillac aux couleurs jaunes dorées, la vitrine des "marques" qui témoigne du passé glorieux de la région.

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 3

     

     A suivre : la 2ème partie de la découverte de Monbazillac ainsi que son village ...

     


    3 commentaires
  • Octobre 2017 ...  Bergerac : 2ème partie

     

    L’Église Notre-Dame
    Achevé en 1865 sur les plans de Paul Abadie, l’édifice compte parmi les réalisations néo-gothique les plus exemplaires du célèbre architecte.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

     

     

    La Maison des vins de Bergerac
    Tout d'abord couvent, à sa création en 1630, puis temple protestant à partir de la Révolution, le joli cloître des Récollets a fini par abandonner toute activité religieuse pour se reconvertir au service de la vieille tradition viticole de la région. En effet, le cloître est aujourd'hui le coeur de la Maison des Vins de Bergerac.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2bis

     

     


    votre commentaire
  • Octobre 2017 ... Bergerac : 1ère partie
    Située dans le Périgord pourpre, au bord de la rivière Dordogne, la ville de Bergerac est célèbre pour son vignoble et sa vieille ville médiévale. La place Pélissière et ses terrasses de restaurants, le cloître des Récollets et sa Maison des Vins et le vieux port avec son embarcadère où sont proposées des promenades en gabarre sont autant d'invitations à la découverte.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Place de la Mirpe
    Au cœur du bourg castral, se tenait là autrefois, le marché des grains. Sur la place, la statue de Cyrano de Bergerac inaugurée en 1977 et tout autour de pittoresques maisons en pans de bois.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Les rues étroites du centre historique :

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

     

    Place Pélissière
    Ses terrasses de restaurants ... l'Église Saint-Jacques (XII-XIXè siècle) ... la statue de Cyrano de Bergerac en bronze polychrome inaugurée en 2005, en mémoire de Savinien Cyrano (1619-1655), poète mousquetaire libertin et dont s'inspira Edmond Rostand pour son «Cyrano de Bergerac», joué pour la première fois à Paris, en 1897.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    A suivre prochainement,  la 2ème partie de la découverte de Bergerac ...

     


    3 commentaires
  •  

    Pour ce 2ème article, voici aujourd'hui :  Issigeac,  Lalinde, un aperçu du Château de Biron

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Issigeac est une cité médiévale aux jolies maisons de pierres et à pans de bois. Les ruelles s'enroulent sur elles-mêmes comme la coquille d'un escargot.
    Son origine remonte au IVe siècle avec la présence d'une villa gallo-romaine.
    C'est aujourd'hui un village d'artistes et d'artisans qui ont trouvé en ce lieu une source d'inspiration : poterie, peinture, sculpture, vitrail, vannerie, verre soufflé...

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

     

     

    Lalinde est située sur la rivière Dordogne à environ 20 km à l'est de Bergerac. Lalinde est une bastide anglaise fondée en 1261. En effet, il a été le premier des bastides anglais construit. Il a souffert beaucoup pendant la Guerre de Cent Ans et aussi pendant les guerres de religion, il ne reste pas beaucoup de la ville médiévale d'origine. Toutefois, il est encore une ville attrayante et une bonne base pour explorer la Dordogne.

    La plus belle partie de la ville est a coté de l'office du tourisme situé sur le bord de la rivière. L'office de tourisme est situé dans une jolie maison Renaissance. Juste en dessous de ceux-ci est un petit jardin public, un bel endroit pour se reposer et admirer le fleuve et le pont de pierre. La halle au milieu de la ville est un beau bâtiment et il est entouré de nombreux cafés et magasins.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Le Château de Biron ... nous arrivons en fin de journée et déjà trop tard pour le visiter ... en guise de consolation, ce beau soleil couchant sur la façade donnant ce reflet doré !

    Labellisé " Site Majeur d'Aquitaine ", le château de Biron des XIIe et XVIIIe siècles est le siège d’une des quatre baronnies du Périgord. Au fil des ans et au gré des évènements, cette forteresse primitive a subi de multiples remaniements. Chaque siècle y a laissé son empreinte, donnant un attrait particulier à cet ensemble architectural exceptionnel. Installé sur une butte, aux confins du Périgord et de l’Agenais, il a été le cœur d’une grande exploitation seigneuriale.

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 2

     

     


    3 commentaires
  •  

    Pendant mon escapade dans le Lot et Garonne en octobre 2017, je n'étais pas loin du Périgord Pourpre ... j'ai donc pu profiter également d'endroits magnifiques de la Dordogne dont voici un échantillon en photos.

     

    Pour ce 1er tome, ce sera les villes de Beaumont-du-Périgord et Eymet

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

     

    Beaumont-du-Périgord, une bastide d'origine anglaise située dans le Sud-Ouest de la France, en Aquitaine, au sud de la Dordogne, en Périgord Pourpre, a été fondée en 1272 par le sénéchal de Guyenne, Lucas de Thanay, au nom du roi d'Angleterre, Edouard Ier.

    Son nom est issu de l'occitan "bèl mont", "une belle montée" (construite sur une colline pentue avec une vision stratégique à 360°) et du nom d'une ancienne province, le Périgord. Aussi, au Moyen Âge, elle portait le nom de Belmont de Périgord.

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Sa place centrale est entourée de cornières correspondant à des arcades. La halle aux piliers en bois massif, détruite en 1864, vient récemment d'être reconstruite à l'identique ou presque, grâce à l'étude historique et archéologique sur la bastide de M. Léo Testut.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    L'église Saint-Laurent-Saint-Front fait partie des plus belles églises fortifiées de France. Avec ses deux donjons imposants, son tour de garde, ses meurtrières, son puits, c'était le dernier repli permettant à la population locale de se protéger des envahisseurs.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    La Porte de Luzier, est l'une des dernières portes préservées de la bastide, rappelant avec ses remparts, les traces de l'enceinte.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Le château de Bannes : Magnifique forteresse féodale parfaitement restaurée trônant sur son éperon rocheux entre Couze et Beaumont. Construit pour l’évêque de Sarlat au XIVe siècle, c’est aujourd’hui une propriété privée qui ne se visite pas.

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

     

    Eymet
    Le terme “bastide” désigne les “villes neuves” qui ont été fondées pour le compte des rois de France ou d'Angleterre durant la période 1150-1350 dans le Sud-Ouest de la France. Celle d'Eymet a été instituée le 28 juin 1270 par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse et frère de Louis IX. Ce grand bâtisseur se trouve à l'origine d'une cinquantaine de bastides !

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

    Dordogne - Périgord Pourpre 1

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Je ne pouvais pas finir ces vacances dans le Lot-et-Garonne sans passer par Agen, capitale de la région et du pruneau et son pont-canal de la Garonne ... mais aussi découvrir Nérac et son château d'Henri IV ... Barbaste et son pont-moulin aux 4 tours ... Vianne et ses remparts.

    Toutefois, cette balade d'Automne n'est pas terminée car ma location de vacances était tout près de la "frontière" vers la Dordogne, et donc une suite de cette série s'imposera pour découvrir Bergerac et ses environs ... A bientôt donc pour des prochains articles "Automne en Dordogne" ...

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Agen

    Capitale du pruneau et en bordure de la Garonne, Agen nous promène dans son centre historique avec ses maisons anciennes à colombages et ses arcades, sa cathédrale St Caprais  et ses fresques colorées du XIXe siècle, ou encore le musée des Beaux-Arts installé dans quatre hôtels particuliers de la Renaissance.
    On peut découvrir également le pont-canal, un ouvrage long de 539 mètres qui permet au canal latéral à la Garonne d'enjamber le fleuve Garonne.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    La Voie Verte du canal de Garonne

    Ombragée de platanes centenaires et longeant le canal, la Voie Verte du canal de Garonne, d'une longueur de 87 kilomètres, constitue un excellent moyen de partir à la rencontre des richesses naturelles et bâties du Lot-et-Garonne que ce soit à pied, à vélo ou en bateau.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Nérac

    Capitale de l'Albret, la cité médiévale et Renaissance de Nérac, nichée sur les bords de la Baïse, enchante le regard par son charme pittoresque. Le vieux Nérac forme en effet un ensemble particulièrement harmonieux, avec ses maisons anciennes, ses quais et son pont gothique enjambant les eaux de la Baïse.

    Ancien fief des seigneurs d'Albret, puis résidence du futur roi Henri IV et de son épouse la reine Margot de 1577 à 1582, le château de Nérac, édifié du XIVe au XVIe siècle, conserve de son logis seigneurial une aile Renaissance agrémentée d'une splendide galerie.
    L'ancien parc du château permet d'aller flâner le long de la Baïse, au gré des fontaines, statues et essences centenaires.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Barbaste

    Pont roman du XIIIe siècle. Moulin fortifié remarquable avec ses 4 tours.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Vianne

    Les premières fortifications de la ville sont construites au début du XIVe siècle, juste avant le début de la guerre de Cent Ans (1337). Elles se constituent d’une muraille d’enceinte de 1,250 km, de quatre tours carrées (non couvertes à l’époque) et de tours rondes (il en reste deux aujourd’hui)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 6 (fin)

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Avant-dernière visite dans ce département, avec aujourd'hui : Villeneuve sur Lot, le village Pujols,  la ferme-musée du pruneau à Lafitte

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Villeneuve-sur-Lot

    De son riche passé, Villeneuve-sur-Lot conserve nombre de témoignages architecturaux, comme le Pont Vieux du XIIIe siècle, formant un tableau pittoresque avec la chapelle Notre-Dame du Bout du Pont ; la place Lafayette, coeur de la bastide entouré de cornières ; les portes de Pujols et de Paris, vestiges des anciennes fortifications...
    Dans un registre plus récent, on peut admirer la belle église Sainte-Catherine, consacrée en 1937. Revêtu de briques et de pierres, cet édifice de style romano-byzantin abrite de splendides vitraux du XIVe et XVe.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Pujols

    Classé parmi les plus beaux villages de France, Pujols est une ancienne place forte perchée sur les hauteurs de Villeneuve sur Lot. Cette petite cité médiévale a beaucoup de charme avec ses ruelles fleuries jalonnées de belles maisons, ses portes fortifiées, son église, sa halle ou encore son panorama sur la vallée du Lot.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

     

    La Ferme-Musée du Pruneau à Lafitte

    La ferme : 50 ans de savoir-faire familial et de passion nous ont permis d’accéder à une qualité exceptionnelle de nos produits. Ainsi, nous confectionnons un pruneau d’Agen artisanal, savoureux, moelleux et fondant en bouche. Fidèle à notre démarche qualité, il est fabriqué totalement artisanalement.
    Il est sans conservateur chimique : soucieux d’en conserver tous les avantages et bénéfices sur le bien-être de tous, nous réalisons une pasteurisation thermique qui permet de garantir une conservation de 2 ans.

    Le musée : Il a pour but de permettre à un large public d’accéder à l’histoire de notre métier, à la découverte d’un savoir-faire ancestral, des techniques de fabrication. Toute l’épopée du pruneau y est racontée et mise en scène.
    Puis vous découvrirez nos ateliers actuels avec leurs machines et l'explication pour chaque étape.

    Et comme dans ce pays de cocagne, tout finit autour du partage et de la convivialité, nous vous proposerons de déguster nos savoureux produits, fabriqués sur place  et que l'on peut découvrir dans notre boutique : pruneaux à l’ancienne, spécialités au chocolat, pruneaux à l’eau de vie, crèmes de pruneau, miel etc...

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

                 1 : Four à pain   /  2 : 1850 - four étuve à arbre tournant  /  3 : 1880 - four étuve à chemin de fer
                 4 : 1884 - four étuve à rapporteur   /  5 : 1800 - four évaporateur à tiroir   /  6 : 1906 - four chariot tournant

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 5


    4 commentaires
  •  

    Encore quelques souvenirs de mon escapade du mois d'octobre ...
    Pour cet article n° 4, la visite se fera à : Castillonnès, Villeréal, Gavaudun et son château, Marmande

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Castillonnès

    Son nom vient de "Castillo neu" soit Château neuf qui s'éleva sur l'emplacement d'une petite paroisse qui s'appelait Doëne. La bastide fut fondée en 1259 par Alphonse de Poitiers. Son histoire se résume en une série d'incendies durant les guerres de Cent Ans et de Religion.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Villeréal

    La bastide royale de Villeréal située dans la vallée du Dropt, en Haut Agenais, fut fondée en 1267 par Alphonse de Poitiers, frère de Saint Louis. De son passé de ville nouvelle du Moyen-Âge, Villeréal a conservé une superbe place à cornières, agrémentée d'une vieille halle en bois du XIVe siècle, ainsi qu'une église fortifiée du XIIIe siècle, munie de meurtrières et d'un chemin de ronde crénelé.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Gavaudun et son château

    Perché sur son éperon rocheux tel une sentinelle, le château de Gavaudun, forteresse des XIe et XIIIe siècles, conserve fière allure, avec son imposant donjon culminant à 70 mètres de hauteur, ses courtines, et son entrée aménagée dans une grotte naturelle. Le petit village de Gavaudun a gardé tout son charme médiéval.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Marmande

    Datée des XIIIe et XIVe siècles, l'église gothique Notre-Dame, dont la façade est ornée d'une belle rosace, abrite une Mise au Tombeau et un retable baroque en bois doré du XVIIe siècle. Jouxtant l'église, le cloître Renaissance de 1540, dont subsiste une galerie, est agrémenté d'un jardin à la française labellisé Jardin Remarquable.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 4


    3 commentaires
  •  

    Aujourd'hui, nous poursuivons notre découverte avec : Les jardins du Château de Fumel ... quelques paysages le long du Lot ... le village Tournon d'Agenais ... la Ferme et Musée du foie gras à Frespech

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

     

    LE CHATEAU DE FUMEL

    Siège de la mairie, le Château de Fumel médiéval reconstruit au XVIIIe siècle, est pourvu de splendides jardins en terrasses dominant la vallée du Lot. Outre la merveilleuse vue panoramique sur la rivière et ses abords, la visite des lieux permet également de découvrir un jardin à la française sur la terrasse supérieure, ainsi qu'un jardin à l'anglaise, en contrebas, agrémenté de différentes essences d'arbres et de fleurs.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

     

    PAYSAGES LE LONG DU LOT

    Affluent de la Garonne, la rivière Lot traverse des paysages verts et préservés.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

     

    Village de Tournon d'Agenais

    Installée sur un promontoire rocheux, la bastide royale de Tournon-d'Agenais, fondée au XIIIe siècle par Raymond VII, comte de Toulouse, dispose d'un beau patrimoine : place des cornières et son vieux puits, beffroi agrémenté d'une horloge lunaire, ancienne maison des évêques d'Agen, remparts…

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

     

    LA FERME DE SOULEILLES ET SON MUSEE AU FOIE GRAS à FRESPECH

    A découvrir le musée et l'histoire du foie gras. La visite sera suivie d'une dégustation de différents foies gras et spécialités de la ferme.
    Extrait relevé sur le site de la ferme : Paysans et fiers de l'être, nous avons fait le choix de rester vivre et travailler sur cette terre occitane héritée de mes aïeuls. Souleilles « la maison ensoleillée » en occitan, c'est le nom de notre ferme où nous serons heureux de vous accueillir pour vous faire partager notre art de vivre dans le respect des hommes, des animaux et de l'environnement.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 3

     

     


    5 commentaires
  •  

    2ème étape : le Chateau de Bonaguil, le village Penne d'Agenais, le village Cancon

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

     

    Château de Bonaguil

    Situé dans le Lot-et-Garonne, à la frontière avec le Lot et à deux pas de la Dordogne, le château de Bonaguil est l’un des Châteaux médiévaux les plus beaux de France.
    Château-fort des XIIIème, XVème, XVIème et XVIIIème siècles, il est classé Monument Historique.
    Du haut de son éperon rocheux, il domine la vallée et le village médiéval. (http://regionfrance.com/chateau-bonaguil)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

     

    PENNE D'AGENAIS

    Ancienne place forte, dont le château fut fortifié par Richard Coeur de Lion, la cité médiévale de Penne-d'Agenais séduit le visiteur par son charme architectural, sa douceur de vivre et sa localisation sur les bords du Lot.

    Dominé par la silhouette de la basilique Notre-Dame de Peyragude, édifice de style romano-byzantin reconnaissable de loin à sa coupole argentée, le vieux village de Penne-d'Agenais invite tout particulièrement à flâner : ses ruelles en pente bordées de jolies demeures, sa place Paul Froment, fort agréable pour siroter un verre, et ses ateliers d'artisanat d'art, sont autant d'attraits qui font le charme des lieux.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

     

     

    CANCON

    Capitale de la noisette au pays du pruneau, Cancon se situe en vallée du Lot, en Lot-et-Garonne.
    La montée à travers les ruelles mène au vieux donjon où le panorama est magnifique.

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 2

     

     


    5 commentaires
  •  

    Nouvelle rubrique pour faire partager mes séjours de villégiature à travers la France ... un pays si beau qu'il n'y a pas besoin de chercher ailleurs ce que l'on a de superbe si près de nous ... mer, campagne, montagne, on a le choix ... alors mes brochures touristiques d'une main, l'appareil-photo de l'autre, les baskets aux pieds, le sac à dos accroché aux épaules ... prêt, partez !!!

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

    Pour ce premier article, je ramène dans mes bagages de belles photos d'un séjour de 2 semaines dans le Lot-et-Garonne où, en cette période automnale, les villages et la nature sont en harmonie, loin des foules et de la chaleur de l'été.

    Dans les ruelles tranquilles des petits villages médiévaux, encore quelques touristes qui peuvent flâner et apprécier la disponibilité des commerçants ou des restaurateurs, faire les visites sans bousculade et avec un soleil tout doux qui ne brûle plus les épaules ... prendre son temps et admirer la nature et ses couleurs flamboyantes de l'automne ...

     

    1ère étape :   MONFLANQUIN

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Monflanquin, bastide perchée sur une colline surplombant la vallée de la Lède, à la frontière du Périgord, du Quercy et de la Guyenne, aux portes de la Dordogne dans le département du Lot et Garonne en région Aquitaine, est « une petite Toscane », comme l’écrivait Stendhal

    Monflanquin est classé parmi les plus beaux villages de France et Station Verte de Vacances, cette « ville neuve » du Moyen Age, dite Bastide, fondée en 1256 par Alphonse de Poitiers, répond à des règles géométriques strictes.

    Monflanquin a conservé tout son charme médiéval et recèle de nombreux souvenirs de son passé avec son quadrillage de rues d’origine dites carrérots, ses maisons à colombages et à arcades, le portail décoré de l’église, la maison du prince Noir, et sa place du Marché magnifique place à arcades.

    Monflanquin est aussi une station de tourisme vert  avec de nombreuses activités nature : randonnée, équitation, pêche. (explication du site : http://regionfrance.com/monflanquin-47)

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    En bas de la colline où surplombe Monflanquin, voici une superbe balade autour d'un lac !!

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

    Automne dans le Lot-et-Garonne 1

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique